Chaires, instituts, centres et groupes de recherche en droit

 

Chaires de recherche

Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement

La professeure Adelle Blackett.

Chaire de recherche du Canada en constitutionnalisme et philosophie autochtones

Le professeur Aaron Mills.

Chaire de recherche du Canada en droit cosmopolite et justice

Le professeur Evan Fox-Decent.

Chaire de recherche du Canada en droits de la personne et environnement

Le professeur Sébastien Jodoin.

Les Chaires Sir William C. Macdonald

Le professeur Lionel Smith et le professeur Fabien Gélinas.

La Chaire Sir William C. Macdonald a été créée en 1895 et est l'une des plus anciennes chaires dotées de l'Université McGill. Les titulaires de la Chaire sont appelés à assumer un rôle de leadership dans l’enseignement au premier, deuxième et troisième cycles et dans l’avancement de la recherche dans leurs domaines respectifs à l’échelle locale, nationale et internationale.

Les Chaires James McGill

Le professeur Richard Gold et le professeur Stephen Smith.

La Chaire James McGill est octroyée par McGill pour soutenir les travaux d'universitaires de haut calibre dans les secteurs-clés de la recherche à McGill.

Les Chaires William Dawson

Le professeur Frédéric Mégret et la professeure Marie Manikis.

La Chaire William Dawson est octroyée par McGill pour appuyer les travaux d'universitaires de haut calibre dans les secteurs-clés de la recherche à McGill.

La Chaire H. Heward Stikeman en droit fiscal

La professeure Allison Christians.

La Chaire Stikeman soutient le leadership dans l’avancement du droit fiscal tant à l’échelle locale qu’à l’échelle internationale. La titulaire précédente était la professeure Kim Brooks (2007-2010).

La Chaire Hans et Tamar Oppenheimer en droit international public

Le professeur François Crépeau

La Chaire Oppenheimer est un espace de recherche axé sur l’étude du droit international, qui met l’accent sur la relation entre les obligations juridiques internationales et le droit interne. La Chaire s'intéresse à la compréhension des dimensions théorique et pratique de l’application des traités internationaux, de la coutume et des autres obligations nationales selon le cadre constitutionnel des états fédéraux et unitaires.

La Chaire Katharine A. Pearson en société civile et politiques publiques

Le professeur Daniel Weinstock.

Relevant conjointement de la Faculté des arts et de la Faculté de droit de McGill, la Chaire Katharine A. Pearson a été créée grâce à un don généreux de la Fondation de la famille McConnell. La Chaire Pearson joue un rôle de leadership au sein du nouveau programme en société civile à McGill, lequel retient le sens large de société civile en tant que terme d'analyse pour les sciences sociales et les sciences humaines. Le professor Ronald Niezen (Faculté des arts) en a été le titulaire inaugural (2013-2020).

La Chaire L. Yves Fortier pour l’arbitrage international et le droit commercial international

La professeure Andrea Bjorklund.

Créée en 2008 par Rio Tinto Alcan, la Chaire L. Yves Fortier pour l’arbitrage international et le droit commercial international joue un rôle de leadership dans le domaine de l’arbitrage international, ainsi que de la recherche pour aider à structurer l’avenir à la fois de la pratique et de la compréhension du droit international.

La Chaire Peter MacKell sur le fédéralisme

La professeure Johanne Poirier.

La Chaire Peter MacKell sur le fédéralisme a été créée en 2011, grâce à un généreux legs par Peter R. D. MacKell, Q.C., BCL'51. La Chaire englobe non seulement le fédéralisme d'État, mais aussi le fédéralisme interétatique, le fédéralisme dans les ordres normatifs non étatiques et le fédéralisme au sein des ONG, des organisations non gouvernementales quasi-autonomes, des personnes morales et des syndicats. Le titulaire de la Chaire Peter MacKell sur le fédéralisme assume un rôle de premier plan dans les programmes de recherche de la Faculté relativement à tous les aspects du fédéralisme, et de façon plus générale, à la place du fédéralisme en tant que mode de structuration sociale pour l'ordre juridique mondial.

La Chaire Jean Monnet en intégration économique

Le professeur Armand de Mestral.

La Chaire Samuel Gale

Le professeur Robert Leckey.

La titulaire précédente était la professeure Margaret Somerville.

La Chaire Peter M. Laing

La professeure Geneviève Saumier.

Le titulaire précédent était le professeur H. Patrick Glenn.

La Chaire F.R. Scott Chair en droit constitutionnel

Le professeur Mark Walters en était le plus récent titulaire (2015-2019), précédé du professeur Rod Macdonald (1995-2014).

La Chaire Wainwright en droit civil

Le plus récent titulaire était le professeur Daniel Jutras (2011-2020).

La Chaire est soutenue par le Fonds Wainwright, lequel a été créé pour promouvoir la recherche et l’avancement du droit civil à l’Université McGill par un legs du professeur émérite Arnold Wainwright (1879-1967), BCL 1902, LLD 1964, qui a enseigné le droit civil à la Faculté de droit de 1909 à 1934.

La Chaire Tomlinson en gouvernance globale du droit aérospatial

Le professeur Paul Dempsey en était le plus récent titulaire.


Instituts et centres de recherche; affiliations

La Faculté accueille un institut de recherche semi-autonome:

La Faculté de droit soutient également plusieurs centres de recherche:

La Faculté de droit est aussi affiliée avec:


Groupes de recherche et Groupes de travail

  • Groupe de recherche en santé et droit - Les intérêts du groupe s'articulent autour de questions interdisciplinaires telles que la biotechnologie et la santé, la recherche clinique, l'éthique et le droit en matière de soins de santé, la bonne gouvernance, la responsabilité médicale and la santé publique.
  • Laboratoire de recherche sur le Droit du travail et le Développement (LLDRD) - Regroupement de chercheurs préoccupés par les enjeux qui touchent aux liens entre le droit du travail, le développement et les contradictions sociales de genre, de race et d'ethnie notamment.
  • Justice privée et État de droit - Ce groupe s'intéresse à l’avancement des connaissances sur le rapport entre la justice privée et la justice publique sur quatre axes de recherche: Droit transnational, droit étatique et droit international; Arbitrabilité, ordre public et État de droit; Compétence, pouvoir arbitral et consentement; et Justice privée, technologies et droits.
  • État de droit et développement économique - Ce groupe de travail s'intéresse avant tout aux questions d'État de droit et de développement économique dans les économies en transition.
Back to top