Plus de 1,8 million de dollars pour appuyer les données d’EEG en libre accès

Nouvelles

Publié: 1avr2021
Alan Evans

Une subvention de Brain Canada favorisera la recherche sur les troubles neurodéveloppementaux, psychiatriques et neurodégénératifs.

L’électroencéphalographie (EEG) est un outil important pour comprendre le mécanisme des maladies du cerveau. Les chercheurs du domaine ont obtenu un sérieux coup de pouce de la Fondation Brain Canada, qui a accordé une subvention de 1,85 million de dollars pour appuyer EEGNet, un référentiel ouvert de données d’électroencéphalographie (EEG) qui facilite les études relatives aux troubles neurodéveloppementaux, psychiatriques et neurodégénératifs.

En travaillant avec des chercheurs et des laboratoires de partout au Canada et dans le monde, EEGNet cherche à créer des formats de données et outils d’analyse standardisés afin d’établir un réseau optimal de collaboration et d’échange de données. Des outils d’analyse des données améliorés pourraient permettre de détecter plus rapidement par EEG les anomalies présentes à un stade précoce chez les personnes aux prises avec ce genre de troubles, ou lors de différents états de conscience, comme le sommeil, le coma, l’anesthésie et l’éveil.

Grâce à la participation de chercheurs du Consortium international de cartographie cérébrale et de la Plateforme canadienne de neurosciences ouvertes (PCNO), EEGNet fait progresser le domaine des neurosciences à l’échelle nationale et internationale. La plateforme a pour but de hisser le Canada au rang de chef de file de l’échange de données d’EEG en établissant un vaste réseau qui fera évoluer l’étude des maladies du cerveau.

Les fonds seront octroyés par la Fondation Brain Canada dans le cadre de ses subventions de plateforme aux équipes cherchant à créer et (ou) à bonifier des ressources partagées centralisées afin d’offrir aux réseaux de recherche un meilleur accès au matériel, à l’expertise, aux données et aux protocoles.

« Nous sommes heureux de bénéficier de ce financement qui laisse présager des progrès notables au sein du milieu de la recherche en neuroimagerie et sur le cerveau en général », note Alan Evans, chercheur au Neuro et directeur du Centre Ludmer pour la neuroinformatique et la santé mentale. « Des subventions de plateformes comme celle-ci favorisent une neuroscience ouverte et créent un terreau fertile pour les découvertes révolutionnaires, améliorant ainsi notre compréhension du cerveau et de ses troubles. »

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier de Santé Canada, par le truchement du Fonds canadien de recherche sur le cerveau, un partenariat novateur entre le gouvernement du Canada (Santé Canada), la Fondation Brain Canada, l'Université Brock, l’Université Laval et l’Université McGill.

Source : Brain Canada

 

Le Neuro 

Le Neuro est un institut de recherche et d’enseignement de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

Back to top