Consentement

Le consentement est une décision affirmative de s'engager dans une activité sexuelle mutuellement convenue et est indiqué par des mots et/ou actes clairs. C'est un processus actif et il incombe à toute personne initiant une action d'obtenir le consentement de la ou les autres personnes impliquées avant de poursuivre.

Demander, écouter, respecter

Le meilleur moyen de savoir si le consentement est présent est de DEMANDER. Après avoir demandé, il est impératif D'ÉCOUTER la réponse de(s) la personne(s) et de RESPECTER ce choix. Sais toutefois que le non-consentement n'est pas toujours communiqué via un « non » verbal. Des indices non verbaux, généralement appelé le langage corporel, peuvent inclure les expressions faciales, les gestes, la posture et les mouvements du corps. Si une personne dit verbalement « Oui », mais que son langage corporel indique « Non », ou de l'inconfort, il est impératif d'ARRÊTER et de VÉRIFIER avec elle.

Tu trouveras ci-dessous certains des principaux signaux de langage corporel indiquant qu'une personne est mal à l'aise dans une situation ou ne consent pas. Cette liste n'est pas exhaustive. Notes que certains de ces signes de non-consentement peuvent ne pas être universels et/ou peuvent ne pas s'appliquer à tous les contextes culturels.

  • La personne se détourne de la personne l'engage.
  • La personne a les bras croisés et/ou affiche un langage corporel autrement fermé.
  • La personne est complètement immobile ou ne bouge pas beaucoup.
  • La personne ne regarde pas la/les personne(s) qui les engagent, mais plutôt regarde autour de la pièce ou d'autres personnes.
  • La personne répond à celle qui l'engage avec des phrases courtes ou n'entretient aucune conversation avec celle-ci.

Ces indices non verbaux sont un élément important de la façon dont les gens communiquent entre eux. Reconnaître les indices non verbaux peut t'aider à comprendre les sentiments exprimés par la personne avec laquelle tu t'engages.

Noter : de nombreuses personnes ont des activités sexuelles après avoir consommé de l'alcool et/ou des drogues. Ces substances peuvent changer la façon dont une personne prend des décisions et affecteront sa capacité à DEMANDER, À ÉCOUTER et à RESPECTER. L'intoxication d'une personne ne peut être invoquée pour se défendre contre le défaut d'obtenir du consentement.

L'agression sexuelle est une infraction criminelle au Canada. Le consentement dans un contexte sexuel entre adultes est défini dans l'article 273.1 du Code criminel du Canada.

 

Nous reconnaissons que l’Université McGill est située sur des terres non cédées qui ont toujours servi de lieu de rencontre et d’échange entre divers peuples autochtones. Les Kanien'kehà:ka / Peuple du silex (Mohawk), nation fondatrice de la confédération des Haudenosaunee/Peuple des longues maisons (Iroquois), sont reconnu·e·s comme les gardien·ne·s traditionnel·le·s des terres et des eaux.

Back to top