Chercheurs au Centre de recherche

Professionel.e.s

Anne-Sophie Hulin est directrice adjointe du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé depuis août 2014. Dans le cadre de ses fonctions, Anne-Sophie Hulin est en charge de la mise en oeuvre de l'ensemble des projets et activités scientifiques du Centre Crépeau.

En plus de participer à la réalisation de nombreux événements au rayonnement national et international, elle a été en charge du projet de dictionnaire bilingue en droit des successions (2014-2018) et a co-dirigé plusieurs publications dont L'abnégation en droit civil (Éditions Yvon Blais) avec le professeur Robert Leckey.

Parallèlement, elle entreprend un doctorat en droit privé comparé à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) sur la question de la philanthropie envers les musées d’art (France/ Québec/ États-Unis). Sa thèse propose une réflexion sur la nature et les enjeux de cette pratique dans l’ordonnancement juridique, et s’interroge sur la place d’actes et d’institutions ayant une vocation d’intérêt général en droit privé. Son champ d’étude se concentre essentiellement sur le droit des libéralités, le droit des biens et le droit du patrimoine culturel. Ses recherches doctorales l’ont également conduite à réfléchir sur les institutions fondamentales du droit privé, le droit comparé ainsi que la tradition civiliste. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure en droit et économie, Anne-Sophie Hulin a obtenu une maîtrise en droit comparé à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) en 2010.


Hugo MétivierOriginaire de Saint-Georges, Hugo Métivier a été assermenté à titre de notaire en 2017. Il a préalablement complété un baccalauréat en droit, au cours duquel il a eu l’occasion d’effectuer une session en Italie, ainsi qu’une maîtrise en droit notarial à l’Université Laval.

Il a entamé sa carrière professionnelle au sein d’une étude notariale située à Québec avant de se joindre au Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé en 2018. Depuis, il contribue à la recherche et à la rédaction du projet de Dictionnaire de droit privé des successions, lequel traite d’un domaine du droit qui le passionne.

Pour lui, être chercheur au Centre Paul-André est plus qu’un simple emploi, il s’agit plutôt d’un privilège qui lui permet de collaborer au rayonnement du droit privé québécois avec des juristes hors pair.

Postdoctorant.e.s

Rebeca Fariña FariñaRebeca Fariña Fariña a étudié le droit à l’Université de Santiago de Compostelle (Espagne) et à l’Université de Passau (Allemagne). En 2017, elle a terminé son doctorat en droit à l’Université de Navarra (Espagne). Sa thèse, intitulée «Étude sur l’enrichissement injustifié en Espagne sous une perspective comparative avec le droit allemand» analyse le développement, la construction légale et l’application jurisprudentielle du droit allemand de l’enrichissement injustifié et établi son adaptation en droit espagnol comme moyen pour rétablir certaines incertitudes de l’enrichissement injustifié en droit privé espagnol. Alors qu’elle écrivait sa thèse, elle a été aide-professeure en droit des biens et chercheuse visiteuse au Centre de droit privé européen (Munster, Allemagne).

Ses intérêts de recherche incluent le droit de la restitution, la théorie du droit privé, la responsabilité extracontractuelle et le droit de la famille.

Au Centre Crépeau, Rebeca fait des recherches comparées en droit canadien de l’enrichissement injustifié et étudie en particulier l’interaction de cette institution avec d’autres remèdes légaux dans la régulation des conséquences de la dissolution de certaines relations familiales. Elle s’intéresse aux principes qui sous-tendent la propriété dans les relations familiales ainsi qu’à l’interaction entre les droits de la personne et le droit familial.

Étudiant.e.s

Laura AlfordLaura Alford est dans sa dernière année du programme BCL/LLB à McGill. Elle est titulaire d’un baccalauréat en littérature anglaise de l’Université de la Saskatchewan, où elle a reçu le prix Avie Bennet pour sa recherche sur l’influence de Kierkegaard sur les premières œuvres de fictions de Guy Vanderhaeghe. Elle a par la suite travaillé comme professeure d’anglais en France et au Japon. Pendant ses études en droit, elle a été membre de la Revue de droit de l’Université McGill, de la Société du droit alimentaire à McGill et a été assistante de recherche du professeur Lionel D. Smith. Son travail au Centre, surtout sur le dictionnaire et les projets de jurilinguistique, a été une occasion de combiner ses études en droit et en langue, un fait saillant de son expérience à McGill.


Andréa Baptiste est dans sa quatrième et dernière année à la faculté de droit de McGill. Avant ses études en droit, elle a étudié en Sciences Humaines au Collège Dawson à Montréal. Elle s'intéresse au droit des biens, à la propriété intellectuelle et au droit international, et a été impliqué dans plusieurs organismes à l'intérieur et à l'extérieur de la faculté, dont l'Assocation des Étudiant.e.s en Droit de McGill, la Clinique d'information juridique à McGill et la conférence Dawson Model United Nations.


Sofia BraultSofia Brault est devenue membre du Centre Paul-André Crépeau lors de son premier été à la Faculté de droit de l’Université McGill. Elle y a découvert une passion pour l’histoire du droit et la recherche documentaire. Son mandat en tant qu’assistante de recherche l’a d’ailleurs amenée à développer ses connaissances sur le concept de la saisine successorale en droit civil, un sujet qu’elle a par la suite approfondi par la rédaction d’un essai dans le cadre d’un travail scolaire supervisé. Son contact avec le Centre Crépeau lui a également permis de développer un vif intérêt pour la jurilinguistique. Détentrice d’un baccalauréat en études théâtrales, elle retrouve dans l’exploration du langage juridique son amour du texte et de la langue. Présentement étudiante en troisième année dans le programme intégré de droit civil et de common law, Sofia continue à développer son attachement à la tradition civiliste grâce au travail qu’elle effectue au Centre Paul-André Crépeau.


Mélisande Charbonneau-GravelMélisande Charbonneau-Gravel entame sa dernière année du programme combiné BCL/LLB à l’Université McGill. Durant son parcours à la faculté, elle a travaillé en tant qu’assistante de recherche en droit de la famille pour le doyen Robert Leckey. Elle a également exploré de nombreuses questions de droit privé et comparé dans le cadre d’un stage à la Cour supérieure. Elle travaille actuellement à titre d’assistante de recherche pour un avocat en droit familial.

Faire partie de l’équipe dynamique du Centre Crépeau, et travailler en droit des successions est un moment marquant de son cheminement académique.


Noémie Gourde-BouchardAprès avoir complété un baccalauréat en science politique et philosophie à l'Université de Montréal, Noémie Gourde-Bouchard a décidé de poursuivre sa passionpour l'histoire des idées juridiques en allant étudier la common lawet le droit civil à la Faculté de droit de l'Université McGill. Étudiante en troisième année, elle est actuellementrédactrice en chef adjointe francophone de la Revue de droit de McGill.Elle s'est jointe à la grande famille du Centre Crépeau à l'été 2017. Dans le cadre de son travail sur le dictionnaire des successions, elle a notamment eu la chance de travailler sur la mort civile et sur la définition juridique de la mort, ces mandats lui permettant de faire des recherches liées à l'un de ses thèmes favoris : la personnalité juridique.


Après avoir complété un baccalauréat en Science politique à l’Université Concordia, Marie-Laurence Goyette est sur le point de terminer ses études en droit à l’Université McGill. Marie-Laurence s’est jointe à l’équipe du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé au mois d’août 2018 où elle combine son intérêt pour la recherche et sa passion pour le droit civil. Dans le cadre de son travail, elle assiste ses collègues dans la mise en œuvre de différents projets de recherche.


SabrinaOriginaire de Montréal, Sabrina Kholam a fait ses études de premier cycle en sciences politiques avec des mineures en histoire et philosophie à l'Université de Toronto. Pendant son séjour, elle a travaillé en tant qu’adjointe administrative pour une compagnie de planification financière et de gestion de patrimoine et elle en est venue à connaitre le domaine de la planification successorale ce qui a inspiré sa passion pour les successions. Elle a découvert le Centre vers la fin de sa première année à McGill. Le projet du dictionnaire des successions, ainsi que son cadre comparatif et son orientation en droit privé, semblaient parfaitement compléter ses intérêts académiques et professionnels. Elle recommande fortement de travailler au Centre pour l’occasion d’apprentissage enrichissante et le sens de communauté qu’il procure à ses chercheur.euses.


Marie-Andrée Plante a interrompu ses études doctorales à l’Université McGill, où elle est titulaire d’une bourse du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, afin d’effectuer un BCL à l’Université d’Oxford en 2018-2019. Avant ses études doctorales, elle a complété un BCL/LLB à l’Université McGill et une maîtrise en théorie du droit dans un programme conjoint offert par l’École normale supérieure de Paris, l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et l’Université Paris Nanterre.

De 2016 à 2017, elle a occupé les fonctions de directrice adjointe du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé. Elle a également été avocate-recherchiste auprès du juge Allan R. Hilton à la Cour d’appel du Québec de 2015 à 2016. Elle est présentement chargée de cours à l’Université de Sherbrooke dans le programme de common law et de droit transnational.

Ses intérêts de recherche portent sur la théorie du droit, le droit comparé, l’histoire du droit, le droit et la langue ainsi que l’éducation juridique. Elle a récemment coédité un livre sur l’enseignement transsystémique du droit avec la professeure Yaëll Emerich, Repenser les paradigmes: approches transsystémiques du droit, publié aux Éditions Yvon Blais en 2018. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 2015.


  • Ella Leishman-Cyr

Universitaires