Chercheurs au Centre de recherche

Professionel.e.s

Anne-Sophie Hulin est directrice adjointe du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé depuis août 2014. Dans le cadre de ses fonctions, Anne-Sophie Hulin est en charge de la mise en oeuvre de l'ensemble des projets et activités scientifiques du Centre Crépeau.

En plus de participer à la réalisation de nombreux événements au rayonnement national et international, elle a été en charge du projet de dictionnaire bilingue en droit des successions (2014-2018) et a co-dirigé plusieurs publications dont L'abnégation en droit civil (Éditions Yvon Blais) avec le professeur Robert Leckey.

Parallèlement, elle entreprend un doctorat en droit privé comparé à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) sur la question de la philanthropie envers les musées d’art (France/ Québec/ États-Unis). Sa thèse propose une réflexion sur la nature et les enjeux de cette pratique dans l’ordonnancement juridique, et s’interroge sur la place d’actes et d’institutions ayant une vocation d’intérêt général en droit privé. Son champ d’étude se concentre essentiellement sur le droit des libéralités, le droit des biens et le droit du patrimoine culturel. Ses recherches doctorales l’ont également conduite à réfléchir sur les institutions fondamentales du droit privé, le droit comparé ainsi que la tradition civiliste. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure en droit et économie, Anne-Sophie Hulin a obtenu une maîtrise en droit comparé à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) en 2010.


Hugo MétivierOriginaire de Saint-Georges, Hugo Métivier a été assermenté à titre de notaire en 2017. Il a préalablement complété un baccalauréat en droit, au cours duquel il a eu l’occasion d’effectuer une session en Italie, ainsi qu’une maîtrise en droit notarial à l’Université Laval.

Il a entamé sa carrière professionnelle au sein d’une étude notariale située à Québec avant de se joindre au Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé en 2018. Depuis, il contribue à la recherche et à la rédaction du projet de Dictionnaire de droit privé des successions, lequel traite d’un domaine du droit qui le passionne.

Pour lui, être chercheur au Centre Paul-André est plus qu’un simple emploi, il s’agit plutôt d’un privilège qui lui permet de collaborer au rayonnement du droit privé québécois avec des juristes hors pair.

Postdoctorant.e.s

Rebeca Fariña FariñaRebeca Fariña Fariña a étudié le droit à l’Université de Santiago de Compostelle (Espagne) et à l’Université de Passau (Allemagne). En 2017, elle a terminé son doctorat en droit à l’Université de Navarra (Espagne). Sa thèse, intitulée «Étude sur l’enrichissement injustifié en Espagne sous une perspective comparative avec le droit allemand» analyse le développement, la construction légale et l’application jurisprudentielle du droit allemand de l’enrichissement injustifié et établi son adaptation en droit espagnol comme moyen pour rétablir certaines incertitudes de l’enrichissement injustifié en droit privé espagnol. Alors qu’elle écrivait sa thèse, elle a été aide-professeure en droit des biens et chercheuse visiteuse au Centre de droit privé européen (Munster, Allemagne).

Ses intérêts de recherche incluent le droit de la restitution, la théorie du droit privé, la responsabilité extracontractuelle et le droit de la famille.

Au Centre Crépeau, Rebeca fait des recherches comparées en droit canadien de l’enrichissement injustifié et étudie en particulier l’interaction de cette institution avec d’autres remèdes légaux dans la régulation des conséquences de la dissolution de certaines relations familiales. Elle s’intéresse aux principes qui sous-tendent la propriété dans les relations familiales ainsi qu’à l’interaction entre les droits de la personne et le droit familial.

Universitaires

Back to top