Détecter et prévenir un AVC avant qu’il ne survienne

Au Canada, neuf personnes sur dix présentent au moins un facteur de risque pour un AVC ou une maladie cardiaque

Le Neuro est un centre spécialisé dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux. Dans l’aire de réception ultraspécialisée du Neuro qui accueille les patients, on leur prodigue très rapidement des soins. L’équipe qui réunit les neurochirurgiens, infirmières, technologues et autres professionnels de la santé diagnostique et traite les AVC. Elle sauve ainsi et évite la perte de fonctions cérébrales.

Dans le cas d’un AVC, le dicton « mieux vaut prévenir que guérir » se vérifie complètement. Alors que juin est le mois de sensibilisation aux accidents vasculaires cérébraux, il importe de savoir ce qu’est un AVC, de détecter ses signes avant-coureurs et de savoir comment le prévenir. La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada fournit des informations sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un AVC?

Un accident vasculaire cérébral (AVC) survient lorsque le flux sanguin vers une partie ou une autre du cerveau se heurte un obstacle. Comme es cellules du cerveau ne peuvent pas survivre sans l’oxygène apporté par le sang. Il suffit d’une interruption de quelques minutes dans l’apport d’oxygène pour détruire les cellules cérébrales avec, pour conséquence, des lésions permanentes au cerveau, voir le décès.

Quels sont les types d’AVC?

Il existe trois types d’AVC :

  • L’AVC ischémique qui survient lorsqu’un caillot bouche un vaisseau sanguin dans le cerveau.
  • L’AVC hémorragique, ou hémorragie cérébrale, qui se produit lorsqu’un saignement fait pression sur les tissus environnants et interrompt le flux sanguin.
  • L’accident ischémique transitoire (AIT) qui est le résultat du blocage d’une artère pendant une courte période. C’est ce qu’on appelle également un mini-AVC, car les symptômes ne dépassent généralement pas une heure. Comme les deux autres types d’AVC, l’AIT constitue une urgence médicale. Si vous ressentez des symptômes, appelez le 911.

Quels sont les signes d’un AVC?

VITE est l’acronyme à mémoriser à l’avance pour savoir si vous ou une personne de votre entourage êtes victime d’un AVC. Il signifie « Visage, Incapacité, Trouble de la parole, Extrême urgence ». Le Visage est-il affaissé? La personne est-elle dans l’Incapacité de lever les deux bras? A-t-elle un Trouble de prononciation? En cas de réponse positive à l’une de ces questions, composez en Extrême urgence le 911.

Comment savoir si on risque de faire un AVC?

Certains facteurs de risque augmentent la probabilité d’un AVC ou d’une maladie cardiaque : hypertension artérielle, tabagisme, diabète, hypercholestérolémie, forte consommation d’alcool, obésité et alimentation riche en graisses.

Comment prévenir un AVC?

Plusieurs modifications du mode de vie permettent d’éviter près de 80 % des AVC et des maladies cardiaques, et un bon nombre d’entre elles apportent également d’autres bénéfices pour la santé. Arrêter de fumer, faire de l’exercice et manger sainement réduit le risque d’AVC. En évitant la consommation excessive d’alcool, le stress et les drogues récréatives, on échappe également aux accidents vasculaires cérébraux.

Le Neuro 

Le Neuro est un institut de recherche et d’enseignement de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

Back to top