Le CARA présente les récipiendaires de la Subvention de partenariat en neuroscience McGill-ZNZ de 2022

Les projets pilotes favorisent la collaboration internationale et l’excellence sur le plan scientifique dans le secteur des troubles du neurodéveloppement

L’Université McGill et l’Université de Zurich/l'École polytechnique fédérale de Zurich, représentées par le Centre des neurosciences de Zurich (ZNZ), se sont associées en 2021 pour créer un mécanisme conjoint de financement de projets pilotes au moyen de subventions. Le but des subventions est de créer des possibilités de formation et de recherches conjointes dans les domaines de la recherche fondamentale ou clinique liée aux troubles du neurodéveloppement.

Cette année, deux subventions ont été accordées à des projets pilotes d’un an qui recevront chacun jusqu’à 25 000 $CAN du Centre Azrieli de recherche sur l'autisme (CARA) du Neuro et 19 000 CHF du ZNZ.

« Bravo aux récipiendaires de cette année », a lancé Stefano Stifani, le directeur associé en recherche fondamentale du CARA.

« Nous sommes sûrs que les recherches qu’ils proposent renforceront les synergies entre nos établissements et que les données produites dans le cadre de ces collaborations encourageront les chercheurs à obtenir des subventions de recherche exhaustives d’autres sources. »

Reut Gruber          Reto Huber

Favoriser le sommeil et la capacité d’apprentissage des jeunes personnes autistes

Reut Gruber, Ph. D., McGill (gauche) et Reto Huber, Ph. D., ZNZ (droite)

Bien que le lien entre le sommeil et les fonctions cognitives chez les jeunes au développement typique soit bien documenté, nous disposons de peu d’information sur le lien entre le sommeil et les fonctions cognitives chez les jeunes personnes autistes.

Reut Gruber et Reto Huber comptent recueillir des données à l’appui d’une corrélation entre le fonctionnement cognitif de jour des jeunes personnes autistes et des mesures modifiables d’EEG de sommeil.

« L’approche proposée intégrera le fruit de l’expertise et de l’expérience et les connaissances acquises en matière d’intervention ciblée sur le sommeil (en laboratoire/milieu scolaire) chez des populations infantiles et de relations entre le sommeil et la cognition chez les adolescents au développement typique et adolescents autistes. Cela nécessitera notre expertise complémentaire et ne peut donc pas avoir lieu sans l’effort conjoint et la collaboration continue des laboratoires partenaires », a expliqué Reut Gruber.

« Notre collaboration continue devrait ouvrir des perspectives nouvelles et anciennement inaccessibles sur le plan de notre capacité d’optimiser le fonctionnement cognitif des adolescents autistes au moyen d’interventions ciblées sur le sommeil. »

Sali Farhan          Rhalena Thomas          Edna Grünblatt

Comprendre le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) à l’échelle d’une cellule unique du cerveau

Sali Farhan, Ph. D., McGill (gauche), Rhalena Thomas, Ph. D., McGill (centre) et Edna Grünblatt, Ph. D., ZNZ (droite)

« Les retards de maturation du cerveau sont courants chez les personnes ayant un TDAH. Or, nous n’avons pas de précisions sur les changements s’opérant dans les cellules du cerveau de ces personnes », a expliqué Rhalena Thomas.

Dans le cadre de cette collaboration, des cellules souches produites au laboratoire de psychiatrie moléculaire et translationnelle dirigé par Edna Grünblatt serviront à créer des modèles pour les recherches sur le TDAH.

L’équipe utilisera le séquençage d’ARN unicellulaire pour obtenir un profil ou portrait transcriptionnel de l’expression génétique au sein de centaines de cellules individuelles.

Elle procédera ensuite au regroupement d’échantillons afin d’obtenir des données de séquençage de cellules souches uniques à mesure que ces cellules se transforment en neurones de cerveau matures, et analysera les données recueillies au moyen d’un logiciel conçu par Sali Farhan et Rhalena Thomas dans le but d’identifier les différences sur le plan des profils transcriptionnels de cellules témoins et de cellules de personnes ayant un TDAH à l’échelle d’une seule cellule.

Le partenariat établi entre l’Université McGill et l’Université de Zurich/l'École polytechnique fédérale de Zurich – représentées par le Centre des neurosciences de Zurich (ZNZ) – cherche à encourager les collaborations internationales en matière de recherche et à favoriser l’excellence sur le plan scientifique dans le secteur des troubles du neurodéveloppement.

Pour obtenir de plus amples informations, communiquez avec :
stefano.stifani [at] mcgill.ca (Stefano Stifani) ou wknecht [at] neuroscience.uzh.ch (Wolfgang Knecht)

Le Neuro McGillMcGill University Health CentreKillam Laureates

Le Neuro (L'Institut-hôpital neurologique de Montréal) - un institut de recherche et d’enseignement bilingue de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients - est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

Back to top