Cours  |  Séminaires 
 

2024-2025 

Horaire provisoire* 

Voir plus bas pour les descriptifs. 

Automne 2024

*IMPORTANT :

1) Ne considérez ces horaires qu'à titre indicatif. Nous incitons fortement les étudiant·es à consulter régulièrement Minerva pour obtenir les dernières modifications. 

2) Le sigle n’est pas indicateur du niveau de « difficulté » : vous pouvez très bien vous inscrire à un cours de « niveau » 300 ou 400 dès la première année (U1).

COURS SOUS-TITRE AUTOMNE 2024
FREN 201 : Le français littéraire Français langue seconde Mardi et Jeudi 8h30-10h00
FREN 222 : Introduction aux études littéraires Cours obligatoire pour les U1 inscrits aux programmes de spécialisation et de majeure (et ouvert à certains programmes de mineure) Lundi et Mercredi 13h00-14h30
FREN 239 : Stylistique comparée   Mardi et Jeudi 16h00-17h30
FREN 240 : Atelier d'écriture poétique   Jeudi 11h30-14h30
FREN 244 : Traduction générale   Lundi et Mercredi 8h35-9h55
FREN 250 : Littérature française avant 1800   Mardi et Jeudi 8h35-9h55
FREN 340 : Atelier d’écriture narrative Un métier d'ignorance Lundi 14h30-17h30

FREN 355 : Littérature du 20e siècle 1 :

Imaginaires de l'espace dans l'après-guerre Mardi et Jeudi 8h30-10h00
FREN 356 : Grammaire du texte littéraire    Mardi et Jeudi 16h00-17h30
FREN 366 : Littérature de la Renaissance 1    Mardi et Jeudi 11h30-13h00
FREN 380 : Littératures francophones 1  Le narrateur enfant Mardi et Jeudi 10h00-11h30
FREN 394 : Théories de la traduction   Lundi et Mercredi 10h00-11h30
FREN 455 : La littérature médiévale 1 Pour en finir avec quelques préjugés Lundi et Mercredi 14h30-16h00
FREN 458 : La littérature du 17e siècle 2 Les femmes illustres Lundi et Mercredi 10h00-11h30

FREN 472: Enjeux littéraires et culturels 2 

Le commencement perpétuel ou l’histoire littéraire

à travers les primo-romanciers et les primo-poètes

Lundi et Mercredi 11h30-13h00

Hiver 2025

*IMPORTANT :

1) Ne considérez ces horaires qu'à titre indicatif. Nous incitons fortement les étudiant·es à consulter régulièrement Minerva pour obtenir les dernières modifications. 

2) Le sigle n’est pas indicateur du niveau de « difficulté » : vous pouvez très bien vous inscrire à un cours de « niveau » 300 ou 400 dès la première année (U1).

COURS SOUS-TITRE HIVER 2025
FREN 203 : Analyse de textes Français langue seconde Lundi et Mercredi 8h30-10h00
FREN 245 : Grammaire normative    Mardi et Jeudi 16h00-17h30
FREN 252 : Littérature québécoise   Mardi et Jeudi 8h30-10h00
FREN 253 : Œuvres repères de la littérature occidentale Une histoire de fantômes Mardi et Jeudi 10h00-11h30
FREN 324 : Traduction littéraire 1 Traduire les littératures populaires Mardi et Jeudi 11h30-13h00
FREN 333 : Questions de littérature du Moyen Âge et de l’Ancien Régime

Roman et antiroman

Cours obligatoire pour les U1, U2 et U3 inscrit-e-s aux programmes de spécialisation et de majeure (et ouvert à certains programmes de mineure)

Lundi et Mercredi 16h00-17h30
FREN 337 : Textes, imaginaires, sociétés   Mardi et Jeudi 16h00-17h30
FREN 346 : Traduction avancée   Mardi et Jeudi 16h00-17h30
FREN 364 : La littérature du 18e siècle 1 La Régence littéraire Mardi et Jeudi 11h30-13h00
FREN 375 : Théories littéraires 2   Lundi et Mercredi 14h30-16h00
FREN 453 : Littérature du 20e siècle 2   Mardi et Jeudi 8h30-10h00
FREN 460 : Atelier d'écriture   Lundi 11h30-14h30
FREN 482 : La littérature du 19e siècle 2  Formes et emplois du fantastique Lundi et Mercredi 10h00-11h30
FREN 485 : Litt. française contemporaine Le personnage en mutation Lundi et Mercredi 8h30-10h00
FREN 498 : Questions de littérature 3 Intelligence artificielle et analyse de textes Mardi et Jeudi 13h00-14h30
FREN 595 : Séminaire de recherche Le procès descriptif Vendredi 9h30-11h30 

Cours communs 

FREN 222 - Introduction aux études littéraires

Prof. Isabelle Arseneau

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Cours obligatoire et réservé aux étudiant.e.s des programmes de spécialisation et de concentration majeure, des concentrations mineures option « Études et pratiques littéraires » et option « Traduction » du Département des littératures de langue française, de traduction et de création. Le cours doit être suivi en U1.

Contenu

Ce cours d’introduction aux études littéraires poursuit un double objectif :

  1. Il propose un retour sur les notions de base de l’analyse littéraire et vise l’acquisition d’outils qui permettent de mieux lire et interpréter les textes littéraires. La liste de lectures obligatoires — qui fera l’objet d’une évaluation continue — permet la constitution d’un bagage commun d’œuvres incontournables des littératures de langue française.
  2. Il offre une initiation aux exercices indispensables à la recherche en littérature (la bibliographie critique, la rédaction d’une problématique, d’un plan et d’un travail d’analyse et de recherche). Tout au long du trimestre, nous nous familiariserons (autant que faire se peut dans le contexte actuel) avec les instruments de recherche spécialisés (ressources disponibles dans les bibliothèques, répertoires bibliographiques imprimés et électroniques, présentation matérielle des travaux, etc.).

Formule pédagogique

Exposés magistraux, discussions, exposés oraux

Lectures obligatoires

1. Marie de France, Lais (éd. Karl Warnke et trad. Laurence Harf-Lancner), Paris, Librairie générale française / Le Livre de Poche, coll. « Lettres gothiques », 1990 (édition obligatoire) (à lire en priorité : « Lanval », « Guigemar », « Le Chèvrefeuille » et « Bisclavret »).

2. Les fabliaux suivants : « La Saigneuse », « Le prêtre voyeur », « Le dit des perdrix » et « L’écureuil » (disponibles dans myCourses).

3. Une sélection de poèmes du Moyen Âge et de la Renaissance (disponibles dans myCourses)

4. Michel de Montaigne, « L’Avis au lecteur » et « Des cannibales » (et un autre essai au choix) ; éditions recommandées : Essais I (éd. Alexandre Micha), Paris, Flammarion, coll. « GF », 1969 ; ou : (éd. Emmanuel Naya, Delphine Reguig et Alexandre Tarrête), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique », 2009

5. Molière, Les femmes savantes (éd. Georges Couton), Paris, Gallimard, coll. « Folio classiques », 2013 (édition recommandée).

6. Jean Racine, Phèdre, Paris, Bordas, coll. « Univers des Lettres », 1985 (édition recommandée).

7. Voltaire, « Torture », dans Dictionnaire philosophique, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1993 (disponible dans myCourses).

8. Honoré de Balzac, La peau de chagrin, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 2006 (édition recommandée).

9. Gustave Flaubert, Madame Bovary (éd. Thierry Laget), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique », 2001 ; ou : Paris, Gallimard, coll. « Folio », 2003 ; ou : Paris, Le Livre de Poche, coll. « Les Classiques de Poche », 1972 (éditions recommandées).

10. Gaston Miron, L’homme rapaillé, Montréal, Typo, 2016.

11. Anne Hébert, Les enfants du sabbat, Montréal, Boréal, coll. « Boréal compact », 1995.

12. Marie Ndiaye, La sorcière, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 2024.

*** Les œuvres sont pour la plupart disponibles à la librairie Le Port de tête (262 Avenue du Mont-Royal Est, 514-678-9566) ou en ligne sur le site Leslibraires.ca. Vous pouvez bien évidemment vous procurer les versions numériques des œuvres (lorsqu’elles sont disponibles).***

Évaluation

Journal de bord (lectures obligatoires) 30%

Présentation de l’œuvre et du sujet retenus; bibliographie critique 20%

Explication de textes 20%

Travail d’analyse et de recherche 25%

Exercices liés à l’initiation à la recherche en bibliothèque 5%

FREN 333 -  Questions de littérature du Moyen Âge et de l’Ancien Régime : Roman et antiroman 

Prof. Isabelle Arseneau

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Cours réservé et obligatoire pour les étudiants des programmes de Spécialisation et de Double spécialisation (option Études et pratiques littéraires), de Concentration majeure (option Études littéraires) et de Concentration majeure (option Pratiques littéraires).

Contenu

On hésite encore à reconnaître que le roman médiéval est animé d’une volonté de contestation qui l’apparente aux œuvres plus tardives qu’on a retenues comme signant l’acte de naissance du genre. Il existe pourtant, dès la fin du XIIe siècle, des œuvres « vivaces et toutes négatives » (Jean-Paul Sartre) qui témoignent de la propension séculaire du roman à s’autocritiquer. Cette capacité se manifeste déjà dans la deuxième partie du Conte du Graal (ca. 1182), œuvre bicéphale où, après avoir mis en scène un héros en formation (Perceval), Chrétien de Troyes cède la place à un second héros, engagé celui-là dans un processus de déconstruction (Gauvain). En mettant en scène la déchéance du plus célèbre chevalier de la Table Ronde, le père du roman arthurien donne son coup d’envoi à un courant parodique qui traverse plusieurs romans en vers du XIIIe siècle (dont Méraugis de Portlesguez), pour connaître son plein aboutissement au XVe siècle avec le Conte du Papegau, où le roi Arthur lui-même fait les frais de la parole moqueuse du romancier.

Si l’objectif général de ce cours est d’amener les étudiant-e-s à réfléchir à la difficile question de la poétique du roman, le retour aux origines du genre nous permettra surtout de voir comment, dès ses enfances, il se « nourrit ironiquement » de ses semblables (Jean Rousset).

Formule pédagogique

Cours magistraux

Lectures obligatoires

  1. Chrétien de Troyes, Le Conte du Graal (éd. Alfons Hilka et trad. Jean Dufournet), Paris, Flammarion, coll. « GF », 1997.
  2. Raoul de Houdenc, Meraugis de Portlesguez (éd. et trad. Michelle Szkilnik), Paris, Honoré Champion, coll. « Champion classiques », 2004.
  3. Le Conte du Papegau. Roman arthurien du XVe siècle (éd. et trad. Hélène Charpentier et Patricia Victorin), Paris, Honoré Champion, coll. « Champion Classique », 2004.

Lectures complémentaires obligatoires

En plus de suivre le cours et d’effectuer les travaux demandés, les étudiant-e-s s’assureront d’avoir lu six œuvres parmi les titres énumérés ci-dessous. Ces lectures complémentaires sont obligatoires et seront matière à examen.

  1. La Farce de Maître Pathelin (éd. et trad. Michel Rousse), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique, no 3282 », 2008.
  2. François Rabelais, Pantagruel, (éd. V.–L Saulnier et Marie-Madeleine Fragonard), Paris, Pocket, 1997

OU Miguel de Cervantès, Don Quichotte (trad. Jean-Raymond Fanlo), tome I, Paris, Le Livre de Poche, « Les Classiques de Poche », 2010.

  1. Pierre Corneille, L’Illusion comique (éd. Jean-Yves Huet), Paris, Flammarion, coll. « GF », 2008.
  2. Madame de la Fayette, La Princesse de Clèves, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1966.
  3. Voltaire, Candide ou l’optimisme (éd. Frédéric Deloffre), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique », 2003.

Évaluations

Contrôles de lecture (30%)

Travail écrit 30%

Examen final 45%

FREN 464 - Mémoire de spécialisation

Professeurs du département

Automne et hiver

Cours obligatoire pour les étudiants en dernière année de Spécialisation ou Double-Spécialisation (orientations Études littéraires, Pratiques littéraires et Traduction littéraire). Le cours est réservé aux étudiants du DLTC et une autorisation départementale est requise. Aucun crédit ne sera accordé à moins de réussir le FREN 464D1 et le FREN 464D2 suivis en séquence.

Contenu

Ce cours sous tutorat consiste en la préparation d'un travail de recherche et d'analyse de 25-30 pages (maximum 40), en plus d'une bibliographie, qui dresse un état présent et développe une problématique particulière sur un sujet de critique littéraire (mouvement, genre, auteur), de théorie littéraire, de traduction ou de création, avec un point d'ancrage en littérature d'expression française. 

Le projet de recherche individuel en création ou en traduction comporte deux volets: une réflexion théorique ou une analyse critique, et le texte de création ou la traduction elle-même, répartis selon la même procédure et suivant le même calendrier que le projet de recherche individuel en critique littéraire.

Formule pédagogique et échéancier

Dès le début du semestre, l'étudiant doit choisir un professeur et entreprendre sous sa direction l'élaboration de son projet de recherche individuel.  Lors d'une première rencontre, le professeur expliquera ce qu'est le projet de recherche individuel, précisera les modalités d'évaluation, suggérera des champs de recherche, etc.

Par la suite, lors des rencontres suivantes, le professeur verra avec l'étudiant à circonscrire un sujet, à formuler une problématique de la façon la plus précise possible, à délimiter le corpus, à mettre au point l'approche critique la plus appropriée pour son objet d'étude, à établir un plan et à dresser la bibliographie. Chaque étudiant sera encadré par le professeur qu'il aura choisi, tout au long de l'année universitaire, depuis le choix du sujet jusqu'à l'évaluation du projet de recherche.

Au plus tard cinq semaines après le début des cours, l'étudiant remet au professeur le titre provisoire du projet de recherche, le sujet décrit dans ses grandes articulations (une page) et une courte bibliographie indicative. Ce premier travail écrit compte pour 10% de la note finale.

Au milieu du semestre d'automne, l'étudiant remet au professeur une bibliographie d'une dizaine de pages établie à partir d'un dépouillement bibliographique systématique (corpus primaire, corpus secondaire (articles, livres des commentateurs) et corpus théorique) en indiquant les instruments utilisés pour constituer la bibliographie et en spécifiant les années consultées pour chaque répertoire. Le professeur voit à ce que la bibliographie soit la plus complète possible et présentée selon les normes bibliographiques prévues dans le protocole de présentation matérielle des travaux. La bibliographie compte pour 15% de la note finale.

Au début du semestre d'hiver, l'étudiant remet au professeur la description la plus précise possible du sujet (titre provisoire, identification du corpus, formulation de la problématique et des hypothèses) ainsi que de la méthode adoptée, accompagnée d'un plan détaillé (3-5 pages) du projet. Ce travail compte pour 15% de la note finale.

Au cours des deux semestres, les rencontres individuelles entre le professeur et l'étudiant ne sont pas prévues selon un horaire fixe; elles ont plutôt lieu en fonction des besoins de l'étudiant.

La version finale du projet de recherche, accompagnée d'une bibliographie sélective, doit être remise au professeur à la mi-mars.

L'évaluation du travail final, qui compte pour 60% de la note finale, porte tant sur le contenu que sur la forme.

À la fin des cours, en avril, le professeur remet le travail commenté avec la note à l'étudiant lors d'une rencontre individuelle.

Outils de travail

(1) Beaud, Michel. L'art de la thèse, Montréal, Boréal, 1988.

(2) Chevrel, Yves. L'Étudiant-chercheur en littérature. Guide pratique, Paris, Hachette, coll. « Hachette Supérieur », 1992.

(3) Létourneau, Jocelyn. Le Coffre à outils du chercheur-débutant. Guide d'initiation au travail intellectuel, Toronto, Oxford Univ. Press, 1989.

 

Évaluations

Description succincte du projet - 10%
Bibliographie - 15%
Description du sujet et de la méthode, plan détaillé - 15%
Travail final - 60%

Qu'il s'agisse d'un travail en création, en traduction ou en critique littéraire, la répartition de la note s'effectue selon les mêmes modalités.

L'évaluation porte sur la maîtrise du sujet et la connaissance du domaine étudié, sur la bonne utilisation des ressources et sur la qualité du style et de la forme.

Les 6 crédits rattachés à ce cours sont octroyés sur obtention d'une note globale minimale de "B" ou 70%.

Tout retard dans la remise d'un travail (aux différentes étapes) entraîne une pénalité de 2 points par jour de retard.

FREN 595 -  Séminaire avancé :

Prof. Mbaye Diouf

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Séminaire réservé aux étudiant-e-s de dernière année (U3) du programme de Spécialisation en « Études et pratiques littéraires » et aux étudiant-e-s de maîtrise .

Contenu

Le séminaire avancé de recherche « Le procès descriptif » présente les diverses pratiques et perceptions de la description dans les productions littéraires françaises du XXe et du XXIe siècles. Marqué par deux guerres mondiales, une division du monde en deux blocs idéologiques, des séquelles coloniales et de nouveaux conflits identitaires, les XXe et XXIe siècles sont aussi des périodes de renouvellement esthétique et narratif en France et dans le monde francophone, renouvellement qui interroge la fonction et le fonctionnement des « séquences descriptives » souvent négativement perçues dans les récits. Du portrait à la topographie, en passant l’ekphrasis et l’hypotypose, le séminaire examinera de façon interactive les pratiques descriptives très personnalisées d’écrivain.e.s français.e.s contemporain.e.s et dira comment ce « grand retour du descriptif » modifie l’articulation et la signifiance romanesques et entraîne un réajustement des discours théoriques.

Formule pédagogique

Introductions générales et supports cartographiques, lectures dirigées et comparées de textes, présentations orales encadrées des étudiant.e.s, projections et commentaires de documents audiovisuels, invitation (possible) d’intervenant.e.s.

Lectures obligatoires

À venir.

Évaluations

À venir.

Études littéraires 

Théorie littéraire

FREN 337 – Textes, imaginaires, sociétés

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 375 - Théories littéraires II

Prof. Catherine Leclerc

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Étude d’un grand courant de la théorie et de la critique.

La pensée bakhtinienne se trouve aux fondements des réflexions théoriques sur l’entrecroisement des langues dans les textes littéraires. Ce cours examinera ce que Bakhtine entendait par plurilinguisme littéraire, les divers concepts qu’il a façonnés pour l’aborder, de même que certaines conceptualisations de ce plurilinguisme qu’il a inspirées. Enfin, il explorera les usages qui peuvent être faits du plurilinguisme bakhtinien dans l’analyse de textes littéraires.

Formule pédagogique

Cours magistraux, analyse et discussions.

Lectures obligatoires

Plusieurs extraits de textes de Bakhtine seront rendus disponibles dans myCourses. Un petit nombre de textes littéraires (issus surtout, mais non exclusivement, de la francophonie canadienne minoritaire) seront retenus pour l’analyse.

Évaluation

Commentaires sur les textes : 25 %.

Portfolio théorique : 25 %.

Travail d’analyse littéraire : 50 %.

FREN 394 - Théories de la traduction

Prof. Catherine Leclerc

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Étude de certaines théories de la traduction. Étude des liens entre la théorie et la pratique.

À partir des avancées de la traductologie, ce cours se concentrera sur certains enjeux de la traduction pour les minorités linguistiques et leurs productions culturelles : traduction et hétérolinguisme; traduction et postcolonialisme; traduction et légitimation; ethnographie et assimilation; rayonnement culturel et résistance à la traduction… D’un côté, il se penchera sur la poétique de la traduction qu’adoptent d’emblée maintes œuvres issues de cultures minorisées. De l’autre, il observera les défis particuliers que pose la traduction de telles œuvres vers une autre littérature. Ainsi, il fournira aux étudiant·es une occasion de réfléchir aux liens entre traduction et culture

Formule pédagogique

Cours magistraux; lectures théoriques; analyses de textes; discussion.

Lectures obligatoires

Un recueil composé de textes traductologiques écrits entre autres par Antoine Berman, Annie Brisset, Pascale Casanova, Michael Cronin, Arianne Des Rochers, Rainier Grutman, François Paré, Sherry Simon et Lawrence Venuti sera rendu disponible à la librairie de l’Université. Constitué, notamment, d’œuvres de France Daigle, de Patrice Desbiens, de Jacques Renaud et de Michel Tremblay, le corpus sera essentiellement québécois et franco-canadien. Les travaux des étudiant·es pourront porter sur d’autres corpus.

Évaluation

-Porte-folio portant sur la matière théorique du cours, 40 %.

-Analyse d’une traduction ou d’un texte littéraire à l’aide des outils de la traductologie, 50 %.

-Participation, 10 %.  

OEuvres et courants

FREN 250 - Littérature française avant 1800

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 251 - Littérature française depuis 1800 : Politique, littérature, désir

Été 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 252 - Littérature québécoise

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 253 - Œuvres repères de la littérature occidentale

Prof. Alain Farah

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Ce cours propose un panorama de la littérature occidentale allant des origines au début du XXe siècle. Composé de romans, de pièces de théâtre, de poèmes et d’essais, ce parcours de lecture d’oeuvres écrites dans une autre langue que le français posera la question, inévitable, de l’héritage et de la filiation.

Formule pédagogique

Bien que l’exposé magistral demeure la formule pédagogique la plus adaptée à l’enseignement devant de grands groupes, le professeur encourage les étudiant.e.s à s’investir dans ce cours dont la réussite se construit sur l’exercice sérieux de la lecture, de l’analyse et de la discussion.

Lectures obligatoires

L’Odyssée (Homère)

Hamlet (Shakespeare)

Extraits de Ulysse de James Joyce

Évaluation

Trois commentaires critiques (3 x 10%)

Un travail de mi-session (30%)

Un travail final (40 %)

FREN 355 - Littérature du 20e siècle 1 : Imaginaires de l'errance dans l'après-guerre

Prof. Isabelle Daunais

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

La saisie de l'espace, la manière de l'habiter et de le parcourir, de le définir et de s'y déplacer comptent parmi les grands objets de la littérature française du XXe siècle. Plus spécifiquement l'espace (de la ville, du désert, du monde reconfiguré par la guerre) est investi par le roman et la nouvelle dans ses liens avec l'errance, le sentiment d'exil ou de labyrinthe. Ce cours vise à comprendre les enjeux liés à différentes formes de l'imaginaire de l'errance depuis la période charnière de la mi-siècle, entre l'expérience encore récente de la guerre (comme forme maximale de désordre de l'espace) et le désir d'investir plus librement (par la fiction, par le rêve, par la disparition) l'espace du quotidien.

Formule pédagogique

Exposés magistraux et discussions.

Lectures obligatoires

 

Nathalie Sarraute, Tropismes, Paris, Minuit, coll. «Double».

Henri Thomas, La Nuit de Londres, Paris, Gallimard, coll. «L'Imaginaire du texte».

Claude Simon, La Route des Flandres, Paris, Minuit, coll. «Double».

Georges Perec, Un homme qui dort, Paris, Gallimard, coll. «Folio».

Patrick Modiano, Dora Bruder, Paris, Gallimard, coll. «Folio».

Évaluation

- Deux tests (selon le nombre des inscriptions, le deuxième test pourra, au choix, être remplacé par un exposé oral en classe): 2 x 20% = 40 %

- Un travail écrit de 10 à 12 pages 60 %

FREN 364 - La littérature du 18e siècle 1 : La Régence littéraire 

Prof. Frédéric Charbonneau

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Introduction à la littérature du XVIIIe siècle français dans ses rapports avec le mouvement « philosophique ». Nous nous intéresserons particulièrement à la Régence (1715-1723) qui suit la mort de Louis XIV, envisagée tour à tour sous l’angle des idées (libertinage dans l’entourage du Régent, influence de l’Angleterre, nouvelle importance des sciences, renouvellement des institutions politiques et économiques), de la sensibilité (gaieté), de l’esthétique (rococo), des formes (romans mémoires, théâtre de foire), des thèmes (le voyou, la ville), etc.

Notre corpus vise à donner de la production de l'époque une perception variée, qui sache prendre en compte les œuvres secondaires aussi bien que les classiques. Tout en nous attachant pour l'essentiel à l'analyse de romans, nous souhaitons montrer l'existence d'un continuum entre ces œuvres et celles qui, historiques ou critiques, ne relèvent pas de la fiction.

Formule pédagogique

Cours magistral, appuyé sur des explications de texte. Le professeur se charge d'établir les points de repère historiques, formels et thématiques.

Lectures obligatoires

Montesquieu, Lettres persanes.

Marivaux, Surprise de l’amour.

Prévost, Manon Lescaut.

Voltaire, Lettres philosophiques.

Un recueil de textes sera disponible au début de la session

Évaluation

Examens sur table (2 x 25%)
Travail d'analyse et de recherche (40 %)
Participation (10%)

FREN 366 - Littérature de la Renaissance 1

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 380 - Littératures francophones 1

Prof. Mbaye Diouf

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Le cours de Littératures francophones 1 « Le narrateur enfant » étudie les prises de parole de l’enfance et de la jeunesse dans les textes francophones contemporains. Émergeant dans un espace composite caractérisé par des particularités géopolitiques, socioculturelles et linguistiques, les littératures francophones se développent dans des contextes historiques instables, expriment des civilisations diverses et découvrent des esthétiques et des langages multiples. De l’Île Maurice au Rwanda, en passant par le Maroc, la Martinique, le Sénégal ou la Guinée, ces littératures découvrent un espace narratif occupé par un jeune narrateur qui raconte autrement son pays et sa vie. À travers les œuvres d’auteurs comme Ananda Devi, Tierno Monénembo, Faïza Guène, Tahar Ben Jelloun, Ahmadou Kourouma, Yasmina Khadra, Gisèle Pineau et d’autres, les étudiant.e.s analyseront la fictionnalisation de cultures, de parlures et de croyances d’un espace sociolinguistique riche et varié, mais encore peu ou mal connu.

Formule pédagogique

Introductions générales et supports cartographiques, lectures dirigées et comparées de textes, présentations orales encadrées des étudiant.e.s, projections et commentaires de documents audiovisuels, invitation (possible) d’intervenant.e.s.

Lectures obligatoires

À venir.

Évaluation

À venir.

FREN 453 - Littérature du 20e siècle 2

Prof. Arnaud Bernadet

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Alcools et Calligrammes de Guillaume Apollinaire font souffler l’Esprit nouveau sur la littérature. Ces deux recueils inaugurent la modernité poétique du XXe siècle. En 1913, Alcools hérite néanmoins des modèles esthétiques de la fin du XIXe siècle, particulièrement du symbolisme. Chez Apollinaire, les innovations sont des continuations. Alcools est une œuvre hybride qui mêle le lyrisme aux chansons populaires. L’expression du sujet, d’origine autobiographique, tend souvent vers la polyphonie, entre fantaisie et ironie. Avec Calligrammes, poèmes de la paix et de la guerre (1913-1916), l’auteur retrace plutôt le quotidien du soldat. Désormais, l’émotion amoureuse coexiste avec les visions fascinées de l’horreur meurtrière. Cependant, les renouvellements de l’oralité, introduits dans Alcools, se poursuivent sous l’espèce de « poèmes-conversations » et de « poèmes simultanés », qui captent et traduisent les sensations brutes et immédiates de la vie ambiante. Ils se conjuguent enfin avec les expérimentations visuelles, fondées sur « l’idéogramme lyrique » et liées aux recherches plastiques contemporaines, de Picasso à Delaunay.

Formule pédagogique

Cours magistral et exposés d’étudiants.

Lectures obligatoires

Apollinaire, Alcools, Paris, Poésie/Gallimard, 1966.

Apollinaire, Calligrammes, Paris, Poésie/Gallimard, 1966.

Évaluation

 

Présence et participation : 10 %

Tests en classe : 20 % + 25 %

Dossier final : 45 %

FREN 455 – La littérature médiévale Pour en finir avec quelques préjugés

Prof. Isabelle Arseneau

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable, aucune restriction.

Contenu

Ce cours cherche à faire découvrir quelques-uns des grands textes qui ont marqué l’émergence et l’affirmation de la littérature en langue française entre les XIe et XVe siècles. Nous découvrirons ou redécouvrirons ensemble quelques textes jalons (qui ont pu, jadis, vous tomber des mains…) et nous travaillerons à en dévoiler les enjeux linguistiques, poétiques et politiques de façon à rétablir un « juste écart » entre le Moyen Âge et ce que l’on a appelé la modernité.

Le cours poursuit un double objectif : 1) permettre aux étudiants de fréquenter et de commenter un corpus représentatif des différentes formes sous lesquelles se sont manifestés, au Moyen Âge, les genres narratif, lyrique et dramatique et 2) en finir avec quelques préjugés tenaces sur la littérature médiévale, à partir de la lecture approfondie et de l’analyse détaillée des grands incontournables.

  • Le Moyen Âge est essentiellement latin.
  • Le Moyen Âge ne connaît rien à l’Antiquité, que redécouvrira la Renaissance.
  • La littérature du Moyen Âge est le plus souvent orale ou chantée.
  • Il s’agit d’une littérature obscure, prise dans le carcan de la religion et de la tradition.
  • La littérature est soumise aux règles strictes de la courtoisie et de la chevalerie.
  • Il s’agit d’une littérature « de l’enfance », d’avant la « maturité » du monde.
  • Il s’agit d’une littérature simple et transparente, qui ne connaît pas la complexité du sens.
  • Le Moyen Âge est le contraire de la modernité.
  • Quand on a lu un roman médiéval, on les a tous lus…
  • Tristan et Yseut est un roman qui chante l’amour passion, etc.

L’inscription au cours ne requiert aucune connaissance préalable de la langue ou de l’histoire du Moyen Âge.

Formule pédagogique

Cours magistral et discussions

Lectures obligatoires

Le corpus retenu est représentatif des différentes formes sous lesquelles se sont manifestés, au Moyen Âge, les genres narratif, lyrique et dramatique.

  1. La Chanson de Roland, édition et traduction de Jean Dufournet, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1993.
  2. Tristan et Yseut. Les poèmes français, édition et traduction Philippe Walter, Paris, Librairie générale française / Le Livre de Poche, coll. « Lettres gothiques », 1989.
  3. « Philomena » (récit bref, disponible dans MyCourses)
  4. Adam de la Halle, Le Jeu de la Feuillée, édition et traduction de Jean Dufournet, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1989.
  5. François Villon, Poésies, édition et traduction de Jean Dufournet, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1992.

*** Vous pouvez vous procurer ces ouvrages à la librairie Le Port de tête (262 Avenue du Mont-Royal Est, 514-678-9566, portdetete [at] videotron.ca) ***

Évaluation

Évaluation sur table 30 %

Problématique, bibliographie et plan 25 %

Travail d’analyse et de recherche 45 %

FREN 458 - La littérature du 17e siècle 2 : Les femmes illustres 

Prof. Frédéric Chabonneau

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Introduction à la littérature du XVIIe siècle français, principalement dans sa seconde moitié qui correspond au règne de Louis XIV (1643-1715), avec une attention particulière portée aux problèmes que pose la représentation des femmes envisagée du point de vue de leur valeur (intellectuelle, artistique, morale, politique, etc.) et de la célébrité que celle-ci leur mérite.

Notre corpus vise à donner de la production de l'époque une perception variée, qui sache prendre en compte les œuvres secondaires aussi bien que les classiques. Tout en nous attachant pour l'essentiel à l'analyse de fictions en prose ou en vers, nous souhaitons montrer l'existence d'un continuum entre ces œuvres et celles qui, historiques ou critiques, participent d'une conception large des belles-lettres.

Formule pédagogique

Cours magistral, appuyé sur des explications de texte et prolongé par des discussions. Le professeur se charge d'établir les points de repère historiques.

Lectures obligatoires

Madeleine de La Fayette, La Princesse de Montpensier

Jean Racine, Bérénice

Pierre Corneille, Sophonisbe

Madame de La Guette, Mémoires

 

Un recueil de textes comprenant des extraits d'œuvres sera disponible au début de la session. On y trouvera entre autres :

Madeleine de Scudéry, Les Femmes illustres

Robert Challe, Les illustres Françaises

François Poullain de la Barre, De l'égalité des deux sexes

Évaluation

Comptes rendus de lecture (4 x 10%)

Proposition de sujet et bibliographie (10%)

Travail d'analyse et de recherche (40 %)

Participation (10%)

FREN 472 - Enjeux littéraires et culturels 2 : L’histoire littéraire québécoise à travers les primo-romanciers et les primo-poètes

Prof. Michel Biron

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable.

Contenu

Dans un ouvrage intitulé Quinze classiques de la littérature québécoise (Fides, 2015), treize des quinze titres retenus sont l’œuvre d’un.e écrivain.e débutant.e ou quasi-débutant.e. Dès 1979, on voit apparaître au Québec un prix (Robert-Cliche) récompensant un premier roman. Au début du 21e siècle, des premiers romans comme Putain (2001) de Nelly Arcan ou Nikolski (2005) de Nicolas Dickner font date dans le paysage littéraire contemporain. Que signifie cet apparent privilège accordé aux œuvres naissantes dans l’histoire littéraire québécoise ? En quoi ce « commencement perpétuel » (Saint-Denys Garneau) témoigne-t-il d’un certain rapport à la nouveauté et au « classique » ? Ce cours abordera ces questions de façon à la fois théorique, autour de la notion de nouveauté dans le contexte québécois, et pratique, en tentant d’imaginer ce que serait une histoire littéraire du Québec composée de ceux et celles qu’on appelle aujourd’hui les primo-romancier.e.s et les primo-poètes.

Formule pédagogique

Cours magistral et exposés.

Lectures obligatoires

À déterminer.

Évaluation

Un compte rendu d’un texte théorique portant sur la notion de canon littéraire : 15%

Un exposé de 15 minutes sur une œuvre au choix : 25%

Un travail de recherche (de 10-12 pages à double interligne) : 50%

Participation : 10%

FREN 482 - La littérature du 19e siècle 2 : Formes et emplois du fantastique

Prof. Isabelle Daunais

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

La littérature du XIXe siècle fait un grand usage du fantastique, qu'elle décline sous plusieurs formes, des plus enchantées au sens strict du terme (merveilleux, fantastique proprement dit) aux plus atmosphériques (étrangeté, rêve, vision). Ces formes servent elles-mêmes des emplois très divers: philosophiques et métaphoriques (à la manière d'une fable); spirituel (élargissement du monde à un au-delà du réel); esthétique (création d'effets de rupture et de rythme); psychologique (interrogation sur la source de l'irrationnel); autoréflexifs (comme manière d'interroger l'invention et la création). Après s'être penché sur les principales origines de ces formes (pourquoi la littérature du XIXe siècle accueille-t-elle si volontiers le fantastique et l'étrange?), le cours examinera les effets produits par ces dernières, les réflexions qui leur sont rattachées et l'évolution de leur usage tout au long du siècle.

Formule pédagogique

Exposés magistraux et discussions.

Lectures obligatoires

 

Honoré de Balzac, La peau de chagrin.

Théophile Gautier, Contes fantastiques (sélection).

Charles Baudelaire, Le spleen de Paris.

Gustave Flaubert, Trois contes.

Guy de Maupassant, « Le Horla ».

Georges Rodenbach, Bruges-la-morte.

Des textes d'appoint seront disponibles sur MyCourses.

Évaluation

- Deux tests (selon le nombre des inscriptions, le deuxième test pourra, au choix, être remplacé par un exposé oral en classe): 2 x 20% = 40 %

- Un travail écrit de 10 à 12 pages 60 %

FREN 485 - Litt. française contemporaine : le personnage en mutation

Prof. Michel Biron

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable.

Contenu

Le cours portera sur la notion de personnage dans le roman français à l’ère contemporaine. Longtemps, le personnage-type du roman réaliste s’est défini par son individualité forte, irréductible et toujours en lutte contre le monde. Depuis les années 1980, on voit plutôt se multiplier des personnages ordinaires, vulnérables ou sans ambition, pris du « désir de disparaître » (Dominique Rabaté). Ces héros « minuscules » (Pierre Michon) et souvent en quête de filiation modifient la manière même de raconter des histoires et permettent de saisir certaines mutations esthétiques qui marquent le roman contemporain, et de mieux comprendre les nouveaux rapports entre l’individu et le monde à l’ère postmoderne.

Formule pédagogique

Cours magistral.

Lectures obligatoires

Annie Ernaux, La Place, Paris, Gallimard, 1983.

Pierre Michon, Les Vies minuscules, Paris, Gallimard, 1984.

Marie Ndiaye, En famille, Paris, Minuit, 1990.

Michel Houellebecq, Extension du domaine de la lutte, Paris, Éditions Maurice Nadeau, 1994.

Emmanuel Carrère, L’Adversaire, Paris, POL, 2000.

Maylis de Kerangal, Réparer les vivants, Verticales, 2014 (Folio, 2015).

Une série de textes théoriques et critiques seront à lire sur myCourses

Évaluation

1 mini-test (take home) : 10%

Fiches de lecture (6 romans obligatoires) : 40% (les quatre meilleures fiches comptent : 4 x 10%)

Un travail de recherche (de 10-12 pages à double interligne) : 40% (analyse d’un personnage romanesque au choix dans le corpus commun)

Participation : 10% (présence au cours, co-animation d’une discussion autour d’un des romans)

FREN 498 - Questions de littérature 3 : Intelligence artificielle et analyse de textes

Prof. Pascal Brissette

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable.

Contenu

Le cours propose une initiation aux méthodes d'analyse de textes assistée par l'intelligence artificielle (IA). Cette initiation requiert un double apprentissage : d'une part, celui du fonctionnement des grands modèles de langage, tels que GPT-4, et de leur utilisation adéquate en contexte de recherche ; d'autre part, celui des méthodes d'analyse de textes développées au cours des cinquante dernières années, à l'intersection des études littéraires, des sciences de l'information et de la statistique. Nous verrons comment sont entraînés les grands modèles de langage, quels sont leurs atouts, leurs limites et leurs biais, et comment ils peuvent être utilisés pour assister l'humain dans l'analyse littéraire. Nous discuterons ensuite des tâches réalisables par les ordinateurs et du traitement préalable des textes pour que ces tâches puissent être accomplies. Celles-ci incluent, par exemple, l'analyse stylistique, la modélisation thématique (topic modelling), le regroupement d'œuvres en fonction de leur usage de la langue, l'analyse des réseaux de personnages, ou encore de la cartographie littéraire.

Le cours est destiné à tous les étudiant·e·s en sciences humaines et sociales intéressé·e·s par l'analyse de textes à l'ère du numérique. Aucune connaissance préalable en programmation n'est requise.

Formule pédagogique

Présentations du professeur, discussions, ateliers

Ouvrages à consulter

Solier, Clara, Lucille Soulier et Nour Ezzedine, Introduction aux statistiques en sciences du langage. Traitement et analyse de données avec R, Paris, Dunod, 2023. (En commande à la Bibliothèque de McGill)

Jockers, Metthew L. et Rosamond Thalken, Text Analysis with R For Students of Literature, deuxième édition, Cham, Springer, 2020.

Évaluation

Portfolio (60%)

Travail final (30%)

Participation (10%)

FREN 245 : Grammaire normative

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 356 – Grammaire du texte littéraire

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

Pratiques littéraires 

Traduction

FREN 239 - Stylistique comparée

Prof. Audrey Coussy

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Test de classement. Effectifs contingentés ; priorité accordée aux étudiant·e·s du DLTC. Autorisation départementale requise : contacter info.dltc [at] mcgill.ca

Contenu

Initiation aux principes de la traduction par une étude systématique des contrastes entre les structures linguistiques de l'anglais et du français.

1. Renforcement de la langue française normative et de la langue anglaise normative.

2. Initiation au maniement des instruments de travail de base du traducteur.

3. Comparaison de la stylistique française et de la stylistique anglaise.

Formule pédagogique

Cours magistraux et ateliers. Le travail en classe se fera à l'aide de traductions commentées et de nombreux exercices de grammaire et de stylistique comparée. Travaux à préparer à la maison.

Lectures obligatoires

VALENTINE, Egan et Marie-Christine AUBIN. Stylistique différentielle, textologie et traduction, 2e édition, Toronto, Canadian Scholars’ Press, 2017.

Évaluation

Travaux pratiques (4) : 55 %

Examen sur table : 25 %

Exposé oral : 20 %

FREN 244 – Traduction générale

Prof. Catherine Leclerc

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

FREN 239 ou test de classement. Autorisation départementale requise.

Contenu

Exercices portant sur les éléments syntaxiques et lexicaux qui présentent des problèmes de traduction simples mais fréquents. Traduction de textes courts.

Ce cours d’introduction porte sur la pratique de la traduction de l’anglais vers le français : sa démarche, ses outils, ses procédés, ses difficultés courantes.

Formule pédagogique

Cours magistraux, exercices à faire en classe et à la maison, traductions commentées

Lectures obligatoires

-DELISLE, Jean : La traduction raisonnée, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 2013

-VALENTINE, Egan et Marie-Christine Aubin. Stylistique différentielle, textologie et traduction. Toronto, Canadian Scholars, 2017.

-L’étudiant·e doit de plus avoir accès à un dictionnaire français (Petit Robert) et un dictionnaire anglais (Collins, Oxford) récents. Un dictionnaire bilingue (Robert & Collins) peut aussi être utile.

-Les précédents ouvrages sont disponibles en ligne à la bibliothèque.

-Le logiciel Antidote est fortement recommandé.

Évaluation

-Participation et exercices ponctuels tout au long de la session : 10 %.

-Trois traductions à faire à la maison : 40 % (10 % pour la moins réussie et 15 % chacune pour les deux autres).

-Trois épreuves à temps limité : 30 % (10 % chacune).

-Traduction révisée : 20 %.

FREN 324 - Traduction et littérature populaire : écriture et littérarité

Prof. Audrey Coussy

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Autorisation départementale requise : contacter info.dltc [at] mcgill.ca

Contenu

Traduction vers le français de textes originellement rédigés en anglais littéraire. Réflexion sur les enjeux de la traduction littéraire.

Ce cours abordera la traduction de l’anglais vers le français de divers genres littéraires, relevant principalement de ce que l’on nomme « littératures populaires » (romans policiers, fantasy, romans sentimentaux, romans d’horreur, etc.). Nous envisagerons les défis et spécificités de traduction de ces genres qui constituent une part importante de l’offre éditoriale actuelle. La traduction étant un acte créatif qui engage les traducteurs et traductrices, il s’agira de réfléchir à sa pratique et de tenter d’expliquer ses choix traductifs. Nous travaillerons en particulier sur la syntaxe, le registre et le rythme.

Formule pédagogique

Cours magistraux, exercices et ateliers de traduction, analyse de textes, discussions.

Lectures obligatoires

Outils du traducteur : dictionnaires unilingues et bilingues, utilisation fortement recommandée du logiciel Antidote. L’usage des services de traduction automatique (tel Google Translate) est strictement interdit.

Les textes à lire et à traduire seront disponibles en ligne sur MyCourses.

Lectures complémentaires suggérées

Xavier Aldana Reyes, Horror: A Literary History (2016)

Bernard Banoun, Isabelle Poulin et Yves Chevrel, Histoire des traductions en langue française XXe siècle (2019)

Antoine Berman, Pour une critique des traductions : John Donne (1995)

Anne Besson, La Fantasy (2007)

Ellen Constans, Parlez-moi d’amour : le roman sentimental, des romans grecs aux collections de l’an 2000 (1999)

Barbara Folkart, Second Finding: A Poetics of Translation (2007)

Jean-Marc Gouanvic, Hard-boiled fiction et Série noire. Les métamorphoses du roman policier anglo-américain en français (1945-1960) (2018)

Jayashree Kamblé, Eric Murphy Selinger, Hsu-Ming Teo (eds), The Routledge Research Companion to Popular Romance Fiction (2020)

Clifford E. Landers, Literary Translation: a Practical Guide (2001)

Kelly Washbourne and Ben Van Wyke (eds), The Routledge Handbook of Literary Translation (2019)

Belphégor, revue sur les littératures populaires et la culture médiatique : https://journals.openedition.org/belphegor/

Meta, revue canadienne bilingue consacrée à la traduction et la traductologie : https://www-erudit-org.proxy3.library.mcgill.ca/fr/revues/meta/

Palimpsestes, revue française consacrée à la traduction et à la traductologie : https://journals.openedition.org/palimpsestes/

ReS Futurae, revue d’Études sur la science-fiction : https://journals.openedition.org/resf/

TTR – Traduction, terminologie, rédaction, revue canadienne bilingue consacrée à la traduction et la traductologie : https://www-erudit-org.proxy3.library.mcgill.ca/fr/revues/ttr/

Voir également la page de ressources en traduction et traductologie constituée par notre bibliothécaire de liaison, Michael David Miller : https://libraryguides.mcgill.ca/translation

Évaluation

Traductions à faire à la maison : 35 % (1x15 %, 1x20 %)

Devoir à la maison (analyse des enjeux traductifs d’un texte sélectionné) : 20 %

Travail final (traduction et commentaire de traduction) : 45 % (trad. 30 %, com. 15 %)

FREN 346 – Traduction avancée

Prof. Audrey Coussy

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

FREN 244 ou test. Autorisation départementale requise : contacter info.dltc [at] mcgill.ca

Contenu

Stylistique comparée du français et de l'anglais ; étude de procédés de traduction. Traduction de textes variés.

Cours essentiellement pratique qui a pour but d'étudier les problèmes que pose la traduction dans des domaines divers. On y analysera des textes de départ de façon à en cerner les enjeux pertinents pour leur traduction. On repérera des difficultés qui se posent fréquemment dans la traduction de l’anglais vers le français. On observera certaines erreurs courantes de même que certaines solutions éprouvées. À la fin de la session, les étudiantes et étudiants seront en mesure de traduire un texte de 400 mots en tenant compte de ses difficultés particulières.

Formule pédagogique

Cours magistraux pour la matière théorique ; exercices et traductions à faire en classe et à la maison ; discussions en classe.

Lectures obligatoires

Outre les dictionnaires et autres outils habituels pour la traduction, les étudiantes et étudiants devront se procurer l’ouvrage suivant : Jean Delisle, La traduction raisonnée, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 2013, 3e édition. La dernière édition de cet ouvrage est la seule autorisée.

L’utilisation du logiciel Antidote est fortement encouragée

Évaluation

Tests en classe : 35 % (1x15 %, 1x20 %)

Traductions à faire à la maison : 65 % (1x15 %, 1x20 %, 1x30 %)

Création

FREN 240 – Atelier d’écriture poétique

Prof. Ollivier Dyens

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 340 – Atelier d’écriture narrative

Prof. Alain Farah

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Cet atelier vise à initier les étudiant.e.s à l’écriture narrative par la production de plusieurs textes et l’exploration de diverses notions (arc narratif, personnage, conflit, etc.) propres à la fiction.

Formule pédagogique

L’atelier se déroulera en plusieurs temps: interventions magistrales; bref exposés où les étudiant.e.s présentent leurs intentions; nombreux exercices de lecture collective des textes proposés; visite de l’écrivain en résidence ; rédaction et réécriture, tout au long de la session, de plusieurs textes destinés à engager l’étudiant.e le plus sérieusement possible dans une démarche d’écriture.

Lectures obligatoires

Textes distribués sur Mycourses

Évaluation

Trois exposés oraux (25%)

Plusieurs formes courtes (40%)

Journal de bord (15%)

Forme finale (20%)

FREN 460 – Atelier d’écriture

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

Édition

Autres cours 

FREN 201 -  Le français littéraire

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Pour s’inscrire aux cours FREN 201 ou FREN 203, l’étudiant(e) s’assurera d’avoir réussi le FRSL 431 ou d’avoir réussi ou être inscrit(e) à au moins un des cours suivants : FRSL 445, FRSL 446, FRSL 449 ou FRSL 455, ou passer un test de classement. Effectifs contingentés ; priorité accordée aux étudiant·es du Département des littératures de langue française, de traduction et de création.

Contenu

Le FREN 201 est un cours d’initiation aux caractéristiques du français littéraire pour étudiants non-natifs ; la littérature y sera donc à la fois objet d’étude et support de révisions grammaticales et lexicales.

Formule pédagogique

Cours magistraux, exercices et ateliers

Lectures obligatoires

À venir.

Évaluation

À venir.

FREN 203 -  Analyses de textes

Hiver 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Pour s’inscrire aux cours FREN 201 ou FREN 203, l’étudiant(e) s’assurera d’avoir réussi le FRSL 431 ou d’avoir réussi ou être inscrit(e) à au moins un des cours suivants : FRSL 445, FRSL 446, FRSL 449 ou FRSL 455, ou passer un test de classement. Effectifs contingentés ; priorité accordée aux étudiant·es du Département des littératures de langue française, de traduction et de création.

Contenu

Le FREN 203 est un cours d’initiation aux caractéristiques du français littéraire pour étudiants non-natifs ; la littérature y sera donc à la fois objet d’étude et support de révisions grammaticales et lexicales.

Formule pédagogique

Cours magistraux, exercices et ateliers

Lectures obligatoires

À venir.

Évaluation

À venir.

FREN 550 - Lectures guidées 1

Automne, Hiver et Été

Préalables, restrictions et cours conjoints

Travail de recherche individuel mené sous la supervision d'un.e professeur.e du Département des littératures de langue française, de traduction et de création.

Réservé aux étudiant.es du Département des littératures de langue française, de traduction et de création ayant à satisfaire à une exigence de programme. Autorisation départementale requise.

FREN 551 - Lectures guidées 2

Automne, Hiver et Été

Préalables, restrictions et cours conjoints

Travail de recherche interdisciplinaire individuel mené sous la supervision d'un.e professeur.e du Département des littératures de langue française, de traduction et de création.

Réservé aux étudiant.es hors-département. Autorisation départementale requise.

FREN 599 - Stage en milieu de travail

Automne et Hiver - Le Stage en milieu de travail est réservé aux étudiants à temps complet inscrits en troisième année d'études (U3) dans l'un des programmes de Spécialisation ou de Concentration majeure du Département. La moyenne cumulative de l'étudiant doit être de 3,3/4 (B+) pour ses cours du programme. 

Le formulaire se retrouve sur la page suivante : https://www.mcgill.ca/litterature/fr/ressources/documents

Conditions d’admission

  1. Être inscrit·e à temps complet comme étudiant·e en U3 dans un programme de Spécialisation ou de Concentration majeure.
  2. Obtenir d’abord l’approbation du Bureau des stages de la faculté des Arts (le « Arts Internship Office »).
  3. Obtenir ensuite l’approbation du/de la professeur·e choisi·e pour la supervision du projet de stage au Département.
  4. Obtenir en dernier lieu l’approbation de la Direction des études de premier cycle.

 

Exigences

  1. Le stage doit correspondre à 150 heures de travail, réparties sur un trimestre (12 semaines) ;
  2. L'étudiant·e doit faire la preuve, en soumettant son « Projet de stage », que le travail qu'il/qu’elle compte accomplir a un lien direct avec ses études et l'aide à parfaire sa formation ;
  3. Pour obtenir ses crédits, l'étudiant·e stagiaire doit présenter un « Rapport de stage » qui doit ensuite être approuvé par un·e professeur·e du Département.
 

Fonctionnement

C'est à l'étudiant·e lui-/elle-même que revient la responsabilité d'organiser son stage et d'obtenir l'accord de l'institution ou de l'entreprise qui l'accueillera et qui lui attribuera un·e superviseur·e. Plus précisément, l’étudiant·e doit obtenir une confirmation écrite (une lettre ou un courriel), où l’on décrit brièvement les tâches du/de la stagiaire, les objectifs d’apprentissage et les résultats escomptés du stage, ainsi que la durée de celui-ci.

L’étudiant·e doit ensuite obtenir la permission du Bureau des stages de la Faculté. Pour ce faire, l’étudiant∙e doit lui transmettre les documents suivants : (i) Le formulaire de stage de la faculté des Arts (« Faculty of Arts Internship for Academic Credit Form », dûment rempli ; (ii) une copie de la lettre de confirmation de l’organisme d’accueil ; (iii) le Formulaire de données personnelles, dûment rempli ; et (iv) un relevé de notes non officiel (téléchargeable à partir de Minerva). Ces documents doivent être soumis en utilisant le formulaire de stage (Internship Credit Application Form).

  1. À noter que le formulaire mentionné ci-dessus doit être signé par le ou la professeur·e du DLTC qui supervise le stage et par la Direction des études de 1er cycle.
  2. Une fois l’approbation facultaire obtenue, l'étudiant·e prépare un « Projet de stage » (maximum : 5 pages à double interligne) où sont précisés :
  3. Les modalités du stage prévu (lieu, durée, nature du travail, nom et qualités du/de la superviseur·e, etc.) ;
  4. L'apport escompté du stage à la formation universitaire de l'étudiant·e ;
  5. La nature du travail écrit de recherche ou de réflexion que l'étudiant·e compte préparer pendant son stage.

Ce document doit porter la signature et les commentaires de la personne qui agira comme superviseur·e de l'étudiant·e stagiaire.

  1. Vers la fin du trimestre universitaire précédant le début du stage, l'étudiant soumet son « Projet de stage » à la Direction des études, afin d’obtenir le permis d’inscription au FREN 599.
  2. Au plus tard deux semaines après la fin du stage, l’étudiant·e fait parvenir à aio [at] mcgill.ca une lettre de la part du ou de la superviseur·e de l’organisme d’accueil attestant de la réussite du stage.
  3. Au plus tard un mois après la fin du stage, l'étudiant·e soumet au/à la professeur·e du Département qui supervise son stage un rapport comprenant deux grandes parties :
  4. Une liste détaillée de ses activités pendant le stage, qui doit comporter la signature de son/sa responsable de stage ;
  5. Un document de réflexion sur les connaissances acquises au cours du stage ou sur une question reliée au stage (de 15 à 20 pages environ, à double interligne).

 

Évaluation

L'étudiant.e reçoit une mention de « Réussite » ou d'« Échec » (Pass ou Fail). La mention « Réussite » lui est accordée si

(a) le/la professeur·e du Département qui supervise le stage juge que son rapport est acceptable (c’est-à-dire qu'il démontre que les activités et les apprentissages annoncés dans le projet de stage ont été réalisés de manière satisfaisante et ont reçu l'approbation du/de la superviseur·e de l'étudiant·e stagiaire) ; et

(b) le travail écrit de l'étudiant·e reçoit une évaluation positive de la part du/de la professeur·e qui supervise le stage.

Si l'une de ces deux conditions n'est pas remplie, l'étudiant·e reçoit une mention d'« Échec », auquel cas il/elle n'a pas droit à une reprise.

Les 3 crédits associés à cette activité peuvent compter comme des crédits de programme, si la Direction des études l’autorise.

Back to top