Chercheurs au Centre de recherche

Professionnel.le.s

Étienne Cossette-Lefebvre est directeur adjoint du Centre-Paul André Crépeau de droit privé et comparé depuis septembre 2020. Dans le cadre de ses fonctions, Étienne Cossette-Lefebvre est en charge de la mise en oeuvre de l'ensemble des projets et activités scientifiques du Centre Crépeau.

Après des études en sciences, lettres et arts au Collège Jean-de-Brébeuf qu’il termine avec très grande distinction, Étienne Cossette-Lefebvre obtient son BCL/LLB (Honours) de la Faculté de droit de l’Université McGill en mai 2014. Son passage à la Faculté lui vaut plusieurs prix (Bourse J.W. McConnell, Prix Wilson & Lafleur, Prix de dissertation Wainwright, Prix Selma and Jak Almaleh) et son nom figure au Tableau d’honneur du doyen. Il reçoit également le prix du Concours de droit comparé de l’Association québécoise de droit comparé (2013-2014) dans la catégorie 1er cycle. En 2020, Étienne complète sa maîtrise en droit (LL.M.) à l’Université de Toronto.

Au cours de ses études de droit, Étienne travaille comme assistant d’enseignement et de recherche auprès de plusieurs professeurs. Il effectue également un stage à la Cour d’appel du Québec auprès de l’honorable Nicholas Kasirer. Après avoir complété son Barreau où il a obtenu la seconde meilleure note de l’ensemble de sa cohorte, il travaille ensuite comme chercheur associé au Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé. De juin 2015 à juin 2017, il est stagiaire en droit puis avocat-recherchiste à la Cour d’appel du Québec auprès de l’honorable Robert M. Mainville.

En juin 2017, son contrat auprès de la Cour d’appel du Québec est exceptionnellement prolongé d’un an; il a alors l’occasion de travailler auprès de plusieurs juges de la Cour. Au cours de l’année judiciaire 2018-2019, il agit comme auxiliaire juridique à la Cour suprême du Canada auprès de l’honorable Russell Brown.

Étienne  a un grand intérêt pour le droit des biens, le droit des personnes, le droit des obligations, le droit des successions, la théorie du droit et le droit comparé. Il est chargé de cours à la Faculté de droit de l’Université McGill (Administration du bien d’autrui et fiducie (PRV4 548 – 3 crédits)). Étienne est actuellement inscrit au doctorat en sciences juridiques (SJD) à l’Université de Toronto sous la supervision de la professeure Larissa Katz. Il se sent privilégié d’être un Jeune Boursier du Collège Massey.


Anne-Sophie Hulin est chercheur au Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé depuis septembre 2020. Dans le cadre de ses fonctions, Anne-Sophie Hulin est en charge de la mise en oeuvre de l'ensemble des projets et activités scientifiques du Centre Crépeau.

En plus de participer à la réalisation de nombreux événements au rayonnement national et international, elle a été en charge du projet de dictionnaire bilingue en droit des successions (2014-2020) et a co-dirigé plusieurs publications dont L'abnégation en droit civil (Éditions Yvon Blais) avec le professeur Robert Leckey.

Parallèlement, elle entreprend un doctorat en droit privé comparé à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) sur la question de la philanthropie envers les musées d’art (France/ Québec/ États-Unis). Sa thèse propose une réflexion sur la nature et les enjeux de cette pratique dans l’ordonnancement juridique, et s’interroge sur la place d’actes et d’institutions ayant une vocation d’intérêt général en droit privé. Son champ d’étude se concentre essentiellement sur le droit des libéralités, le droit des biens et le droit du patrimoine culturel. Ses recherches doctorales l’ont également conduite à réfléchir sur les institutions fondamentales du droit privé, le droit comparé ainsi que la tradition civiliste. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure en droit et économie, Anne-Sophie Hulin a obtenu une maîtrise en droit comparé à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) en 2010.


Hugo MétivierHugo Métivier est chercheur au Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé depuis avril 2018. Dans le cadre de ses fonctions, Hugo Métivier contribue activement à la recherche et à la rédaction du projet de Dictionnaire de droit privé bilingue portant sur le droit des successions.

Il a préalablement complété un baccalauréat en droit, au cours duquel il a eu l’occasion d’effectuer une session en Italie, ainsi qu’une maîtrise en droit notarial à l’Université Laval. Il a également obtenu un certificat en traduction de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Pour lui, être chercheur au Centre Paul-André Crépeau est plus qu’un simple emploi, il s’agit plutôt d’un privilège qui lui permet de collaborer au rayonnement du droit privé québécois avec des juristes hors pair.


Maître Mélisandre Shanks est chercheure au Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé depuis novembre 2018 et a aussi agi à titre de directrice adjoint intérimaire au Centre. Dans le cadre de ses fonctions, elle participe aux travaux du Dictionnaire de droit privé bilingue portant sur le droit des successions.

Elle a fondé sa propre étude en 2018, après quelques années de pratique en cabinet privé. Sa pratique est principalement orientée vers le litige civil, particulièrement en droit immobilier, baux résidentiels et commerciaux, sûretés et garanties et procédures extraordinaires.

Mélisandre Shanks s’implique aussi dans sa communauté par différentes actions bénévoles et politiques. Elle compile une participation active dans le milieu de l’éducation depuis bientôt 10 ans, ayant été impliquée comme membre de différents conseils d’établissements. Elle s’est rapidement impliquée à différents niveaux dans les instances démocratiques scolaires jusqu’à devenir commissaire-parent de la CSDM en octobre 2018. Ces implications lui ont permis de bâtir une solide expérience en droit scolaire, mais aussi en matière d’éthique et de gouvernance.

En 2019, elle a débuté une maîtrise en droit à McGill. S’intéressant de près au consentement, sa thèse portera principalement sur le consentement dans l’aide médicale à mourir.

 

Universitaires

Back to top