Cours et séminaires

  Cours  |  Séminaires 

2022-2023 

Cours communs 

 

FREN 222 - Introduction aux études littéraires

Prof. Diane Desrosiers

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Cours obligatoire et réservé aux étudiant.e.s des programmes de spécialisation et de concentration majeure, des concentrations mineures option « Études et pratiques littéraires » et option « Traduction » du Département des littératures de langue française, de traduction et de création. Le cours doit être suivi en U1.

Contenu

Ce cours d’introduction aux études littéraires poursuit un double objectif : 1) il propose un retour sur les notions de base de l’analyse littéraire et vise l’acquisition d’outils qui permettent de mieux lire et interpréter les textes littéraires. 2) Il offre une initiation aux exercices indispensables à la recherche en littérature (la bibliographie critique, la rédaction d’une problématique, l’élaboration d’un plan détaillé et la rédaction d’un travail d’analyse textuelle et de recherche). La liste de lectures obligatoires – qui fera l’objet d’une évaluation continue ‒ permet la constitution d’un bagage commun d’œuvres incontournables des littératures de langue française. Tout au long du trimestre, nous nous familiariserons avec les instruments de recherche spécialisés (ressources disponibles dans les bibliothèques, répertoires bibliographiques électroniques, présentation matérielle des travaux, etc.).

Formule pédagogique

Les cours prendront la forme d’exposés magistraux, ce qui n’exclut pas évidemment la participation des étudiants.

Lectures obligatoires

En plus de suivre le cours et d’effectuer les travaux demandés, les étudiant.e.s s’assureront d’avoir lu toutes les œuvres énumérées ci-dessous. Ces lectures sont obligatoires et feront l’objet d’une évaluation continue.

(1) La Farce de Maître Pathelin, Michel Rousse (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique, no 3282 », 2008, 144 p. ISBN 9782 070358 113

(2) Montaigne, Michel de. « Les cannibales », dans Essais 1, Emmanuel Naya, Delphine Reguig et Alexandre Tarrête (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique, no 4893 », 2009, p. 392-410. ISBN 978-2-07-042381-1

(3) Corneille, Pierre. L’Illusion comique, Jean-Yves Huet (éd.), Paris, Flammarion, coll. « GF, no 1373 », 2008, 188 p. ISBN 978-2-0812-1773-7

(4) Molière. Les femmes savantes, Georges Couton (éd.), Paris, Gallimard, coll « Folio classiques, no 3230 », 2013, 192 p.  ISBN 9782070449 989

(5) Racine, Jean. Phèdre, Christian Delmas et Georges Forestier (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Folio Théâtre, no 23 », 1995, 160 p. ISBN 9782070387632

(6) Diderot, Denis. Jacques le fataliste et son maître, Pierre Chartier (éd.), Paris, Librairie générale française, coll. « Le livre de poche, no 403 », 2000, 286 p. ISBN 978-2-253-00413-4

(7) Voltaire. Candide ou l’optimisme, Frédéric Deloffre (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Folio classique », 2003, 272 p. ISBN 9782070466634

(8) Baudelaire, Charles. Les Fleurs du mal, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 2004, 304 p. ISBN 9782072908996 À lire : « L’albatros », « Une charogne », « La chevelure » et « L’invitation au voyage ».

(9) Rimbaud, Arthur. Poésies, Une saison en enfer, Illuminations, Louis Forestier (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Poésie Gallimard », 304 p. ISBN 9782070319558 À lire : « Voyelles », « Le bateau ivre », « Le dormeur du val ».

(10) Balzac, Honoré de. La peau de chagrin, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 2003, 384 p. ISBN 9782070459483

(11) Flaubert, Gustave. Madame Bovary, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 2004, 496 p., ISBN 9782070413119

(12) Hébert, Anne. Kamouraska, Paris, Seuil, coll. « Points, no 345 », 1997, 260 p. ISBN 9782757803998

(13) Ndiaye, Marie. La sorcière, Paris, Les éditions de Minuit, 2003 [1996], 165 p. ISBN 9782707318107

Vous devez vous procurer tous les ouvrages de cette liste dans l’édition recommandée. Ces œuvres seront disponibles dès l’été 2021 à la librairie Le Port de tête (262  Avenue du Mont-Royal Est, 514-678-9566). Des exemplaires ont également été déposés à la Réserve de la Bibliothèque McLennan.

Évaluations

Contrôles de lecture (questions à développement portant sur les œuvres au programme) : 35%

Choix d’une œuvre et d’une problématique : 10%

Bibliographie critique : 15%

Plan détaillé de l’analyse : 10%

Analyse textuelle : 30%

FREN 444 - Questions de littérature moderne 1857, 1913 : années transformatives de la modernité  

Prof. Isabelle Daunais

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Cours réservé et obligatoire pour les étudiants des programmes de Spécialisation et de Double spécialisation (option Études et pratiques littéraires), de Concentration majeure (option Études littéraires) et de Concentration majeure (option Pratiques littéraires).

Contenu

Ce cours propose d'aborder les principaux développements de la modernité esthétique à partir des deux années transformatives que constituent, dans l'histoire de la littérature française, 1857 (qui voit notamment la publication de Madame Bovary et des Fleurs du mal) et 1913 (qui voit la publication du premier volume d'À la recherche du temps perdu et de principales œuvres du simultanéisme [Apollinaire, Cendrars]). Si 1857 témoigne d'un nouveau regard sur la réalité telle qu'elle peut être saisie sur le vif, dans un rapport d'immédiateté et d'objectivité, 1913 témoigne à rebours des moyens proposés pour accéder à des formes distanciées de réalité (réalité inconsciente, mémorielle, onirique, rythmique, parodique). En plus d'interroger ce que peut signifier, en histoire littéraire, l'idée d'une année transformative ou charnière, le cours s'intéressera au contexte esthétique général des deux périodes qu'emblématisent ces deux années, et portera une attention particulière aux liens entre littérature et peinture, particulièrement sensibles dans ces deux époques .

Formule pédagogique

Cours magistraux.

Lectures obligatoires

Gustave Flaubert, Madame Bovary

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal

Apollinaire, Alcools

Blaise Cendrars, La prose du transsibérien

Marcel Proust, Du Côté de chez Swann

Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes

André Gide, Les Caves du Vatican

Des textes complémentaires seront disponibles sur MyCourses.

Aux œuvres étudiées en classe, s'ajoutera une courte liste d'œuvres complémentaires dont la lecture sera obligatoire et matière à examen.

Évaluations

Tests écrits (2) (30 %)

Un travail d’analyse et de recherche (40 %)

Un examen final (30 %)

FREN 464 - Mémoire de spécialisation

Professeurs du département

Automne et hiver

Cours obligatoire pour les étudiants en dernière année de Spécialisation ou Double-Spécialisation (orientations Études littéraires, Pratiques littéraires et Traduction littéraire). Le cours est réservé aux étudiants du DLTC et une autorisation départementale est requise. Aucun crédit ne sera accordé à moins de réussir le FREN 464D1 et le FREN 464D2 suivis en séquence.

Contenu

Ce cours sous tutorat consiste en la préparation d'un travail de recherche et d'analyse de 25-30 pages (maximum 40), en plus d'une bibliographie, qui dresse un état présent et développe une problématique particulière sur un sujet de critique littéraire (mouvement, genre, auteur), de théorie littéraire, de traduction ou de création, avec un point d'ancrage en littérature d'expression française. 

Le projet de recherche individuel en création ou en traduction comporte deux volets: une réflexion théorique ou une analyse critique, et le texte de création ou la traduction elle-même, répartis selon la même procédure et suivant le même calendrier que le projet de recherche individuel en critique littéraire.

Formule pédagogique et échéancier

Dès le début du semestre, l'étudiant doit choisir un professeur et entreprendre sous sa direction l'élaboration de son projet de recherche individuel.  Lors d'une première rencontre, le professeur expliquera ce qu'est le projet de recherche individuel, précisera les modalités d'évaluation, suggérera des champs de recherche, etc.

Par la suite, lors des rencontres suivantes, le professeur verra avec l'étudiant à circonscrire un sujet, à formuler une problématique de la façon la plus précise possible, à délimiter le corpus, à mettre au point l'approche critique la plus appropriée pour son objet d'étude, à établir un plan et à dresser la bibliographie. Chaque étudiant sera encadré par le professeur qu'il aura choisi, tout au long de l'année universitaire, depuis le choix du sujet jusqu'à l'évaluation du projet de recherche.

Au plus tard cinq semaines après le début des cours, l'étudiant remet au professeur le titre provisoire du projet de recherche, le sujet décrit dans ses grandes articulations (une page) et une courte bibliographie indicative. Ce premier travail écrit compte pour 10% de la note finale.

Au milieu du semestre d'automne, l'étudiant remet au professeur une bibliographie d'une dizaine de pages établie à partir d'un dépouillement bibliographique systématique (corpus primaire, corpus secondaire (articles, livres des commentateurs) et corpus théorique) en indiquant les instruments utilisés pour constituer la bibliographie et en spécifiant les années consultées pour chaque répertoire. Le professeur voit à ce que la bibliographie soit la plus complète possible et présentée selon les normes bibliographiques prévues dans le protocole de présentation matérielle des travaux. La bibliographie compte pour 15% de la note finale.

Au début du semestre d'hiver, l'étudiant remet au professeur la description la plus précise possible du sujet (titre provisoire, identification du corpus, formulation de la problématique et des hypothèses) ainsi que de la méthode adoptée, accompagnée d'un plan détaillé (3-5 pages) du projet. Ce travail compte pour 15% de la note finale.

Au cours des deux semestres, les rencontres individuelles entre le professeur et l'étudiant ne sont pas prévues selon un horaire fixe; elles ont plutôt lieu en fonction des besoins de l'étudiant.

La version finale du projet de recherche, accompagnée d'une bibliographie sélective, doit être remise au professeur à la mi-mars.

L'évaluation du travail final, qui compte pour 60% de la note finale, porte tant sur le contenu que sur la forme.

À la fin des cours, en avril, le professeur remet le travail commenté avec la note à l'étudiant lors d'une rencontre individuelle.

Outils de travail

(1) Beaud, Michel. L'art de la thèse, Montréal, Boréal, 1988.

(2) Chevrel, Yves. L'Étudiant-chercheur en littérature. Guide pratique, Paris, Hachette, coll. « Hachette Supérieur », 1992.

(3) Létourneau, Jocelyn. Le Coffre à outils du chercheur-débutant. Guide d'initiation au travail intellectuel, Toronto, Oxford Univ. Press, 1989.

 

Évaluations

Description succincte du projet - 10%
Bibliographie - 15%
Description du sujet et de la méthode, plan détaillé - 15%
Travail final - 60%

Qu'il s'agisse d'un travail en création, en traduction ou en critique littéraire, la répartition de la note s'effectue selon les mêmes modalités.

L'évaluation porte sur la maîtrise du sujet et la connaissance du domaine étudié, sur la bonne utilisation des ressources et sur la qualité du style et de la forme.

Les 6 crédits rattachés à ce cours sont octroyés sur obtention d'une note globale minimale de "B" ou 70%.

Tout retard dans la remise d'un travail (aux différentes étapes) entraîne une pénalité de 2 points par jour de retard.

FREN 595 - Séminaire avancé de lettres françaises : Histoire des histoires littéraires

Prof. Michel Biron

Automne 2022: vendredi (9h35-12h25)

Préalables, restrictions et cours conjoints

Séminaire réservé aux étudiant-e-s de dernière année (U3) du programme de Spécialisation en « Études et pratiques littéraires » et aux étudiant-e-s de maîtrise.

Contenu

Les FREN 595 est un séminaire à contenu variable portant sur une problématique de recherche en études ou pratiques littéraires.

Ce séminaire a deux objectifs : d’une part, esquisser les grandes lignes de l’évolution des histoires littéraires, en France, en Belgique et au Québec, depuis le 19e siècle jusqu’à aujourd’hui; d’autre part, faire le point sur les développements récents de l’historiographie littéraire, à partir notamment de deux ouvrages qui illustrent deux perspectives nouvelles de la recherche : L’histoire littéraire d’Alain Vaillant (Armand Colin, 2017), autour de la notion de « communication littéraire », et L’histoire littéraires des écrivains de Vincent Debaene, Jean-Louis Jeannelle, Marielle Macé et Michel Murat (Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2013).

Formule pédagogique

Cours magistraux, exposés et discussions.

Lectures obligatoires

Alain Vaillant, L’histoire littéraire, Paris, Armand Colin, 2017.

Vincent Debaene, Jean-Louis Jeannelle, Marielle Macé et Michel Murat, L’histoire littéraire des écrivains, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2013.

Recueil de textes critiques (sur MyCourses)

Évaluations

Exposé : 40%

Travail final : 50%

Participation : 10%

Études littéraires 

Théorie littéraire

FREN 334 - L'œuvre au miroir de la critique : Gabrielle Roy

Marianne Ducharme

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Ce cours consacré à l’œuvre de Gabrielle Roy et sa critique est doté de deux objectifs : 1. Découvrir l’œuvre de l’autrice franco-manitobaine ainsi que les principaux commentaires à son sujet ; 2. Se familiariser avec les grands courants des méthodes critiques en littérature, lesquelles guideront le parcours des lectures (littéraires et savantes) proposées. Si l’exploration de la critique royenne nous donnera l’occasion de survoler les œuvres qui font aujourd’hui encore la renommée de l’autrice (Bonheur d’occasion (1945), Rue Deschambault (1955), La détresse et l’enchantement (1984)), notre lecture du corpus, quant à elle, marchera sur des sentiers moins battus : Cet été qui chantait (1972), Un jardin au bout du monde (1975), De quoi t’ennuies-tu Éveline ? suivi de Ély ! Ély ! Ély ! (1982). Parce que moins commentés que d’autres, ces ouvrages de la maturité nous permettront d’interroger hors de toute attache critique (ou presque) les avenues de la théorie. Aussi serons-nous à même d’évaluer les avantages et inconvénients de chacune des approches retenues.

Formule pédagogique

Cours magistraux.

Lectures obligatoires

- Cet été qui chantait ;

- Un jardin au bout du monde ;

- De quoi t’ennuies-tu Éveline ? suivi de Ély ! Ély ! Ély ! ;

- Extraits et textes critiques (articles et chapitres) sur MyCourses

Évaluation

*sujet à changement*

Travail maison : 15%

Compte rendu critique : 30%

Plan et exposé en vue du travail final : 15%

Travail final : 40%

FREN 375 - Théories littéraires 2: Rhétoriques  

Prof. Diane Desrosiers

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Cours réservé aux étudiants du Département des littératures de langue française, de traduction et de création.

 

Contenu

Dans ce cours d’introduction aux grands courants de la théorie et de la critique littéraires, nous allons d’abord débusquer quelques préjugés et lieux communs relatifs à la rhétorique. Nous rappellerons que c’est à travers l’apprentissage et la maîtrise de cet art du discours que les lettrés, notamment les écrivains, ont appris à composer leurs textes sous l’Ancien Régime et que c’est en partie contre les prescriptions rigides de celle-ci que les auteurs romantiques se sont élevés. Nous verrons comment cet art de la persuasion au moyen de la parole s’est élaboré et transformé à travers les siècles jusqu’à nous, depuis la théorisation qu’en a proposée Aristote, le développement de cet héritage hellénique chez Cicéron et Quintilien, son rejet au XIXe siècle alors que les classes de rhétorique disparaissent du cursus universitaire français et sa réémergence sous de nouvelles configurations au milieu du XXe siècle (Barthes, Perelman et Tyteca, Genette et groupe Μυ). Nous préciserons en quoi consistent les trois genres du discours (délibératif, judiciaire et démonstratif), les composantes de l’oratio (invention (logos, ethos, pathos), disposition, élocution, mémoire et prononciation) ainsi que les exercices préparatoires à la déclamation. Enfin, depuis quelques décennies, les ramifications de la rhétorique dans de nouveaux champs d’application, tant disciplinaires (musique, arts visuels, études féministes, etc.) que géographiques (traditions amérindienne, asiatique, africaine, etc.), interrogent les a priori d’un modèle universaliste et hégémonique fondé sur la définition classique et occidentale de la rhétorique et appellent une reconceptualisation de celle-ci. Nous nous proposons donc de dégager les principaux enjeux d’ordre épistémologique de ces contributions à l’histoire des « rhétoriques ».

Formule pédagogique

Exposés magistraux.

Lectures obligatoires

Sélection de textes disponibles en ligne.

Évaluations

Tests (2) :15% et 20%

Travail écrit individuel (1) : 30%

Examen final (1) : 35%

FREN 391 – Savoirs de la littérature I : Des mages romantiques à Sartre et Blanchot

Prof. Arnaud Bernadet

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

De la période romantique à l’après-guerre, en traversant des genres aussi divers que le drame, le roman ou la poésie, on considérera l’émergence et l’évolution du concept moderne de « littérature », les théories auxquelles il se prête chez les écrivains sous l’angle de l’historicité ou de l’ontologie. À cette occasion, on mettra l’accent sur l’opposition entre l’art pour l’art et l’art engagé.

Formule pédagogique

Cours magistral et exposés.

Lectures obligatoires

Antonin Artaud, Le Théâtre et son double, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 2008.

Maurice Blanchot, Le Livre à venir, Paris, Gallimard, 1986.

Charles Baudelaire, L’art romantique, Paris, Garnier-Flammarion, 2021.

André Breton, Manifestes du surréalisme, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 2003.

Victor Hugo, Préface de « Cromwell », Paris, Garnier-Flammarion, 1997.

Jean-Paul Sartre, Qu’est-ce que la littérature ? Paris, Folio-Gallimard, 1988.

Madame de Staël, De la littérature, Paris, Garnier/Flammarion, 1997.

Évaluation

Présence et participation : 10%

Tests en classe : 20 % + 25 %

Travail sur dossier : 45%

FREN 394 – Théories de la traduction : Traduction et circulation des textes

Prof. Audrey Coussy

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable. Une connaissance passive de l’anglais est requise afin de pouvoir lire certains textes théoriques et analyser les traductions étudiées.

Contenu

Étude de certaines théories de la traduction. Étude des liens entre la théorie et la pratique.

Ce cours abordera dans un premier temps une partie des grands courants théoriques en traductologie (herméneutique, sociologique, postcolonial, féministe, etc.) afin de développer et préciser une réflexion, personnelle et collective, autour de la traduction en tant que pratique et domaine de recherche. Dans un deuxième temps, nous mettrons en dialogue ces connaissances avec certains écrits de la chercheuse et critique littéraire Pascale Casanova, dont son incontournable La République mondiale des lettres (1999). Nous nous intéresserons plus précisément au rôle que joue la traduction dans la circulation des textes et des idées, et aux enjeux traductifs que cela soulève en lien avec la langue, le savoir, la culture et l’éthique. De quelle(s) liberté(s) disposent les traducteurs et traductrices ? Quels sont les effets de leurs choix traductifs sur l’œuvre, la langue et la culture d’arrivée ? Nous interrogerons notamment les questions d’intraduisible et de fidélité en traduction, à l’instar d’Henri Meschonnic : fidélité à qui, à quoi ?

Formule pédagogique

Cours magistraux, analyse de textes critiques et littéraires, discussions, exposés des étudiant·e·s.

Lectures obligatoires

Les textes à lire seront disponibles en ligne sur MyCourses. Parmi les théoricien·ne·s au programme : Antoine Berman, Pascale Casanova, Jean Delisle, Eugene Nida, Paul Ricœur, Gayatri C. Spivak, Lawrence Venuti, Marie Vrinat-Nikolov.

Évaluation

Devoir de mi-session (commentaire guidé de texte) : 35 %

Exposé : 20 %

Travail écrit final (questions de cours) : 45 %

FREN 420 – Enjeux de l’écriture littéraire

Prof. Ollivier Dyens

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Contenu

Qu’est-ce que l’écriture aujourd’hui dans un monde dématérialisé, là où les technologies posent la question de l’auteur, de l’intention, et de la réception ? Qu’est-ce que l’écriture aujourd’hui dans un univers où l’œuvre peut être immersive, impermanente, tactile ou même créée par des technologies ? Ce séminaire-atelier proposera aux étudiants de réfléchir à ces questions tout en créant des textes littéraires sur des plateformes nouvelles (twitter, réalité virtuelle, blogs, intelligence artificielle, etc.)

Formule pédagogique

  1.  Cours magistraux, travail individuel, projets individuels ou de groupe, présentations orales.
  2. Présentations éclair hebdomadaires par les étudiants et les étudiantes : Chaque étudiant.e.s devra à son tour résumer des lectures qui auront été données précédemment. À tour de rôle, chaque étudiant.e.s devra poser une question de fond à la classe. À tour de rôle, chaque étudiant.e.s devra présenter l’état d’avancement de son travail final et recevoir commentaires et suggestions de la classe.
  3. Téléversement hebdomadaire des travaux d’écriture sur la plateforme Slack et discussions subséquentes sur Zoom.
  4. Activités de discussion hebdomadaires.

Lectures obligatoires

     Liste de lecture. Les étudiant-e-s devront choisir 2-3 livres à explorer à partir de la liste de lecture.

 

Évaluation

  1. Présentations éclair: 25%
  2. Téléversement de textes de création créés au moyen de logiciels sur la plateforme Slack et autres devoirs: 25%
  3. Travail final : 40% Le travail final sera formé de deux parties distinctes. Dans la première, l’étudiant.e devra produire un texte de création (nouvelle, poèmes, ou essai créatif) à l’aide de logiciels (GTP-3, Deep L, Amazon Polly, etc.). Dans la deuxième, l’étudiant.e devra se pencher sur l’impact théorique et philosophique d’une telle création. Que veut dire être humain si le texte créatif est le produit d’une série d’algorithmes ? Quel est l’impact de cette production sur le fait littéraire ? Comment penser la littérature, le libre-arbitre lorsque l’intention et l’esthétisme d’un texte peuvent être programmés ?
  4. Présence en classe: 10%

OEuvres et courants

FREN 250 - Littérature française avant 1800

Prof. Frédéric Charbonneau

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable.

Contenu

Introduction à l’histoire de la littérature française, des origines à la fin du XVIIIe siècle : périodes, mouvements, institutions, genres, œuvres et auteurs déterminants, contexte social et culturel. Le cours a pour but de familiariser les étudiants avec la dimension historique du phénomène littéraire et de leur fournir les bases indispensables à l’interprétation des œuvres anciennes. Une attention particulière sera portée aux problèmes de la tradition et de la modernité.

Formule pédagogique

Cours magistral.

Lectures obligatoires

Chrétien de Troyes, Le chevalier de la charette (Lancelot).

Rabelais, Gargantua.

Montaigne, Les Essais (extr.).

Lafayette, La Princesse de Clèves.

Molière, Dom Juan.

Voltaire, Zadig.

Rousseau, Les Confessions (extr.).

Un polycopié (« Coursepack »), contenant des extraits d’œuvres et de textes critiques, sera disponible à la librairie de l’Université.

Évaluation

Tests (2) : 20% et 30%

Examen "formal" : 50%

FREN 251 - Littérature française depuis 1800

À venir.

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Description du cours et formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 252 - Littérature québécoise

Caroline Loranger

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable, à part une bonne maîtrise du français écrit et oral. À noter que le FREN 252 n’est pas un cours de français, langue seconde.

Contenu

Ce cours propose d’étudier l’évolution de la littérature québécoise, des origines à la période contemporaine. Il s’agira pour nous de situer les œuvres importantes de l’histoire littéraire québécoise dans le contexte historique, politique et social de leur production et de leur réception. Lors de cette étude, nous réfléchirons aux problématiques liées à la langue et à l’identité au Québec, ainsi qu’à l’influence de celles-ci sur l’évolution des différents genres littéraires (poésie, théâtre, roman, essai). Par l’analyse d’œuvres, nous chercherons également à dégager les différentes figures de l’écrivain·e québécois·e. Au terme du cours, l’étudiant·e devrait avoir une connaissance générale de la littérature québécoise et des principaux enjeux entourant son développement, de l’époque de la Nouvelle-France aux années 2000.

Formule pédagogique

Le cours comprendra des présentations magistrales, des ateliers d’analyse en sous-groupes, de même que des séances plénières sur les œuvres au programme.

Lectures obligatoires*

AUBERT de GASPÉ (fils), Philippe. L’influence d’un livre, Montréal, Boréal, coll. « Boréal compact », 1996 [1837].

FONTAINE, Naomi. Shuni, Montréal, Mémoires d’encrier, coll. « Chroniques », 2019.

GRIGNON, Claude-Henri. Un homme et son péché, Montréal, Éditions 10/10, 2008 [1933].

HÉBERT, Anne. Kamouraska, Paris, Points, 2007 [1970].

HÉMON, Louis. Maria Chapdelaine, Montréal, Éditions BQ, 2015 [1913].

SAVOIE-BERNARD, Chloé. Sainte-Chloé de l’amour, Montréal, L’Hexagone, 2021.

Des extraits d’œuvres et de textes critiques, disponibles sur MyCourses.

Évaluation

Examen de mi-session (25 %)

Travail écrit (30 %)

Examen final (45 %)

FREN 311- Cinéma francophone

Prof. Mbaye Diouf

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Le cours FREN 311 Cinéma francophone étudie les narrations filmiques dans l’espace francophone. Il montre en quoi le contexte historique d’émergence et d’évolution du cinéma francophone dévoile des pratiques postcoloniales qui interrogent les dominations géopolitiques, les nouveaux radicalismes, les cultures mondialisées et les contraintes traditionnelles. À travers les films de réalisateurs et de réalisatrices originaires d’Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb, le cours examinera le contexte institutionnel et les procédés esthétiques du cinéma francophone, puis montrera dans un second temps les convergences thématiques entre ce cinéma et la littérature francophone. Il amènera de manière interactive les étudiant.e.s à mieux s’approprier les éléments sociohistoriques, techniques et théoriques nécessaires à la compréhension et à l’analyse d’un film francophone.

Formule pédagogique

Introductions générales, invitation (possible) de cinéastes, lectures dirigées et comparées de textes, présentations orales encadrées des étudiant.e.s, projections et commentaires de documents audiovisuels.

Films obligatoires

Pièces d’identité, Dieudonné Ngangura Mweze, 1998.

Timbuktu, Abderrahmane Sissako (Mauritanie), 2014.

30° couleur, Lucien Jean-Baptiste et Philippe Larue (Martinique), 2012.

Harragas, Merzak Allouache (Algérie), 2009.

Tey, Alain Gomis (France-Sénégal), 2013.

Atlantique, Mati Diop (France-Sénégal), 2019.

Textes obligatoires

Recueil de textes (« Course pack ») FREN 311 Cinéma francophone, hiver 2023, DLTC.

Française Naudillon (dir.), Présence francophone, n°95, 2020, dossier « Diffusion des cinémas d’Afrique et du Levant ».

Lectures recommandées

À déterminer

Évaluation

 

À déterminer

 

FREN 355 - Littérature du 20e siècle 1 « Le descriptif littéraire »

Prof. Mbaye Diouf

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Le cours Littérature du 20e siècle 1 « Le descriptif littéraire » présente les diverses pratiques et perceptions de la description dans les productions littéraires françaises du siècle dernier. Marqué par deux guerres mondiales, une expansion communiste et une décolonisation heurtée, le 20e siècle est aussi un siècle de renouvellement esthétique et narratif en France qui réinterroge la fonction et le fonctionnement des « séquences descriptives » souvent négativement perçues dans les récits. Du portrait à la topographie, en passant l’ekphrasis et l’hypotypose, les étudiant.e.s du cours examineront les pratiques descriptives très personnalisées d’auteur.e.s significatifs.ves du siècle dernier. Ce « grand retour du descriptif » modifie non seulement la signifiance romanesque dans son ensemble, mais interpelle aussi les discours théoriques qui étudient le 20e siècle littéraire.

Formule pédagogique

Introductions générales, lectures dirigées et comparées de textes, présentations orales encadrées des étudiant.e.s, projections et commentaires de documents audiovisuels.

Lectures obligatoires

Recueil de textes (« Course pack ») FREN 355-Littérature du 20e siècle 1 « Le descriptif littéraire », hiver 2023.

Marguerite Duras, Emily L., Paris, Minuit, 1987.

Alain Robbe-Grillet, Topologie d’une cité fantôme, Paris, Minuit, 1976.

Albert Camus, L’Étranger, Paris, Gallimard, 1942.

Lectures recommandées

à déterminer

Évaluation

À déterminer

FREN 364 – Littérature du 18e siècle 1 : la Régence littéraire 

Prof. Frédéric Charbonneau

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Nil.

Contenu

Introduction à la littérature du XVIIIe siècle français dans ses rapports avec le mouvement « philosophique ». Nous nous intéresserons particulièrement à la Régence (1715-1723) qui suit la mort de Louis XIV, envisagée tour à tour sous l’angle des idées (libertinage dans l’entourage du Régent, influence de l’Angleterre, nouvelle importance des sciences, renouvellement des institutions politiques et économiques), de la sensibilité (gaieté), de l’esthétique (rococo), des formes (romans mémoires, théâtre de foire), des thèmes (le voyou, la ville), etc.

Notre corpus vise à donner de la production de l'époque une perception variée, qui sache prendre en compte les œuvres secondaires aussi bien que les classiques. Tout en nous attachant pour l'essentiel à l'analyse de romans, nous souhaitons montrer l'existence d'un continuum entre ces œuvres et celles qui, historiques ou critiques, ne relèvent pas de la fiction.

Formule pédagogique

Cours magistral, appuyé sur des explications de texte. Le professeur se charge d'établir les points de repère historiques, formels et thématiques.

Lectures obligatoires

Montesquieu, Lettres persanes.

Marivaux, Surprise de l’amour.

Prévost, Manon Lescaut

Voltaire, Lettres philosophiques.

Un recueil de textes sera disponible au début de la session.

Évaluation

Examens sur table (2 x 25%)

Travail d'analyse et de recherche (40 %)

Participation (10%)

FREN 366 – Littérature de la Renaissance 1. Un siècle d’innovations littéraires 

Prof. Diane Desrosiers

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Ce cours propose un panorama de la littérature française du XVIe siècle à travers l’étude de quelques textes représentatifs des principaux courants et genres littéraires de la Renaissance. Nous nous proposons d’abord d’examiner, dans ses grandes lignes, le contexte politique, culturel et religieux de la première moitié du XVIe siècle. Puis, nous préciserons le contenu d’un certain nombre de concepts fréquemment utilisés : « Renaissance », « humanisme », « évangélisme », « Réforme ». Nous aborderons enfin l’analyse de quatre œuvres représentant, d’une part, la poésie ludique et satirique (Clément Marot) ainsi que la poésie amoureuse (Louise Labé) et, d’autre part, la prose narrative : la « nouvelle » (Marguerite de Navarre) et le « roman » (François Rabelais).

Formule pédagogique

Les cours prendront la forme d’exposés magistraux, ce qui n’exclut pas évidemment la participation des étudiants.

Lectures obligatoires

MAROT, Clément. « L’Enfer », dans Adolescence clémentine, Paris, Le Livre de poche, coll. «Les classiques de poche», 2005.

MARGUERITE DE NAVARRE. Le « Prologue », les nouvelles de la « Première journée » ainsi que les nouvelles 11, 32 et 67, dans l’Heptaméron, Nicole Cazauran (éd.), Paris, Gallimard, 2020, coll. « Folio lassique », no 3359, p. 55-67, 162-167, 353-359 et 549-553.

LABÉ, Louise. Œuvres complètes, François Rigolot (éd.), Paris, Flammarion, 1986, coll. « GF », no 413.

RABELAIS, François. Pantagruel, édition bilingue, Marie-Madeleine Fragonard (éd.), Paris, Pocket, 1998, coll. « Classiques », no 6204.

Évaluation

Présence et participation : 10%

Travaux écrits (2) : 90%

FREN 372 – Littérature québécoise – Réjean Ducharme

Prof. Michel Biron

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Ce cours propose un retour sur l’ensemble de l’œuvre de Réjean Ducharme, en particulier ses neuf romans (dont une édition critique doit paraître dans la collection « Quarto » chez Gallimard en 2022). Seront aussi considérées les autres parties de son œuvre : son théâtre, ses scénarios de film, les chansons qu’il a écrites pour Robert Charlebois et Pauline Julien, ses dessins (Le Lactume) et ses « trophoux » (exposés sous le nom de Roch Plante).

Formule pédagogique

Cours magistraux et discussions.

Lectures obligatoires

5 des 9 romans de Ducharme : L’Avalée des avalés, L’Hiver de force, Dévadé, Va savoir et Gros Mots.

Ha ha!... (Gallimard)

Évaluation

1 compte rendu d’un ouvrage critique (4 pages) : 15%

1 analyse d’un personnage ou d’un lieu caractéristique de l’univers de Ducharme (6 pages) : 25%

1 travail final de 12 pages environ (interligne double) : 50% (dont 10% pour le plan + bibliographie)

Présence en classe et participation : 10%

FREN 380 - Littératures francophones 1 « Le roman d’enquête » 

Prof. Mbaye Diouf

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Le cours de Littératures francophones 1. Le roman d’enquête étudie les techniques et les modalités de l’enquête dans le roman francophone contemporain. Celui-ci se développe dans un espace très diversifié, caractérisé par des particularités et des instabilités géopolitiques, socioculturelles et linguistiques qui influencent profondément les formes et les contenus romanesques. De l’Algérie à la Guadeloupe, en passant par le Viet Nam, le Maroc, le Sénégal, le Cameroun, Haïti ou l’Île Maurice, ces littératures francophones utilisent le procédé de l’enquête à la fois comme un mode narratif et comme une création linguistique. À travers les œuvres d’auteur.e.s comme Kamel Daoud, Patrick Chamoiseau, Ken Bugul, Gisèle Pineau, Kim Thuy, Fouad Laroui, Marie-Célie Agnan et d’autres, les étudiant.e.s analyseront les formes littéraires du roman d’enquête francophone produit dans un espace sociolinguistique riche et varié, mais encore peu ou mal connu.

Formule pédagogique

Introductions générales et supports cartographiques, lectures dirigées et comparées de textes, présentations orales encadrées des étudiant.e.s, projections et commentaires de documents audiovisuels.

Lectures obligatoires

Recueil de textes FREN 380 Littératures francophones 1. Le roman d’enquête, automne 2022.

Ken Bugul, Rue Félix-Faure, Paris, Serpent à plumes, 2018 [2005].

Kamel Daoud, Meursault, contre-enquête, Paris, Actes Sud, 2014.

Patrick Chamoiseau, Solibo Magnifique, Paris, Gallimard, 1991.

Lectures recommandées

À déterminer

Évaluation

À déterminer

FREN 455 - Littérature médiévale 1

Camilia Gélinas

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Ce cours offre une introduction multidimensionnelle aux études littéraires médiévales en présentant non seulement un panorama de la littérature du Moyen Âge, mais également divers outils pour bien comprendre et contextualiser celle-ci. En plus d’analyser des œuvres de divers genres, les étudiant·e·s pourront acquérir des connaissances sur la langue, la culture, les événements historiques et la production codicologique de l’époque. Quelques séances seront également consacrées à l’étude de l’héritage médiéval dans la production littéraire des siècles subséquents ainsi que dans les séries télévisées et les films d’aujourd’hui.

Formule pédagogique

Cours magistral et conférences.

Lectures obligatoires

La chanson de Roland, éd. et trad. Jean Dufournet, Paris, Flammarion, 1993.

Chrétien de Troyes. Le chevalier de la charrette, éd. et trad. Charles Méla, coll. « Lettres gothiques », Paris, Le Livre de Poche, 1992.

La mort du roi Arthur, éd. et trad. Emmanuèle Baumgartner et Marie-Thérèse de Medeiros, Paris, Champion, 2007.

Jean d’Arras. Mélusine ou la noble histoire de Lusignan, roman du XIVe siècle, éd. et trad. Jean-Jacques Vincensini, coll. « Lettres gothiques », Paris, Le livre de Poche, 2003.

*Ces ouvrages seront disponibles à la librairie Le Port de Tête.

Un polycopié (coursepack) virtuel sera également déposé dans MyCourses.

Évaluation

Deux travaux « take-home » : 40 % (20 % chacun)

Un travail écrit long : 55 %

Participation : 5 %

FREN 458 – La littérature du XVIIe siècle II : Les femmes illustres

Prof. Frédéric Charbonneau

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Nil.

Contenu

Introduction à la littérature du XVIIe siècle français, principalement dans sa seconde moitié qui correspond au règne de Louis XIV (1643-1715), avec une attention particulière portée aux problèmes que pose la représentation des femmes envisagée du point de vue de leur valeur (intellectuelle, artistique, morale, politique, etc.) et de la célébrité que celle-ci leur mérite.

Notre corpus vise à donner de la production de l'époque une perception variée, qui sache prendre en compte les œuvres secondaires aussi bien que les classiques. Tout en nous attachant pour l'essentiel à l'analyse de fictions en prose ou en vers, nous souhaitons montrer l'existence d'un continuum entre ces œuvres et celles qui, historiques ou critiques, participent d'une conception large des belles-lettres.

Formule pédagogique

Cours magistral, appuyé sur des explications de texte et prolongé par des discussions. Le professeur se charge d'établir les points de repère historiques.

Lectures obligatoires

Madeleine de La Fayette, La Princesse de Montpensier

Jean Racine, Bérénice

Pierre Corneille, Sophonisbe

Madame de La Guette, Mémoires

Un recueil de textes comprenant des extraits d'œuvres sera disponible au début de la session. On y trouvera entre autres :

Madeleine de Scudéry, Les Femmes illustres

Robert Challe, Les illustres Françaises

François Poullain de la Barre, De l'égalité des deux sexes

 

Évaluation

Comptes rendus de lecture (4 x 10%)

Proposition de sujet et bibliographie (10%)

Travail d'analyse et de recherche (40 %)

Participation (10%)

FREN 461 – Enjeux littéraires et culturels 2 (Humanités numériques : littérature et technologie)

Prof. Ollivier Dyens

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

 

Contenu

Nous sommes présents dans le monde aujourd’hui presqu’exclusivement par l’entremise des technologies. Ce que nous vivons, ressentons, voyons, les événements dont nous faisons l’expérience sont déjà presque complètement filtrés par les machines (et cette filtration ira en grandissant).

Face à cette transformation, les fondements humanistes sont remis en question. Qu'est-ce qu'un être humain aujourd'hui lorsque son expérience sensible et phénoménologique du monde, sa ‘Qualia’, est presqu’exclusivement fondée sur la présence et le filtrage technologique? Comment ‘traduire’ l’expérience humaine lorsque filtrée par les technologies ? Que se perd-il dans cette traduction? Les nouvelles technologies nous forcent-elles à redéfinir l'humain, et si oui quelles formes nouvelles émergeront de ces redéfinitions?

Formule pédagogique

Cours magistraux, travail individuel, projets individuels ou de groupe, présentations orales.

Lectures obligatoires

Liste de lecture. Les étudiant-e-s devront choisir 2-3 livres à explorer à partir de la liste de lecture.

Évaluation

Présentations éclair: 25%

Devoirs : 25%

Travail final : 40%

Présence en classe: 10%

FREN 480 – Littérature québécoise contemporaine : la poésie actuelle au Québec

Prof. Lauraunce Ouellet Tremblay

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Depuis le tournant des années 2000, la poésie québécoise est animée d’une force vive indéniable dont ont témoigné et témoignent encore la mise sur pied et l’essor de nombreuses maisons d’édition indépendantes qui font la part belle aux poètes (L’Écrou, Le Quartanier, La Peuplade, Mémoire d’encrier, Rodrigol, Le Lézard amoureux, La Tournure), sans oublier celles qui, depuis plusieurs décennies, leur assurent un lieu de publication (Les Herbes Rouges, L’Hexagone, Le Noroît). Forte d’une production annuelle constante et diversifiée, la poésie québécoise du XXIème siècle trouve également ses lieux d’expression dans les soirées de micro-ouvert (Bistro de Paris), les festivals (Trois-Rivières, Dans ta tête, FIL) et les revues littéraires professionnelles (Estuaire, Exit, Mœbius) et étudiantes (Le Pied, Lieu commun, Main blanche).

Ce cours se propose de faire un survol et une analyse de la production poétique québécoise contemporaine ainsi que de ses lieux d’expression afin de cerner quels sont ses topos privilégiés (rapport à la féminité, à la modernité, au capitalisme, aux origines/à l’identité, à la marginalité, au quotidien) et les spécificités des voix qui la composent. Il sera question d’examiner ce qui est propre et singulier à cette communauté dont l’organicité s’exprime autant à travers les livres publiés et les revues littéraires, que les zines et les événements de lectures publiques. Que ce soit à travers la lecture d’extraits de recueils choisis, de textes théoriques ou de textes d’opinion, nous essaierons mettre en lumière les caractéristiques de cette communauté littéraire et des tensions qui la parcourent, et qui témoignent de sa vitalité.

Formule pédagogique

Cours magistraux et exposés oraux

Lectures obligatoires

Textes théoriques remis par la professeure

Extraits de recueils de poésie remis par la professeure

Un recueil choisi par l’étudiant.e et qui fera l’objet de son exposé oral

Évaluation

  • Participation au cours (lecture des textes obligatoire, commentaires sur ceux-ci). 15%
  • Écriture d’une critique d’un recueil vu en classe (mi-session) 25%
  • Exposé oral sur un recueil choisi par l’étudiant.e 20%
  • Préface à la réédition fictive du recueil choisi par l’édutiant.e (7 à 8 pages, double interligne) 40%

FREN 482 - Littérature française du 19e siècle – Littérature fin de siècle

Prof. Michel Biron

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Ce cours vise à faire connaître une série de romans de la fin du 19e siècle, qualifiés souvent de romans de la décadence. À travers la lecture d’auteurs comme Huysmans, Bloy, Gourmont, Villiers de l’Isle-Adam, Barrès, Dujardin, Schwob, Rodenbach, Rachilde et Gide, il s’agira plus précisément d’étudier les mutations qui affectent le genre romanesque au lendemain du naturalisme et qui font du roman de la décadence à la fois un tombeau du roman réaliste, tel qu’on l’a connu au 19e siècle, et un lieu d’invention, qui annonce à bien des égards le renouveau du genre, de Proust à Houellebecq.

Formule pédagogique

Cours magistraux, exposés oraux et discussions.

Lectures obligatoires

Joris-Karl Huysmans, À rebours, Garnier-Flammarion, 2019 [1884].

Édouard Dujardin, Les lauriers sont coupés, Garnier-Flammarion, 2019 [1887].

Georges Rodenbach, Bruges-la-Morte, Garnier-Flammarion, 1998 [1892].

André Gide, Paludes, Gallimard, coll. « Folio », 2012 [1895].

N.B. Ces quatre livres seront disponibles à la librairie Port de tête, 262 av. Mont-Royal est

Recueil de textes critiques disponibles sur myCourses

Évaluation

Mini-test sur le réalisme, le naturalisme et l’idée de crise du roman (sans notes ni documents) : 15%

Mini-test sur Huysmans et Dujardin (avec les deux romans, mais sans notes ni documents) : 15%

Exposé (10-12 minutes) sur un roman fin-de-siècle : 15 %

Mini-test sur Rodenbach et Gide : 15%

Travail final : analyse d’un roman fin-de-siècle (30%); douze pages maximum. Il y aura une pénalité de 5% pour chaque jour de retard.

Participation : 10%

FREN 498 - Question de littérature 3 (Humanités numériques: initiation à la fouille textuelle)

Prof. Pascal Brissette

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

On a beau aimer les livres et le papier, force est de constater que ce que nous lisons tous les jours (romans, poèmes, articles de presse, témoignages, recettes de cuisine, etc.) nous parvient désormais, pour l’essentiel, en format numérique, à travers des écrans. Cette importante mutation culturelle à laquelle nous assistons a des impacts sur ceux qui écrivent, éditent, diffusent, vendent, lisent, commentent et conservent les œuvres. Elle a également un impact considérable sur celles et ceux qui les étudient, au point d’avoir suscité leur rassemblement au sein de ce qu’il est convenu d’appeler les « humanités numériques ».

Le croisement de l’informatique et des sciences humaines et sociales ne se fait pas sans heurts ni grincements de dents. Pour les spécialistes des études littéraires, notamment, le passage des « oeuvres littéraires » au statut de « données textuelles » implique un changement significatif de perspective, changement qui comporte aussi bien des avantages que des inconvénients et qui, dans tous les cas, force à revenir à ces questions qui sont au coeur de la discipline: qu’est-ce qu’un auteur? qu’est-ce qu’un texte littéraire? qu’est-ce qu’un corpus?

Le pari de ce cours est que ce changement de perspective est salutaire dans la formation de l’esprit critique et que l’initiation à un certain savoir-faire en matière de programmation peut déboucher sur de nouvelles et fécondes perspectives de recherche.

Le cours vise ainsi à enrichir le cursus de l’étudiant·e en l’initiant à une série de questions et d’enjeux débattus par les spécialistes des humanités numériques, ainsi qu’à des méthodes et techniques dont il·elle pourra tirer profit dans ses recherches. Le cours ne vise pas à former des programmeur·se·s, pas plus que la création littéraire ne vise à former des écrivain·e·s professionnel·le·s. Il sera plutôt le lieu d’une réflexion sur les humanités numériques et d’une initiation à l’analyse de textes assistée par ordinateur. Les étudiant·e·s y apprendront les rudiments du langage de programmation R, largement utilisé en science des données, pourront exécuter des lignes de code permettant l’analyse de textes et la visualisation des résultats d’analyse, et seront exposé·e·s aux choix que doit faire le·la chercheur·se pour traiter les données textuelles conformément à des questions de recherche et d’analyse.

Formule pédagogique

Enseignement magistral, ateliers, conférences

Lectures obligatoires

À préciser au premier cours

Évaluation

À préciser au premier cours

Langue française

FREN 245 - Grammaire normative : Syntaxe avancée

Prof. Audrey Coussy

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable. Autorisation départementale requise : contacter info.dltc [at] mcgill.ca

Contenu

Ce cours a pour objectif d’améliorer la connaissance grammaticale de la langue française, en vue d’une meilleure compréhension des textes et d’une maîtrise adéquate de l’expression orale et écrite. Les notions grammaticales à l’étude seront regroupées sous quatre grands thèmes : la syntaxe, la ponctuation, la cohérence textuelle et l’orthographe grammaticale. Ces divisions permettront d’aborder de manière organisée : les difficultés liées à la jonction des phrases et des groupes de mots selon les rapports de coordination, de subordination et de juxtaposition ; la syntaxe des groupes prépositionnel, verbal et nominal ; les règles d’usage de la virgule et des signes de ponctuation les plus usités ; la reprise de l’information dans un texte par le choix du pronom adéquat ; enfin, l’accord du verbe ou du participe passé avec son sujet. L’enseignement alternera des présentations magistrales avec des périodes d’exercices à faire individuellement ou en groupe et qui permettront d’observer les règles et phénomènes grammaticaux à l’étude.

Formule pédagogique

Cours magistraux, exercices écrits, discussions en classe.

Lectures obligatoires

Grevisse, Maurice et Marc Lits. Le Petit Grevisse : grammaire française. Bruxelles : De Boeck, n’importe quelle année d’édition.

Denis, Delphine et Anne Sancier-Château. Grammaire du français. Paris : Le Livre de Poche, n’importe quelle année d’édition.

Les autres textes à lire seront disponibles en ligne sur MyCourses.

Évaluation

Tests : 35 % (2x10 %, 1x15 %)

Devoir à la maison : 20 %

Travail écrit final (questions de grammaire sur corpus) : 45 %

FREN 356 – Grammaire du texte littéraire

Prof. Arnaud BERNADET

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Ce cours a pour objectif d’améliorer la connaissance grammaticale de la langue française, en vue d’une meilleure compréhension des textes littéraires. On considérera d’abord le domaine de la morphosyntaxe, en familiarisant l’étudiant avec l’approche fonctionnelle et distributionnelle de la phrase et l’usage du raisonnement grammatical fondé sur des «manipulations » ou des « tests ». Sous l’espèce d’exercices oraux ou écrits, on s’attachera ainsi à l’étude approfondie de quelques problématiques majeures («les déterminants», « la fonction sujet », « la subordination » ou encore « temps et aspect »). On prendra en compte pour finir l’intégration de la séquence phrastique dans le texte, en prenant appui sur une approche communicative et pragmatique (cohésion thématique, rôle des anaphores, emploi des connecteurs, etc.)

Formule pédagogique

Cours magistraux ; exercices oraux et écrits.

Lectures obligatoires

À déterminer

Évaluation

· Présence et participation 10 %

· Tests oraux et écrits en classe 10 % + 15 % + 20 %

· Travail pratique écrit (questions sur corpus) 45 %

FREN 434 – Sociolinguistique du français 

Prof. Catherine Leclerc

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Éléments de sociolinguistique et leur application aux pays francophones. Rapports entre les aspects phonologiques, grammaticaux et lexicologiques du parler et le milieu social. Langues en contact, planification linguistique.

La sociolinguistique, par définition, traite des relations entre langue et société. Sans perdre de vue l’horizon panfrancophone, ce cours d’introduction se concentrera sur le contexte québécois et franco-canadien. Les personnes inscrites s’y familiariseront avec certains concepts de base (langues véhiculaires et vernaculaires, diglossie, alternance codique, variation linguistique et communauté linguistique…), dont on observera l’applicabilité à des situations courantes, mais également à l’analyse de textes littéraires.

Formule pédagogique

Cours magistraux, analyse de textes et de situations, discussion.

Lectures obligatoires

Des textes théoriques seront rendus disponibles dans myCourses. Corpus à déterminer.

Évaluation

  • Portfolio théorique (50 %) : réponse à des questions à développement sur les textes théoriques. Choix de textes et de questions. 2 travaux de 4 pages, (25 % chacun).
  • Analyse littéraire (50 %) : Analyse d’un texte littéraire à l’aide de concepts sociolinguistiques. 10 pages.

Pratiques littéraires 

Traduction

FREN 239 - Stylistique comparée

Prof. Jane Everett

Automne 2022

Test de classement obligatoire. Priorité accordée aux étudiants du DLTC.

Contenu

Initiation aux principes de la traduction par une étude systématique des contrastes entre les structures linguistiques de l'anglais et du français.

  1. Renforcement de la langue française normative et de la langue anglaise normative.
  2. Initiation au maniement des instruments de travail de base du traducteur.
  3. Comparaison de la stylistique française et de la stylistique anglaise.

Formule pédagogique

Cours magistraux et ateliers d’exercices pratiques.

Lectures obligatoires

À déterminer.

Évaluation

À déterminer.

FREN 244 - Traduction générale

Prof. Catherine Leclerc

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

FREN 239 ou test de classement. Autorisation départementale requise. Priorité accordée aux étudiants du DLTC.

Contenu

Exercices portant sur les éléments syntaxiques et lexicaux qui présentent des problèmes de traduction simples mais fréquents. Traduction de textes courts.

Ce cours d’introduction porte sur la pratique de la traduction de l’anglais vers le français : sa démarche, ses outils, ses procédés, ses difficultés courantes.

Formule pédagogique

Cours magistraux, exercices à faire en classe et à la maison, traductions commentées.

Lectures obligatoires

DELISLE, Jean : La traduction raisonnée, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 2013

L’étudiant·e doit de plus posséder un dictionnaire français (Petit Robert) et un dictionnaire anglais (Collins, Oxford) récents. Un dictionnaire bilingue (Robert & Collins) peut aussi être utile.

Les précédents ouvrages sont disponibles en ligne à la bibliothèque.

Le logiciel antidote.

Évaluation

  • Traductions (45 %) : 3 traductions à faire à la maison, 15 % chacune.
  • Tests (30 %) : 3 tests en classe portant sur la matière des traductions préalablement effectuées, 10 % chacun.
  • Traduction révisée (25 %) : version révisée d’une des traductions déjà remise et du test l’accompagnant.

FREN 324 – Traduction littéraire 1

Prof. Catherine Leclerc

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

FREN 244 ou test de classement. Autorisation départementale requise.

Contenu

FREN 244 ou test de classement. Autorisation départementale requise.

Les textes littéraires canadiens-anglais présentent régulièrement des voix narratives et personnages francophones, dont ils rendent visibles certaines caractéristiques linguistiques. Cette présence de la culture et de la langue d’arrivée dans le texte de départ pose des défis particuliers pour la traduction. Comment transposer cette étrange familiarité dans un texte de langue française destiné à un public québécois et franco-canadien? Grâce à des exercices pratiques et à l’étude de traductions existantes, on apprendra à repérer les risques qu’une telle transposition recèle et à s’en prémunir par l’adoption de procédés judicieux.

Formule pédagogique

Les textes littéraires canadiens-anglais présentent régulièrement des voix narratives et personnages francophones, dont ils rendent visibles certaines caractéristiques linguistiques. Cette présence de la culture et de la langue d’arrivée dans le texte de départ pose des défis particuliers pour la traduction. Comment transposer cette étrange familiarité dans un texte de langue française destiné à un public québécois et franco-canadien? Grâce à des exercices pratiques et à l’étude de traductions existantes, on apprendra à repérer les risques qu’une telle transposition recèle et à s’en prémunir par l’adoption de procédés judicieux.

Lectures obligatoires

Les textes à lire et ceux à traduire seront rendus disponibles dans myCourses.

Évaluation

  • Exercices : traduction d’extraits de textes littéraires : 40 %
  • Analyse de traduction (par écrit ou en exposé) : 20 %
  • Projet de traduction (15 %) et traduction finale (25 %) : 40 %

FREN 346 - Traduction avancée

Prof. Audrey Coussy

Automne Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

FREN 244 ou test. Autorisation départementale requise : contacter info.dltc [at] mcgill.ca

Contenu

Stylistique comparée du français et de l'anglais ; étude de procédés de traduction. Traduction de textes variés.

Cours essentiellement pratique qui a pour but d'étudier les problèmes que pose la traduction dans des domaines divers. On y analysera des textes de départ de façon à en cerner les enjeux pertinents pour leur traduction. On repérera des difficultés qui se posent fréquemment dans la traduction de l’anglais vers le français. On observera certaines erreurs courantes de même que certaines solutions éprouvées. À la fin de la session, les étudiantes et étudiants seront en mesure de traduire un texte de 400 mots en tenant compte de ses difficultés particulières.

Formule pédagogique

Cours magistraux pour la matière théorique ; exercices et traductions à faire en classe et à la maison ; discussion en classe.

Lectures obligatoires

Outre les dictionnaires et autres outils habituels pour la traduction, les étudiantes et étudiants devront se procurer l’ouvrage suivant : Jean Delisle, La traduction raisonnée, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa, 2013, 3e édition. La dernière édition de cet ouvrage est la seule autorisée.

L’utilisation du logiciel Antidote est fortement encouragée.

Évaluation

Tests en classe : 35 % (1x15 %, 1x20 %)

Traductions à faire à la maison : 65 % (1x15 %, 1x20 %, 1x30 %)

FREN 431 - Traduction et révision

Hiver 2023

Ce cours est offert cette année par l’École d’éducation permanente, sous le sigle CCTR 507 — Editing and Revising (French)

Test de classement obligatoire. Priorité accordée aux étudiants du DLTC.

FREN 441 – Traduction français-anglais

Prof. Jane Everett

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

FREN 244 – Traduction générale ou CCTR 225 ou permission de la professeure. Mot de passe requis. Effectifs contingentés.

Contenu

Traduction de textes généraux du français vers l'anglais.

Le but du cours est de mieux familiariser les étudiant·e·s avec l'anglais par la pratique constante de la langue. Il ne s'agit ni d'une révision systématique de la grammaire anglaise, ni d'une présentation des techniques de base de la traduction (que les étudiant·e·s auront déjà apprises dans les cours antérieurs), mais de l'étude de certains problèmes précis que pose la transposition du français en anglais.

  1. Étude de quelques vocabulaires spécialises; l'analyse textuelle et contextuelle (la hiérarchie des contraintes); les caractéristiques grammaticales, lexicales, stylistiques et rhétoriques de différents types de textes (ex. : reportage journalistique, article de fond, affiche publicitaire, communiqué de presse, publication gouvernementale, mode d'emploi, etc.); les niveaux de langue et la compensation stylistique;
  2. pratique du résumé et de la révision du texte traduit;
  3. révision des principales conventions formelles de l'anglais écrit : l'emploi de la majuscule; la ponctuation; les formules et les conventions épistolaires; les conventions de l’écriture inclusive;
  4. renforcement de la langue anglaise normative à travers l'étude de quelques points de grammaire et de syntaxe importants : l'emploi de l'article et des déictiques; le nombre; l'emploi des prépositions; l'emploi de l'infinitif et du gérondif; les temps verbaux et l'expression de la durée, de la fréquence, etc. (comprend l'étude des aspects des verbes anglais); les auxiliaires modaux; la concordance des temps; la sémantique et la traduction des « phrasal verbs ».

Formule pédagogique

Le travail en classe se fera à l'aide de traductions commentées, d’exposés oraux présentés par les étudiant·e·s et d’exercices de grammaire et de stylistique anglaise et comparée.

Lectures obligatoires

FREN 441 – Traduction français-anglais, dossier de lectures dans myCourses

Évaluation

À déterminer.

FREN 494 - Traduction spécialisée

Hiver 2023

Ce cours est offert cette année par l’École d’éducation permanente, sous le sigle CCTR 457 —Financial Translation Investments (English to French) + CCTR 459 – Transcreation (English to French) Test de classement obligatoire. Priorité accordée aux étudiants du DLTC.

Création

FREN 240 – Atelier d’écriture poétique : condensation et sublimation

Prof. Laurence Ouellet Tremblay

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Autorisation départementale requise pour les étudiant.es qui ne sont pas inscrit.es au DLTC.

Contenu

Cet atelier vise à permettre aux étudiant-es de développer et d’enrichir leur démarche d’écriture poétique grâce à une production régulière de poèmes et au développement d’une réflexion critique sur le genre. Nous verrons que l’écriture poétique est un art de l’évocation et suppose en ce sens des mécanismes de condensation et de sublimation du réel qui visent à créer des images, des figures et des motifs signifiants au sein du poème. Nous nous attarderons à analyser et à mettre en pratique ces mécanismes dans les démarches de chacun-e afin de développer une sensibilité aux exigences du genre poétique.

Ainsi chaque poème remis par l’étudiant-e sera-t-il commenté par les pairs lors des séances d’atelier, nécessitant donc une participation active de chacun-e au processus critique.

Une lecture publique sera organisée à la fin de la session afin de permettre aux étudiant-es d’expérimenter une « mise en voix » de leur texte.

Formule pédagogique

Séances d’atelier, séances magistrales

Lectures obligatoires

Textes poétiques remis par les pairs

Textes poétiques et théoriques remis par la professeure

Évaluation

Écriture et réécriture de poèmes tout au long de la session (un poème par deux semaines) (45%)

Participation aux travaux de l’atelier (20%)

Suite poétique finale (35%)

FREN 340 – Atelier d’écriture narrative. Écrire avec les autres arts : la contrainte comme moteur 

Prof. Laurance Ouellet Tremblay

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Cet atelier vise à initier les étudiant.e.s à l’écriture narrative par la production de plusieurs textes courts (une à deux pages), ce qui les mènera à peaufiner le grain de leur voix à travers l’expérimentation de diverses contraintes provenant de la confrontation à d’autres matériaux de création. À partir d’exposés portant sur diverses formes d’art (peinture, sculpture, musique jazz, haute couture), les étudiant.e.s auront à répondre à ces autres formes d’expression artistique à travers leur prose. L’idée ici ne consistera pas à « raconter l’autre art », mais bien à examiner la manière dont les divers matériaux de composition dont ils sont les représentants (son, matière, couleur, textile) viennent influencer, contaminer l’écriture littéraire.

L’atelier comportera différents aspects : exposés magistraux ; retours critiques sur les textes des pairs ; rédaction, tout au long de la session, de textes courts ayant pour but d’offrir aux étudiant.e.s divers terrains où déployer leur énergie créatrice.

Formule pédagogique

Séances magistrales, séances d’atelier, exercices d’écriture in situ.

Lectures obligatoires

Textes de création remis par les pairs

Extraits de textes littéraires et théoriques remis par la professeure

Évaluation

  1. Quatre textes courts (1 à 2 pages) : (4 X10%) 40%
  2. Première réécriture d’un texte court : 15%
  3. Participation à l’atelier (présentations et commentaires) : 20%
  4. Réécriture finale de deux textes courts : 25%

Édition 

Autres cours 

FREN 201 - Le français littéraire (français langue seconde)

Lilas Imbaud

Hiver 2023

Préalables, restrictions et cours conjoints

Pour s’inscrire aux cours FREN 201 ou FREN 203, l’étudiant(e) s’assurera d’avoir réussi le FRSL 431 ou d’avoir réussi ou être inscrit(e) à au moins un des cours suivants : FRSL 445, FRSL 446, FRSL 449 ou FRSL 455, ou passer un test de classement.

Contenu.

Nous nous interrogerons dans ce cours sur les caractéristiques du français littéraire (en quoi la langue littéraire se distingue-t-elle de la langue parlée ?) et sur les moyens de l’acquérir. Il s’agira donc à la fois de lire et analyser des œuvres, et de travailler son propre style. Pour ce faire, nous ferons une première séquence sur l’écriture à contrainte, sous le signe de l’Oulipo (« OUvroir de LIttérature POtentielle »), une mouvance littéraire née au milieu du XXe siècle (et encore active aujourd’hui) célèbre pour ses jeux d’écriture. L’analyse et la pratique de ces jeux nous permettront de faire un certain nombre de révisions grammaticales. Nous étudierons ensuite une œuvre intégrale, le Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand (1897), une pièce de théâtre dans laquelle la question du bien parler et du bien écrire joue un rôle central. Enfin, nous travaillerons sur le roman épistolaire dans un troisième et dernier volet alliant, cette fois encore, analyse et pratique. 

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 203 - Analyse de textes (français langue seconde)

Lilas Imbaud

Automne 2022

Préalables, restrictions et cours conjoints

Pour s’inscrire aux cours FREN 201 ou FREN 203, l’étudiant(e) s’assurera d’avoir réussi le FRSL 431 ou d’avoir réussi ou être inscrit(e) à au moins un des cours suivants : FRSL 445, FRSL 446, FRSL 449 ou FRSL 455, ou passer un test de classement.

Contenu

FREN 203 est un cours d’initiation à l’analyse littéraire pour étudiants non-natifs ; la littérature y sera donc à la fois objet d’étude et support de révisions grammaticales et lexicales. Le cours s’organisera en trois temps : La première partie du semestre sera consacrée au récit, que nous aborderons via le conte et la fable. Ce sera l’occasion pour nous de réviser quelques points de grammaire (conjugaison et emploi des différents temps et modes, discours rapporté, articulateurs de discours…) et de découvrir l’exercice de l’analyse de texte. Nous approfondirons ensuite la méthodologie en analysant une sélection de poèmes du XIXe-XXe siècle. La troisième et dernière partie sera consacrée au théâtre, et plus spécifiquement à l’œuvre de Molière (dont on fête en 2022 le quadricentenaire) et à des réécritures contemporaines de celle-ci. 

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluation

FREN 550 et FREN 551 - Lectures guidées I et II

Automne et Hiver

Préalables, restrictions et cours conjoints

Lectures personnelles ayant pour but de permettre à l'étudiant de combler une lacune ou de satisfaire un intérêt personnel. Admission sur autorisation spéciale.

FREN 599 - Stage en milieu de travail

Automne et Hiver - Le Stage en milieu de travail est réservé aux étudiants à temps complet inscrits en troisième année d'études (U3) dans l'un des programmes de Spécialisation ou de Concentration majeure du Département. La moyenne cumulative de l'étudiant doit être de 3,3/4 (B+) pour ses cours du programme. 

Contenu

Activité visant à offrir aux étudiants la possibilité d'acquérir une expérience pratique en effectuant un stage, rémunéré ou non, dans une institution ou une entreprise.

Formule pédagogique

Stage en milieu de travail.

Exigences

a) Le stage doit correspondre à 150 heures de travail, réparties sur un trimestre (12 semaines);

 

b) L'étudiant doit faire la preuve, en soumettant son "Projet de stage" (voir Documents), que le travail qu'il compte accomplir a un lien direct avec ses études et l'aide à parfaire sa formation;

 

c) Pour obtenir ses crédits, l'étudiant stagiaire doit présenter un "Rapport de stage" qui doit ensuite être approuvé par un professeur du département.

Fonctionnement

a) C'est à l'étudiant lui-même que revient la responsabilité d'organiser son stage et d'obtenir l'accord de l'institution ou de l'entreprise qui l'accueillera et qui lui attribuera un superviseur.

b) Une fois cet accord obtenu, l'étudiant prépare un "Projet de stage" (maximum: 5 pages à double interligne) où sont précisés:

  1. Les modalités du stage prévu (lieu, durée, nature du travail, nom et qualités du superviseur, etc.);
  2. L'apport escompté du stage à la formation universitaire de l'étudiant;
  3. La nature du travail écrit de recherche ou de réflexion que l'étudiant compte préparer pendant son stage;

Ce document doit porter la signature et les commentaires de la personne qui agira comme superviseur de l'étudiant stagiaire.

c) Vers la fin du trimestre universitaire précédant le début du stage, l'étudiant soumet son "Projet de stage" à la Direction des études de 1er cycle.

d) C'est seulement après que le "Projet de stage" a été approuvé par la Direction des études de 1er cycle, que l'étudiant peut entreprendre son stage comme prévu.

e) Au plus tard un mois après la fin du stage, l'étudiant soumet au professeur du Département qui supervise son stage un rapport comprenant deux grandes parties:

  1. Le compte rendu détaillé de ses activités pendant le stage (maximum: 5 pages à double interligne), compte rendu qui doit porter la signature et les commentaires de son superviseur;
  2. Un travail écrit de recherche ou de réflexion de nature universitaire, d'une vingtaine de pages, portant sur une question reliée au stage.
Back to top