Ollivier Dyens

Titre(s) académique(s): 

Professeur titulaire

 

Coordonnées
Adresse de courriel: 
ollivier.dyens [at] mcgill.ca
Téléphone: 
514-398-3109
Bureau: 
James 621
Biographie: 

Ollivier Dyens est l'auteur de treize livres dont La terreur et le sublime, publié chez XYZ, La Condition inhumaine publié aux Éditions Flammarion, et Metal and Flesh : The Evolution of Man, Technology Takes Over publié chez MIT Press (et traduit en mandarin). Son douzième livre, Virus, parasites et ordinateurs : Le troisième hémisphère du cerveau a été publié aux Presses de l’Université de Montréal en 2015 et est disponible gratuitement en ligne

Ollivier Dyens a fondé et il occupe le poste de co-directeur du laboratoire Building 21 dédié à repenser et recréer l'éducation supérieure au 21e siècle, laboratoire qu'il a créé en 2017. Il a aussi été membre du Conseil Supérieur de l’Éducation de 2011 à 2105 et de la Commission de l’enseignement et de la recherche universitaires (2015-2016).

Il a été conférencier invité à la Parson School of Design, au New Museum of Contemporary Art de New York, au Maryland Institute College of Art, au Centre Européen de Technoculture, à Ars Electronia, au Digital Humanities Summer Institute, à l'Universidade Federal de Rio de Janeiro, etc. Ses œuvres numériques ont été exposées au Brésil, au Canada, en France, au Venezuela, en Allemagne, en Argentine et aux États-Unis.

Site personnel: www.ollivier-dyens.com

 

Recherche

Depuis de nombreuses années, je m’intéresse à la relation entre l’écrit et le virtuel numérique et je réfléchis à la relation tendue et parfois discordante entre l’un et l’autre. Comment faire de la littérature sur, par et avec des plateformes numériques et des logiciels? Quelle perte y est incontournable? Quelles nouvelles possibilités se dévoilent? Existe-il un langage spécifique à une poésie qui s’exprime et se cristallise dans des environnements multimédias ?

La transformation de la représentation par le filtre technologique est aussi à la base de ma recherche depuis plus de 25 ans. Depuis de nombreuses années, je travaille à définir un humain/machine et à poser les fondements de sa transformation. Que veut dire être humain lorsque nous ne pouvons plus clairement distinguer les frontières qui séparent celui-ci de la machine et ce tant au niveau philosophique, que politique, social ou artistique? Que veut dire être humain lorsque la programmation nous dévoile qu’à la base de nos activités les plus sensibles et les plus lourdes émotionnellement (l’art, les relations humaines, les comportements et les attitudes sociales, l’identité sexuelle) ne semblent exister que des patterns prévisibles et reproduisibles?

 

Domaines

·         Littérature et technologie

·         Représentation

·         Poésie

·         Cinéma

Diplôme(s): 

Doctorat en littérature comparée, Université de Montréal.
Maîtrise en Histoire de l'art (secteur: étu. cinématographiques), Université de Montréal

 

Prix et distinctions: 

2019 : Sélection (liste longue) pour le Prix des libraires du Québec for La terreur et le sublime

2015 : Auteur de la semaine pour 'Virus, parasites et ordinateurs. Le troisième hémisphère du cerveau', Presses de l'Université de Montréal à l'émission Les Années-lumière de Radio-Canada

2012 : Finaliste aux prix littéraires de Radio-Canada, section poésie, pour L’ordre des guêpes

2008 : Auteur de la semaine pour le livre La Condition inhumaine, émission de science Les Années-lumière, radio de Radio-Canada, Avril.

2008 : Finaliste aux prix littéraires de Radio-Canada, section poésie, pour Là où dorment les crapauds

2007 : Finaliste aux prix littéraires de Radio-Canada, section poésie, pour Un Millier d’êtres vivants

2006 : Finaliste pour la réalisation d’une œuvre multimédia sur l’identité montréalaise pour l’Aéroport Pierre-Elliott Tudeau.

2005 : Sélection (liste longue) pour le Prix Roberval pour Navigations technologiques (VLB Éditeur).

2005 : Sélection (liste longue) pour le ReLit Award pour The Profane Earth (Mansfield Press).

2004 : Sélection (liste longue) pour le Prix Roberval pour Continent X : Vertige du nouvel Occident (VLB Éditeur).

2003 : Finaliste pour le prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice de la revue Estuaire pour Les Murs des planètes suivi de La Cathédrale aveugle (VLB Éditeur).

2000 : Prix du meilleur essai (Société des écrivains canadiens, section Montréal) pour Chair et Métal : L’évolution de l’homme, la technologie prend le relais (VLB Éditeur).

 

Publications (sélection): 

 

 

 

Monographies

La terreur et le sublime. Humaniser l'intelligence artificielle pour construire un nouveau monde, Montréal, XYZ, 2019, 240 p.

Virus, parasites et ordinateurs. Le troisième hémisphère du cerveau, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2015, 162 p.

Enfanter l'inhumain. Le refus du vivant, Montréal, Tryptique, 2012, 176 p.

La Condition inhumaine. Essai sur l'effroi technologique, Paris, Flammarion, 2010, 276 p.

Là où dorment les crapauds (poésie), Montréal, Éditions Triptyque, 2008, 52 p.

The Profane Earth (poésie), Toronto, Mansfield Press, 2004, 112 p.

Continent X. Vertige du nouvel Occident, VLB Éditeur, 2003, 168 p.

Les Bêtes (poésie), Montréal, Éditions Triptyque, 2003, 71 p.

Les Murs des planètes suivi de La Cathédrale aveugle (poésie), livre-cédérom, Montréal, VLB Éditeur,2002, 96 p.

Metal and Flesh. The Evolution of Man: Technology Takes Over, Evan J. Bibbee (trad.), Cambridge, MIT Press, 2001, 178 p.

Chair et métal, Montréal, VLB Éditeur, 2000, 176 p.

Prières (poésie), Ottawa, Éditions du Vermillon, 1993, 64 p.

 

 

Back to top