Sarah Riley Case

Boursière Boulton

Nouveau Pavillon Chancellor-Day
3644, rue Peel
Salle 517
Montréal, Québec
Canada H3A 1W9

514-398-6643 [Bureau]
sarah.rileycase [at] mcgill.ca (Courriel)

Sarah Riley Case [a young Black woman smiling at the camera. Her wavy hair is brown; she wears glasses, a necklace with a bar pendant, and a navy blue top]


SSRN: ssrn.com/author=3497555
Twitter: @SarahRileyCase

Biographie

Sarah Riley Case est actuellement Boursière Boulton Junior et elle accédera au rang de professeure adjointe en 2022. Ses recherches et son enseignement portent sur l'esclavage et le droit, la théorie de la race critique, la vie des Noirs, les approches tiers-mondistes en matière de droit international, le colonialisme et la gouvernance du monde naturel. Pour l'année universitaire 2021-2022, elle est chargée de la liaison avec la doyenne adjointe (Équité - Épanouissement des Noir.e.s et des Autochtones).

Avant de se joindre à McGill, elle a été chercheuse invitée Fulbright à l'Institute for Global Law and Policy de la Faculté de droit de Harvard. Elle a été conseillère spéciale auprès de l'expert indépendant des Nations Unies sur les droits de la personne et la solidarité internationale. Elle a également enseigné à la Faculté de droit de l'université de Toronto et à Osgoode Hall.

Les travaux de Sarah Riley Case touchent au droit, à l'histoire, aux conceptions de la justice et aux arts. Parmi ses publications récentes, citons "Homelands of Mary Ann Shadd", dans lequel article elle explore la tradition radicale noire, l'effacement historique et la "politique de reconnaissance" dans les récits de droit international (dans Immi Tallgren, éd., Portraits of International Law New Names and Forgotten Faces?) Une autre publication récente, "Thoughts of Liberation" dans Canadian Art (avec Nataleah Hunter-Young), met en conversation dix femmes noires poètes, universitaires, artistes et activistes. Son chapitre intitulé "Redressing Historical Responsibility for the Precarities of Climate Change in the Present" (avec Julia Dehm) entreprend une critique intrinsèque du droit international pour démontrer que le changement climatique est le résultat d'histoires de dépossession et que, par conséquent, la réparation complète de ce problème exige un changement radical par le biais de réparations pour les États du Sud, les personnes vivant dans la pauvreté, les Noirs, les Autochtones et les autres peuples marginalisés dans les États coloniaux.

Elle rédige actuellement un manuscrit sur la manière dont les peuples d'Afrique, des Caraïbes, d'Asie et d'Amérique latine ont cherché à résoudre le problème du changement climatique pendant à lère de la décolonisation en associant une représentation de la nature (en tant que bien commun) à leurs aspirations à refondre le droit international par la solidarité. Elle explore comment le droit s'est développé, en se concentrant sur ses récits de progrès et sa reproduction de la subjugation.

Sarah Riley Case collabore avec des personnes travaillant pour la justice raciale et régionale dans le système des Nations unies, les communautés universitaires et les cliniques juridiques. Elle fait actuellement partie du groupe de travail du Black Legal Action Centre (BLAC) sur la modernisation de l'aide juridique en Ontario, du comité exécutif de la Black Canadian Studies Association et du comité de rédaction du Journal of Human Rights and the Environment. Elle a reçu des prix et des distinctions de la Fondation Pierre Elliott Trudeau, du CRSH, du Transnational Environmental Law Journal et de l'American Society of International Law, pour ne citer que ceux-là.

Éducation

  • SJD, University of Toronto, expected 2022
  • LLM, McGill University Faculty of Law, 2013
  • Member of the Ontario Bar, 2008
  • JD, Osgoode Hall Law School, 2007
  • BA, McGill University and Université Paris-Sorbonne, 2003

Carrière

  • Boulton Fellow, McGill University, Faculty of Law, 2021-2022
  • Task Force on Legal Aid Ontario Modernization, Black Legal Action Centre, 2021
  • Adjunct Professor, University of Toronto Faculty of Law, 2020-2021
  • Adjunct Professor, Osgoode Hall Law School, 2014-2019
  • Fulbright Visiting Researcher, Harvard Law School, 2019-2021
  • Special Advisor, UN Independent Expert on Human Rights and International Solidarity, 2019-2020
  • Visiting Academic, Melbourne Law School, 2019
  • Counsel, Law Commission of Ontario, 2013-2016
  • Project Officer and Legal Specialist, International Development Law Organization, 2011-2013
  • Equity Advisory Group, Law Society of Ontario, 2009-2011
  • Board of Governors, Canadian Association of Black Lawyers, 2009-2011
  • Associate Lawyer, Koskie Minsky LLP, 2008-2010
  • Judicial Law Clerk, Ontario Superior Court of Justice, 2007-2008

Intérêts de recherche

Colonialismes, histoire du droit, formation du droit national et international, étude des Noirs, théorie critique de la race, théorie queer, approches tiers-mondistes au droit international, ordres juridiques Autochtones, réforme du droit et activisme radical, le monde naturel, les arts.

Back to top