Initiatives autochtones

L'Université McGill est située sur une terre qui a longtemps servi de lieu de rencontre et d'échange entre les peuples autochtones, y compris les nations Haudenosaunee et Anishinabeg. McGill honore, reconnaît et respecte ces nations en tant que gardiens traditionnels des terres et des eaux sur lesquelles nous nous rencontrons aujourd'hui.

Alors que la Faculté de droit continue de répondre aux Appels à l’action [.pdf] de la Commission de vérité et réconciliation, nous nous engageons à donner aux traditions juridiques autochtones et aux voix autochtones la place qui leur revient dans le programme de McGill, à notre Faculté et dans la profession juridique.

Sur cette page, vous trouverez de l’information sur les programmes et le soutien à la communauté étudiante, sur les admissions, sur le savoir et la recherche, sur les actualités et événements, sur nos diplômé.e.s et sur le développement professionnel en lien avec ces appels à l’action.

La Faculté de droit de McGill est déterminée à devenir l’un des chefs de file au Canada dans l’étude des traditions juridiques autochtones.

Programmes et soutien aux étudiant.e.s

Candidatures de personnes autochtones

McGill offre aux étudiant.e.s la possibilité d’étudier et de réaliser des recherches avec une grande diversité d’universitaires, tant en anglais qu’en français. La Faculté héberge aussi une association d’étudiant.e.s autochtones dynamique ainsi que l’Initiative sur les droits de la personne des autochtones menée par le Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique.

Les Autochtones, les Inuits et les Métis sont vivement encouragés à postuler à la Faculté de droit. Si vous souhaitez étudier le droit à McGill, veuillez vous adresser au bureau des admissions, vous identifier sur votre formulaire de candidature et nous faire parvenir les documents justificatifs supplémentaires pour les candidats autochtones.

Veuillez consulter la section de notre site sur les Admissions en droit pour plus de plus amples renseignements.

Le programme BCL/LLB

L’approche transsystémique distinctive de McGill et l’importance du pluralisme juridique à la Faculté créent un environnement propice à l’étude des traditions juridiques autochtones. Ces traditions juridiques font partie intégrante de nombreux cours depuis plusieurs années et, en réponse aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, nous avons accru la présence des traditions juridiques autochtones dans nos cours obligatoires et facultatifs.

Les traditions juridiques autochtones sont notamment enseignées dans le cadre des cours de justice pénale (un cours d’un an dans la première année du programme) et du droit des biens (un cours d’un an en deuxième année). La faculté travaille présentement à multiplier les occasions d'étudier les traditions juridiques autochtones à l'intérieur et au-delà des salles de classe.

L’une de ces initiatives est notre nouveau cours d’un an en constitutionnalisme autochtone, enseigné par le professeur Aaron Mills. Ce cours utilise des méthodes pédagogiques Anishinaabe pour explorer la légalité, le constitutionnalisme et le droit Anishinaabe. Il permet aux étudiants et étudiantes de développer leur compréhension de la logique, de la structure et des principes d’une vision du constitutionalisme Anishinaabe, du type de processus et institutions juridiques qu’il comprend, du type de lois qui en découlent et des mutations de ce corpus de lois à travers le temps et les régions. Ce cours mise sur la pratique et l'application du raisonnement juridique Anishinaabe et amène à réfléchir sur un certain nombre de projets contemporains de revitalisation du droit autochtone au Canada.

En plus d'intégrer les traditions juridiques autochtones dans ces cours, McGill offre également des cours portant sur les répercussions des lois et des politiques de l'État canadien sur les peuples autochtones, tels qu’Aboriginal Peoples and the Law (CMPL 500) ainsi qu’Aboriginal Peoples and Canadian Criminal Justice.

Visitez la page des cours offerts sur le site web du Secrétariat des études en droit.

Cours d’apprentissage au sein de la communauté

Les étudiant.e.s peuvent s’inscrire à un cours d'apprentissage au sein de la communauté pour apprendre le droit autochtone directement à sa source dans une communauté autochtone. En août 2017, le professeur invité Tomlinson John Borrows a dirigé un cours pratique unique sur le droit Anishinaabe avec la Première nation des Chippewas de Nawash. Les étudiant.e.s ont été initié.e.s au droit Anishinaabe en apprenant comment les membres de la communauté régissent leur comportement et règlent les conflits dans un contexte communautaire. Des leçons telles que « Apprendre la loi de l’eau » (Learning Law from/about Water) et « Apprendre la loi des traités et des histoires juridiques » (Learning Law from/about Treaties & Legal Histories) ont remis en question la tendance des étudiant.e.s de s’appuyer sur des textes et de la doctrine pour former des connaissances juridiques. Au cours de ce camp, le groupe a travaillé avec des sources de droit Anishinaabe qui se trouvent dans des histoires traditionnelles, dans l'environnement et dans les traités, les déclarations et les coutumes. La Faculté de droit espère offrir à nouveau cette activité en 2019.

Les étudiant.e.s en droit peuvent également s'inscrire à un cours d'été interdisciplinaire sur les études autochtones (IDFC 500 Indigenous Field Studies) qui comprend une semaine à Kahnawake en territoire Mohawk. Ce cours donne l'occasion aux étudiant.e.s en travail social, en droit, en médecine, en anthropologie et en éducation de se familiariser avec les cultures et les visions du monde des Haudenosaunee, particulièrement celles ayant trait aux domaines de pratique des étudiant.e.s. Il est aussi question des effets des politiques canadiennes sur la société autochtone contemporaine.

Cliniques et stages

Programmes d’échange / Études externes

Il est possible d’étudier pour un semestre à l'une de nos universités partenaires dans le cadre du programme Droit et politiques des peuples autochtones de l'Université d'Arizona, le programme intensif sur les terres, ressources et gouvernements autochtones à la Faculté de droit Osgoode Hall, le programme d'études juridiques autochtones à la Faculté de droit Peter A. Allard, ou l’option en droit autochtone et traditions juridiques autochtones à l'Université d'Ottawa.

Les étudiant.e.s peuvent également demander la permission d’étudier pour un semestre dans une faculté de droit avec laquelle il n’existe pas de programme d’échange établi. Pour fréquenter une autre université en tant qu’étudiant.e « en échange », il faut avoir des raisons universitaires et / ou personnelles valables pour vouloir étudier à cette institution.

Cours intéressants pour des études hors de la Faculté

Mineure en études autochtones

Tout en étudiant le droit à la Faculté, il est possible de réaliser une mineure en études autochtones à McGill. Le programme de mineure en études autochtones offre une vision étendue et interdisciplinaire des questions clés liées aux dimensions historiques, sociales et culturelles de la vie autochtone au Canada. Les cours de base offerts dans le cadre du programme abordent de façon interdisciplinaire la vie autochtone. Le programme met l'accent sur l'histoire des peuples autochtones du Canada, l'art et la culture autochtone, l'expérience de l'indigénéité et du genre, ainsi que l'héritage de la résistance autochtone à l'État canadien.

Concours de plaidoirie

Chaque année, des étudiant.e.s de la Faculté participent au concours national de plaidoirie autochtone Kawaskimhon. Le concours Kawaskimhon a eu lieu pour la première fois à l’Université de Toronto en 1994; il accueille aujourd’hui des participant.e.s de presque toutes les facultés de droit du Canada. Le Kawaskimhon - un mot d'origine crie qui se traduit approximativement comme « parler avec connaissance » - est un concours non conflictuel fondé sur le consensus qui intègre les traditions juridiques autochtones aux côtés du droit fédéral, provincial et international. Il n'y a pas de gagnants ou de perdants. Les partisans représentent différentes parties d’une question du droit autochtone et participent à des tables rondes de négociation. Une université différente accueille le concours chaque année.

ILADA

Des étudiant.e.s en droit de McGill dirigent une association de droit autochtone active et dynamique (ILADA). ILADA publie des articles mensuels et organise des événements à la Faculté avec l’objectif d'aborder des problèmes, principalement par le biais du droit, qui concernent les relations entre les peuples colonisateurs et les peuples autochtones sur l’île tortue.

Il est aussi possible de contribuer au nouveau blogue ILADA. Le blogue d'ILADA présente des textes rédigés par des praticien.ne.s du droit autochtone et des chercheurs sur des questions d'actualité.

Le blogue favorise le dialogue sur les systèmes juridiques autochtones en présentant annuellement un thème à trois chercheurs et activistes du droit autochtone, au sujet duquel ils rédigent un court billet. Le blogue comporte également une section ouverte destinée aux étudiant.e.s et aux autres intervenant.e.s afin de commenter un plus vaste éventail de questions liées au droit autochtone.

L.E.X. (Law-Éducation-Connexion)

L.E.X. (Law-Éducation-Connexion) jumelle de petits groupes d’étudiant.e.s en droit à des classes d’école secondaire et à des groupes de jeunes afin de les informer sur des questions juridiques et sur les droits légaux. Le programme a aussi pour but de créer des passerelles vers les études postsecondaires et les études juridiques pour des jeunes confrontés à des obstacles systémiques. Le programme de L.E.X est un partenaire de la Kahnawake Survival School à Kahnawake en territoire Mohawk. Ce programme vise à accroître notre portée pour inclure davantage de jeunes Autochtones. En tant que bénévole avec le programme L.E.X. ou en tant qu’étudiant coordonnateur, vous créez des liens avec la communauté, vous inspirez des jeunes, vous développez vos compétences en mentorat et vous partagez les connaissances précieuses acquises lors de vos cours de droit.

Eagle Spirit Academy

L’initiative Eagle Spirit Academy à l’Université McGill est une plateforme destinée à soutenir les jeunes autochtones dans la poursuite d’études et d’une carrière en santé et en sciences. L'académie propose chaque année un Eagle Spirit Camp, des ateliers et des opportunités d'apprentissage pratiques ainsi que du soutien et du mentorat pour les étudiant.e.s, leurs parents et les éducateurs.

Eagle Spirit Camp est un camp de santé et de sciences de trois jours organisé par la Faculté de médecine de l'Université McGill en partenariat avec la Maison des première nations de McGill. Son objectif est de responsabiliser et d'encourager les jeunes autochtones à réaliser leur plein potentiel dans les domaines de l'éducation, de leurs carrières, de la santé, du leadership et du développement personnel. Les jeunes leaders autochtones (Premières Nations, Inuits et Métis) âgés de 13 à 17 ans sont les bienvenus au camp annuel.

La Maison des Premières nations

La Maison des Premières nations cultive un sentiment de communauté et donne une voix aux étudiant.e.s autochtones qui ont quitté leurs communautés pour étudier à McGill. Un « deuxième chez-soi », la Maison des premières nations propose un programme de mentorat, des installations informatiques, des présentations d’invités spéciaux, des visites d’aînés, des conseils pédagogiques, un centre de ressources en grande croissance, ainsi que des logements.

SEDE (Bureau de l’éducation en équité sociale et diversité)

Le Bureau de l’éducation en équité sociale et diversité veille à ce que tous les étudiant.e.s, le personnel et le corps enseignant bénéficient d'une expérience équitable et inclusive à McGill. Ils offrent un programme d'éducation autochtone qui comprend des ateliers de formation sur les perspectives autochtones pour les associations étudiantes et clubs facultaires, des programmes et événements destinés aux autochtones, un lien vers des organisations / groupes autochtones à McGill et à Montréal, ainsi que la possibilité d’offrir du tutorat et du mentorat aux jeunes de la Kahnawa:ke Survival School.

L’Alliance des étudiant.e.s autochtones

L’Alliance des étudiant.e.s autochtones offre un soutien intégré aux personnes autochtones à l’Université McGill qui désirent prendre contact et partager leurs méthodes uniques et authentiques de savoir autochtone entre elles ainsi qu’avec les membres non autochtones de la communauté. Leur vision est de développer et de maintenir des réseaux et des partenariats permanents avec les groupes et les organisations d’étudiant.e.s de l’Université par le biais de relations d’apprentissage / enseignement qui favorisent un développement humain réel et significatif et la solidarité communautaire.

Service de santé pour étudiant.e.s

Le service de santé pour étudiant.e.s offre des soins de santé complets et de qualité à une clinique accessible située sur le campus. Leurs services sont spécifiquement conçus pour répondre aux besoins de santé particuliers de la communauté étudiante et sont dispensés par des professionnels sensibles à leurs problèmes de santé et ayant l'expérience avec ces problèmes.

Centre for Indigenous Peoples' Nutrition and Environment

Le Centre for Indigenous Peoples' Nutrition and Environment (CINE), situé sur le campus Macdonald de l'Université McGill à Sainte-Anne-de-Bellevue au Québec, est un centre de recherche et d'éducation multidisciplinaire indépendant créé par les leaders autochtones du Canada pour la recherche participative et l'éducation afin de répondre à leurs préoccupations concernant l'intégrité de leurs systèmes alimentaires traditionnels.

Groupe d’intérêt sur la santé des peuples autochtones

Le groupe d’intérêt sur la santé des peuples autochtones vise à améliorer l’expérience d’apprentissage de la santé des peuples autochtones en misant sur la compréhension des philosophies et des conceptions du monde des peuples autochtones et en promouvant les initiatives étudiantes dans les communautés autochtones. Le club s'efforce de fournir aux étudiant.e.s des outils leur permettant de pratiquer la médecine de manière culturellement sensible à l’endroit des patient.e.s et des communautés autochtones.

Bourses et aide financière pour étudiant.e.s autochtones

En plus de l’aide financière et des bourses offertes aux étudiant.e.s de McGill, les étudiant.e.s autochtones peuvent avoir accès à diverses autres sources d’aide financière.

La Faculté soutient également la participation des étudiant.e.s à l'Association du Barreau autochtone, notamment en fournissant de l’aide financière aux étudiant.e.s autochtones pour assister à la conférence annuelle de l’Association.

Centre de développement professionnel

Le Centre de développement professionnel (CDO)de la Faculté s’efforce présenter des possibilités d’emploi intéressantes aux étudiant.e.s autochtones et d’aider les étudiant.e.s intéressé.e.s à travailler au sein des communautés autochtones ou dans le domaine du droit autochtone.

Le savoir et la recherche

Nos universitaires

Accroître l’importance de la recherche et de l’enseignement des traditions juridiques autochtones à la Faculté est l’une de nos priorités clés. Nous sommes fiers de compter parmi nos rangs les professeur.e.s Kirsten Anker, Aaron Mills, Ronald Niezen et Mark Walters.

En 2017, nous avons accueilli des universitaires de premier plan dans ce domaine, tels que le professeur invité Tomlinson John Borrows et la boursière Boulton Kerry Sloan. En août 2018, Aaron Mills s’est joint à la Faculté en tant que professeur adjoint. La chercheuse en droit métis Kerry Sloan fera de même en août 2019.

Conférences et événements

Les membres de notre corps professoral et nos étudiant.e.s organisent des conférences et des événements portant sur des questions et préoccupations autochtones. On les trouvera dans notre notre calendrier d'événements.

Recherche

Les étudiant.e.s peuvent mener des recherches sur les initiatives relatives aux droits de la personne des autochtones au Centre pour les droits de la personne et le pluralisme juridique ou s’impliquer dans le McGill Student Indigenous Studies Journal. On peut également travailler comme adjoint.e. de recherche pour des membres du corps professoral ayant des intérêts similaires.

Études supérieures

McGill offre une maîtrise en droit en Droit général, en Droit comparé, en Droit aérien et spatial, en Droit de l’environnement et en Bioéthique. Les étudiant.e.s peuvent également choisir de compléter un certificat d'études supérieures en Droit comparé ou en Droit aérien et spatial. Enfin, McGill offre un doctorat en droit civil en Droit, en Droit comparé ou en Droit aérien et spatial. On trouvera davantage d’information dans le Guide des admissions au cycle supérieur ainsi que sur les frais de scolarité et le soutien financier.