Le Neuro et Thermo Fisher Scientific créent un partenariat pour lutter contre les maladies neurodégénératives

Nouvelles

Le secteur privé et le milieu universitaire unissent leurs forces afin d’améliorer les méthodes de production et de caractérisation d’anticorps et de réactifs pour la recherche neurologique

L’Institut neurologique de Montréal (Le Neuro) de l’Université McGill, établissement de calibre mondial voué à la recherche sur le cerveau et aux soins neurologiques de pointe, et Thermo Fisher Scientific, chef de file mondial au service de la science, ont annoncé aujourd’hui la création d’un partenariat qui permettra d’accélérer l’acquisition de connaissances sur les maladies neurologiques en s’attachant à l’étude d’une trentaine de protéines associées à diverses maladies cérébrales dévastatrices, dont la maladie de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), la paraplégie spastique familiale, l’encéphalopathie épileptique et l’ataxie.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, les troubles neurologiques et leurs conséquences touchent environ un milliard de personnes dans le monde. En raison du vieillissement de la population et de l’absence de traitement efficace pour plusieurs de ces maladies, il est essentiel de mettre au point de nouveaux outils et des méthodes d’analyse de pointe pour faire progresser la recherche sur les mécanismes fondamentaux de ces affections.

Les anticorps sont des outils inestimables pour l’étude de la fonction et de l’emplacement des protéines. Dans le cadre de ce partenariat, Thermo Fisher Scientific produira des anticorps dirigés contre diverses protéines que des chercheurs du Neuro et d’autres scientifiques ont associées à certaines maladies neurologiques.

Les chercheurs du Neuro produiront des lignées cellulaires dépourvues de ces protéines, ce qui permettra de valider les anticorps, puis feront appel à leur expertise ainsi qu’aux anticorps produits par Thermo Fisher Scientific afin de mieux comprendre les maladies neurodégénératives. Leurs travaux permettront de mettre au point une série de réactifs hautement validés pour l’étude de ces maladies. Cette mise en commun de données scientifiques s’inscrit dans la politique de science ouverte du Neuro et recevra l’appui de l’Institut de science ouverte Tanenbaum du Neuro.

Thermo Fisher Scientific utilisera sa technologie ABfinityMC pour la production d’anticorps recombinants de lapin, directement dérivés de cellules B prélevées chez des animaux immunisés et présentant l’avantage d’être robustes et reproductibles. Des scientifiques des deux institutions travailleront ensemble afin de caractériser les réactifs. Ils confirmeront également le pouvoir de liaison aux protéines en s’assurant, au moyen de la spectrométrie de masse, que les anticorps se lient à la cible choisie. Ils détecteront également la présence des anticorps par transfert de Western ainsi que par un test d’immunofluorescence sur les lignées cellulaires dépourvues de protéines produites par le Neuro, qui serviront de témoins.

« Nous sommes heureux de ce partenariat avec Thermo Fisher Scientific, entreprise réputée pour son expertise dans la production d’anticorps », affirme Peter McPherson, Ph. D., chercheur du Neuro dont le laboratoire participe au partenariat. « Nous sommes enchantés de voir que Thermo Fisher Scientific appuie notre initiative de science ouverte grâce à laquelle tous auront accès à des réactifs et autres outils de pointe. »

« Cet important projet allie l’expertise et le savoir-faire du secteur privé et du milieu universitaire pour la production et la caractérisation d’outils robustes et de haut calibre pour l’étude de maladies neurodégénératives », affirme Matt Baker, directeur, R-D et développement des affaires, anticorps et immunoessais, chez Thermo Fisher Scientific. « Cette collaboration avec des chercheurs du Neuro nous permettra de faire valider nos anticorps dans les modèles les plus pertinents qui soient, par des sommités dans ce domaine, et de mettre au point des réactifs de grande valeur pour l’ensemble de la communauté scientifique. »

Ce partenariat avec Thermo Fisher Scientific constitue la plus récente entente en science ouverte conclue par le Neuro pour la mise au point de traitements efficaces contre les maladies neurologiques. Le Neuro a également signé des ententes avec le Consortium de génomique structurale, la Takeda Pharmaceutical Company Limited, le Centre de recherche et développement de médicaments ainsi que Merck.

L'Institut et hôpital neurologiques de Montréal


L’Institut et hôpital neurologiques de Montréal – le Neuro – est un établissement de calibre mondial voué à la recherche sur le cerveau et aux soins neurologiques de pointe. Depuis sa création, en 1934, par le célèbre neurochirurgien Wilder Penfield, le Neuro est devenu le plus grand établissement de recherche et de soins cliniques spécialisé en neurosciences au Canada, et l’un des plus importants sur la scène internationale. L’intégration harmonieuse de la recherche, des soins aux patients et de la formation par les plus grands spécialistes du monde contribue à positionner le Neuro comme un centre d’excellence unique pour l’avancement des connaissances sur les troubles du système nerveux et leur traitement. En 2016, le Neuro est devenu le premier institut au monde à adopter sans réserve le concept de la science ouverte en créant l’Institut de science ouverte Tanenbaum. L’Institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill. L’Hôpital neurologique de Montréal fait partie de la mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill.

Coordonnées

Contact: 
Shawn Hayward
Organisation: 
Montreal Neurogical Institute and Hospital
Courriel: 
shawn.hayward [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514 398 3376