L'autosoin et la guérison

 

 

La guérison prend du temps, et chaque personne récupère différemment - à son propre rythme et à sa manière. La guérison est un voyage non linéaire. Certains jours, tu peux te sentir dépassé.e et certains jours, tu peux te sentir bien. Le processus de chacun.e est unique et valide. Pour reprendre les mots d'Audre Lorde, « prendre soin de moi-même n'est pas de la complaisance, c'est de la préservation de soi, et c'est un acte de guerre politique ».

Comprendre ton expérience

Tous les sentiments et réactions à la violence sexuelle ou fondée sur le sexe sont valables. Sais que tu n'es pas seul.e. Il y a des gens à McGill et dans la communauté montréalaise qui sont disponibles pour te soutenir. C'est normal de demander de l'aide.

Lorsqu'une violence sexuelle se produit, il peut être difficile de comprendre pourquoi c'est arrivé. Se demander « Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? » Ou « Qu'est-ce que j'aurais pu faire pour l'empêcher ? » est une réaction naturelle, mais n'importe qui peut être agressé.e ou harcelé.e sexuellement et personne n'invite ni ne mérite l'agression ou le harcèlement. Ce n'est pas de ta faute.

Si tu ne sais pas si ce que t'as vécu c'est de la violence sexuelle, tu peux en savoir plus sur notre page À propos de la violence sexuelle. Si tu souhaites parler de ton expérience, de tes sentiments et/ou de tes réactions, nous sommes là pour toi.

Chaque personne vit une agression ou un harcèlement sexuel différemment et à sa manière. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de se ressentir ou de faire face. Après un incident de harcèlement ou d'agression sexuelle, tu peux vivre :

  • Des changements dans comment tu te sens par rapport à toi-même (de la honte, de l'humiliation, de la culpabilité, baisse de l'estime de soi)
  • Des changements dans comment tu te sens par rapport à ton corps (embarrassé, te sentir sale, détaché de ton corps, avoir envie de te faire du mal)
  • Des changements dans ta perception de la sécurité (sentiment d'impuissance, difficulté à faire confiance aux autres, peur d'être seul.e ou avec d'autres)
  • Des changements dans ton fonctionnement physique (maux de tête, problèmes d'alimentation et de sommeil, stress, anxiété)
  • Des changements dans le fonctionnement émotionnel (sentiments de dépression, chagrin, perte, déconnexion, sautes d'humeur et colère, repli émotionnel, manque de motivation, difficulté à se concentrer)
  • Des changements dans les comportements et l'intimité sexuelle (augmentation des comportements sexuels à risque ou diminution de l'intimité)

Tu peux également ne ressentir aucune réaction.

L'autosoin

Les soins personnels peuvent prendre plusieurs formes et se concentrer sur le bien-être physique, émotionnel et/ou spirituel. Qu'il s'agisse d'activités que tu pratiques en solo ou en tendant la main à des ami.e.s, à la famille et/ou à la communauté, les soins personnels peuvent t'aider à faire face aux effets à court et à long terme des traumatismes. C'est le processus de « prendre des mesures pour se sentir en bonne santé et confortable ». (Rainn.org). Prendre soin de toi nécessitera différentes choses à différentes étapes de ta vie.

L'ancrage

Les techniques d'ancrage peuvent être des compétences utiles en matière d'autosoins. Ce sont des exercices utilisés lorsque nous nous sentons en détresse, pour gérer le fait qu'on se sente détaché.e ou « irréel.le », et pour réduire les symptômes d'anxiété et de panique. Apprends ce qui te convient le mieux et pratique-toi jusqu'à ce que ça devient automatique afin que ça puisse être utilisé dans les moments de détresse.

La guérison

Voici quelques ressources qui peuvent t'aider à explorer le processus de guérison. Si tu souhaites partager une ressource que t'avais trouvée utile, svoffice [at] mcgill.ca (contacte-nous)! Nous avons également une variété de livres de référence disponibles à notre bureau.

Justice transformatrice

Les initiatives de justice transformative visent à renforcer la sécurité, la guérison et le libre arbitre des personnes survivantes ainsi que la responsabilisation et la transformation pour celleux qui causent du tort. À travers le dialogue et l'action communautaires, la justice transformatrice aborde et cherche également à changer les conditions sociales qui perpétuent la violence. Tu peux consulter ce guide par Creative Interventions sur le processus de justice transformatrice, ou le Third Eye Collective, un collectif dirigé par des personnes s'auto-identifiant comme femmes d'origine noire-africaine qui utilisent un objectif de justice transformatrice dans leur travail pour mettre fin à la violence inter-générationnelle.

Prendre soin de soi, c'est aussi savoir quand un soutien extérieur est nécessaire. Si t'es prêt.e à demander de l'aide, contactes l'OSVRSE ou consultes notre liste de ressources au campus et dans la communauté.

Nous reconnaissons que l’Université McGill est située sur des terres non cédées qui ont toujours servi de lieu de rencontre et d’échange entre divers peuples autochtones. Les Kanien'kehà:ka / Peuple du silex (Mohawk), nation fondatrice de la confédération des Haudenosaunee/Peuple des longues maisons (Iroquois), sont reconnu·e·s comme les gardien·ne·s traditionnel·le·s des terres et des eaux.

Back to top