Professor Poirier and her students in front of Old Chancellor Day Hall

Accueil

Ci-haut: En septembre 2021, lorsque le retour sur le campus a été autorisé, Professeure Poirier et ses étudiant·e·s se sont rencontré·e·s pour la première fois en personne devant le pavillon Chancellor Day après une année entière d'enseignement sur Zoom! Crédit photo: Lysanne Larose. 


Réseaux sociaux

Trouvez-nous sur facebook.com/ChaireMacKellChair et twitter/mackell_chair. Ajoutez-nous à vos comptes préférés!

Mentions médiatiques récentes

« La nation québécoise face à ses responsabilités », lettre d'opinion par Johanne POIRIER, La Presse, 28 juin 2022.

« Aucun obstacle constitutionnel à la zone de parité », lettre d'opinion par Johanne POIRIER, Daniel TURP et Thérèse MAILLOUX, Le Soleil, 4 février 2020.


Quoi de neuf?

Affiche descriptive de l'atelier montrant le professeur Stephen Tierney​​​​​

Ce Legal Theory Workshop avec le professeur Stephen Tierney, co-organisé par le professeur Joshua Nichols et la professeure Johanne Poirier, aura lieu le 1er février 2023 (entre 12h30 et 14h30) dans le Grand Salon Caren-et-Jordan-H-Waxman de la Faculté de droit de McGill. 

Reading Stephen Tierney’s The Federal Contract. A Constitutional Theory of Federalism

Affiche descriptive de l'atelier

Dans son plus récent livre, The Federal Contract. A Constitutional Theory of Federalism (Oxford University Press, 2022), Stephen Tierney propose de jeter un regard neuf sur le fédéralisme en tant que type spécifique du constitutionnalisme. Il soutient que les concepts fondamentaux du constitutionnalisme moderne (par exemple, les notions de pouvoir constituant, de souveraineté et de citoyenneté) doivent être repensés sur un mode territorialisé, afin de pouvoir rendre compte du caractère pluraliste propre aux États fédéraux. Les participant.e.s à l’atelier interrogeront l’ouvrage de Tierney à partir notamment de leurs réflexions sur le fédéralisme canadien et les défis particuliers que pose le pluralisme au Canada. La théorie proposée par Tierney permet-elle de rendre compte adéquatement de la réalité et des défis propres aux fédérations composées de plusieurs demoï ? Ces échanges auront lieu en présence de l’auteur.

L'atelier, organisé conjointement par le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) et la Chaire Peter MacKell sur le fédéralisme, aura lieu le 3 février 2023 (entre 8h30 et 12h30) au Faculty Club de l'Université McGill. L'inscription est gratuite, mais obligatoire, via le formulaire d'inscription

Le fédéralisme coopératif présenté par Johanne Poirier

Dans cette vidéo explicative de l’Abécédaire du CRIDAQ, la professeure Johanne Poirier présente le fédéralisme coopératif dans le contexte canadien. Mettant de l’avant la négociation, la collaboration et la prise en compte des intérêts respectifs entre différents ordres de gouvernement, le concept du fédéralisme coopératif a connu un grand essor dans les 15 dernières années, notamment comme principe d’interprétation constitutionnelle. Pour visionner la capsule: https://vimeo.com/745133470

Johanne Poirier reçoit le Prix Durnford 2022

Image par Courtoisie de Owen Egan et Joni Dufour.
​​​​​​

La professeure Johanne Poirier (BCL’91, LLB’91) a reçu le prix d’excellence en enseignement John W. Durnford 2022 lors de la cérémonie de collation des grades en droit du 26 mai 2022. Conféré par la communauté étudiante, ce prix récompense annuellement la pédagogie exceptionnelle d’un membre du corps professoral. Les lettres de nomination de la professeure Poirier ont louangé l’attention qu’elle porte aux membres de ses groupes, sa passion « contagieuse » pour sa matière ainsi que les efforts déployés par la professeure pour créer un sentiment de communauté et faciliter les échanges. La professeure Poirier avait également été la récipiendaire du Prix Durnford en 2019. Pour en savoir plus: https://www.mcgill.ca/law/fr/channels/news/johanne-poirier-recoit-le-pri...

Comparative Federalism and Covid-19: Combating the Pandemic

Couverture de l'ouvrage et 1re page du chapitre rédigé sur le Canada.

Nous avons le plaisir d'annoncer la publication de la collection dirigée par Nico Steytler, Comparative Federalism and Covid-19: Combating the Pandemic (London: Routledge, 2021). Composé d'études de cas portant sur 19 pays fédéraux, ce recueil explore les éléments fondamentaux du fédéralisme qui ont été mis en évidence dans la lutte contre la pandémie: la répartition des responsabilités (gestion des catastrophes, soins de santé, protection sociale et éducation), le besoin de centralisation, ainsi que les relations et la coopération intergouvernementales.

Les auteurs adoptent une approche multidisciplinaire pour se demander si le fédéralisme a été une aide ou un obstacle dans la lutte contre la pandémie. Johanne Poirier et Jessica Michelin y ont contribué le chapitre sur le Canada, lequel s'intitule “Facing the Coronavirus Pandemic in the Canadian Federation: Reinforced dualism and muted cooperation?”.


Symposium de la famille Baxter sur le fédéralisme - 15 mai 2021

La Chaire MacKell était ravie d'accueillir les trois gagnant.e.s et le récipiendaire de la mention honorable de l'édition 2021 du Concours Baxter pour qu'ils et elle présentent leurs essais. Le thème général cette édition était Fédéralisme, identité et politiques publiques en période de turbulence. Pour la première fois en 2020-2021, nous acceptios les soumissions d’étudiant.e.s ou candidat.e.s au doctorat en droit et en sciences politiques, de même que de jeunes juristes et praticien.ne.s du fédéralisme à l’échelle mondiale. Merci à tous les participants et toutes les participantes, ainsi qu'à notre jury distingué. On se revoit en 2023!


Publication de L’avenir du fédéralisme canadien / Canadian Federalism and Its Future

Près de quatre ans après la conférence « Canada 150 », nous annonçons fièrement la publication de cette l’ouvrage collectif dans les deux langues, respectivement par les Presses de l'Université Laval et par la McGill / Queen's University Press (2020).

« Le fédéralisme canadien et son avenir : acteurs et institutions convie des historiens, des juristes et des politologues à décoder le passé et l’avenir de la fédération canadienne. L’ouvrage s’articule autour de quatre institutions : le bicaméralisme, le pouvoir judiciaire, le système électoral et les partis politiques et, enfin, les relations intergouvernementales. Chaque institution est ensuite analysée à travers le prisme des « acteurs clés » affectés par la quête d’équilibre entre unité et diversité (provinces et territoires, minorités linguistiques, nations internes, peuples autochtones). Ces réflexions tant rétrospectives que prospectives révèlent les répercussions différenciées du fédéralisme pour ces divers acteurs, l’omniprésence de conflits, de négociation et de coopération dans l’histoire fédérale du Canada et l’(in)adéquation d’institutions créées au XIXe siècle pour répondre à la diversité sociale, culturelle, linguistique et nationale du Canada d’aujourd’hui. Ces constats pointent vers l’impératif d’une solide créativité institutionnelle afin que l’expérience fédérale puisse favoriser l’autonomie et la coexistence des groupes et des nations qui se partagent le territoire. »

Cover: Le fédéralisme canadien et son avenir : acteurs et institutions

L’avenir du fédéralisme canadien (disponible en libre accès)


Publication de Cinquante déclinaisons de fédéralisme: Théorie, enjeux et études de cas

Cinquante déclinaisons de fédéralisme: Théorie, enjeux et études de casCet ouvrage, co-édité par notre chercheur postdoctoral, Dave Guénette, qui est également chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes.

Cette collection de 50 brèves contributions de spécialistes internationaux « propose un apport d’une grande ampleur tout en se voulant le plus exhaustif possible. Il s’agit d’un ouvrage de référence qui expose clairement les concepts que les chercheurs en études fédérales mobilisent, les cadres d’analyse qu’ils emploient ainsi que les spécificités sociopolitiques qu’on observe dans les diverses structures fédérales existantes. Ce livre comprend également un glossaire constitué de cinquante notions clés, toutes définies de manière simple et usuelle. Faisant le point sur les débats contemporains, il a pour vocation d’initier les étudiants, les décideurs et le grand public à ce champ d’études en pleine effervescence. »

L'ouvrage, publié cette année par les Presses de l'Université du Québec, est disponible en libre accès.


Fédéralisme et pandémie de COVID-19 - Un compendium de (res)sources

11 mai 2020: le doctorant Atagün Kejanlioglu et la professeure Johanne Poirier ont pour projet de colliger des sources sur l’intersection entre le fédéralisme (au sens large) et la COVID-19. Nous tenterons de mettre cette page à jour une fois par semaine.

Merci de nous transmettre vos articles, liens utiles, etc., en écrivant à federalism-covid19.law [at] mcgill.ca.


Bonnes nouvelles pour des membres de l'équipe de la Chaire

Notre chercheur postdoctoral, Dave Guénette, poursuivra sa carrière à titre de professeur à la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke! Dave, qui complète actuellement un postdoctorat de trois ans financé par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), entrera en fonction à compter du mois de juin 2023. Félicitations Dave, toute l’équipe de la Chaire te souhaite beaucoup de succès dans tes projets futurs !

David D'Astous et Jessica Michelin, deux de nos ancien·ne·s assistant·e·s de recherche, seront auxiliaires juridiques à la Cour suprême du Canada en 2023-2024. Félicitations David et Jessica! Pour plus d'informations : https://focuslaw.mcgill.ca/introducing-our-2023-2024-supreme-court-clerks/


Cooperative Federalism and Intergovernmental Relations:
What's Law Got To Do With It?

Projet de recherche 2019-2022 subventionné par le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes

En 2019-2022, la professeure Johanne Poirier dirigera un important chantier de recherche portant sur les relations intergouvernementales et sur le fédéralisme coopératif.

De manière générale, les juristes ont peu exploré les aspects techniques et les implications juridiques des ententes intergouvernementales (EIG) et de leur mise en œuvre. Pourtant, la multitude d’arrangement coopératifs élaborés par les exécutifs peuvent avoir des effets collatéraux importants sur les modalités du contrôle parlementaire de l’exécutif, sur le contrôle judiciaire de l’action administrative et sur l’équilibre de l’architecture fédérale.

La professeure Poirier tentera de combler ces importantes lacunes doctrinales, en étudiant le droit qui imprègne, structure et affecte les ententes intergouvernementales. Elle espère également jeter les bases d’une forme de catalogue de mécanismes coopératifs – et du rôle du droit dans la structuration de ceux-ci. Bien que le projet porte essentiellement sur le Canada, il bénéficiera d’une dimension comparative : la découverte du droit étranger étant si souvent la meilleure façon de décoder son propre système.

Ultimement, ses travaux recèleront un important potentiel structurant pour les diverses composantes de la fédération canadienne, qui font face à des incertitudes quant aux modalités de la coopération, à la stabilité des mécanismes mis en place et à l’attitude des tribunaux.


À propos de la Chaire

La Chaire Peter MacKell sur le fédéralisme s’intéresse aux fondements, au potentiel, aux écueils et aux incarnations concrètes du « phénomène fédéral », compris dans un sens large, non-exclusivement étatique.  

La professeure Johanne Poirier est la première titulaire de la Chaire Peter MacKell.

La Chaire a été instituée à la Faculté de droit grâce à un généreux legs de l’avocat montréalais Peter R. D. MacKell.

Au sujet de Peter MacKell

Peter R.D. MacKell, QC, BCL'51 (1927-2011), était un avocat montréalais reconnu pour son expertise en droit des affaires. Né à Ottawa, le fils du commandant David Edward MacKell, CBE, et de Margaret Eileen Kehoe, Peter MacKell a étudié au Royal Canadian Naval College (Royal Roads University) et à l’Université McGill.

Reçu avocat en 1951, il a commencé sa carrière au cabinet Duquet MacKay et s’est ensuite joint au cabinet Martineau Walker, aujourd’hui Fasken, qu’il a présidé pendant plusieurs années, avant prendre sa retraite en 1995.

La carrière de Peter MacKell a été marquée par des mandats importants, tant en matière de litige que de transactions commerciales, dans lesquels il a représenté d’importantes sociétés canadiennes et étrangères. Très apprécié comme administrateur de sociétés, il a été durant plusieurs années membre du conseil de Goodfellow inc. et administrateur de la Régie de l’assurance-dépôts du Québec.

Back to top