Events

Upcoming events


Mireille Fournier, "Moraliser la personne : une course à la « personne morale » dans la France du XIXe siècle"

February 3, 2023, 13:00-14:30 (EST), 202 New Chancellor Day Hall, Hybrid Workshop

(In French Only) Les arguments et les théories du droit civil au sujet de la personnalité morale, que l'on connaît et enseigne toujours aujourd'hui, sont tributaires d'une vaste controverse publique sur la place de certaines associations dans la société française du XIXe siècle. En étudiant côte-à-côte la controverse juridique sur la personnalité et cette vaste controverse publique, certains arguments nous renseignent sur la vision de la société proposée par le droit civil des associations. En particulier, la présentation aura pour but d'explorer la proposition de certains acteurs du discours public, selon laquelle les personnes morales moralisent les personnes.

Mireille Fournier est doctorante à la Faculté de droit de l'Université Laval en cotutelle avec l'École de droit de Sciences Po, sous la direction de Frédéric Audren et de Marie-Claire Belleau. Ses recherches portent sur les apports de la société civile à l’élaboration du droit civil dans le cadre de la controverse sur la personnalité morale en France au XIXe siècle. Mireille détient un baccalauréat en droit civil et common law de l'Université McGill et une maîtrise en droit et société de l'Université de Victoria. Membre du Barreau du Québec, elle était auxiliaire juridique à la Cour d'appel du Québec entre 2018 et 2020.

Join the Workshop via Zoom


Yoriko Otomo, "After Persons, Animism, Animals and Law"

February 13, 2023, 13:00-14:30 (EST), 202 New Chancellor Day Hall, Hybrid Workshop

This lecture looks to the animist ethics of indigenous communities for ways of rethinking the dominant legal narrative about human-animal relations. It contributes to an ongoing conversation hosted by McGill Law School on legal personhood, and to a broader conversation about the ontologies of global governance. The chapter begins with a series of vignettes about personhood. This is followed by a discussion of the significance of the ‘question of the animal’ to understanding our legal imagination. The final part of the chapter considers non-Judeo-Christian legal cosmologies to start building a case for a life after persons.

Yoriko Otomo is a Research Associate at SOAS, University of London, where she was a Senior Lecturer for a number of years before becoming Director of the Global Research Network and Think Tank, an organisation that promotes collaboration and knowledge transfer between North-South academics. She holds a Ph.D in Law (University of Melbourne) and has received numerous fellowships and awards. Yoriko has authored Unconditional Life: The Postwar International Law Settlement (Oxford University Press, 2016) and co-edited Law and the Question of the Animal: A Critical Jurisprudence (Routledge, 2014) and Making Milk: The Past, Present and Future of Our Primary Food (Bloomsbury, 2017) and is currently co-editing Routledge's Handbook on Law and Animals (forthcoming, 2024). Recent interdisciplinary projects include a collaboration with architects on a permanent installation for the Court of Aarhus in Denmark, 'Silent Parties'. Alongside academia, she has undertaken international environmental law consultancies over the last two decades for U.N., NGOs and government bodies. Her current research tries to go beyond critique to suggest practical ways of transforming current environmental law discourse.

Join the Workshop via Zoom


Alexandra Popovici, "Être ou ne pas être : les cendres"

March 10, 2023, 13:00-14:30 (EST), 202 New Chancellor Day Hall, Hybrid Workshop

(In French Only). Upcoming description.

(In French Only) Que reste-t-il d’une personne après sa mort ? Ses biens, ses proches et, selon les circonstances, sa dépouille ou ses cendres. Lorsqu’il s’agit de cendres, tant leur nature que leur régime juridiques ne sont pas explicites. En effet, les cendres, choses matérielles, ne sont certainement pas des biens ordinaires, appropriables, transférables, jetables. Pourtant, il est évident que l’on peut revendiquer des cendres volées. Il est évident également que tout acte non respectueux de leur intégrité serait compris comme une atteinte à la dignité de la personne décédée.

Quelle est donc la nature de ces restes humains qui ressemblent plus à de la poussière qu’à un être cher ?

Quel est donc le rapport juridique que nous entrenons avec ceux-ci ? La clef se trouve dans le Code civil, lieu ultime de nos rapports juridiques privés.

Alexandra Popovici est professeuse agrégée à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Elle s’intéresse aux institutions fondamentales du droit privé dans une perspective critique et comparée. Ses travaux examinent l’architecture du droit privé, en droit civil et en common law. Elle s’intéresse tout particulièrement à la généalogie des concepts et au langage juridique. Ses recherches actuelles portent sur la fonction sociale du droit privé, la notion de pouvoirs et la remise en question de certains lieux communs.

Join the Workshop via Zoom


Civil Law Workshop, Patrick Garon-Sayegh, "Déconfiner le droit en le dramatisant : l’artisanat juridique mis en scène et sous les projecteurs de Kenneth Burke"

March 31, 2023, 13:00-14:30 (EST), 202 New Chancellor Day Hall, Hybrid Workshop

(In French Only) Upcoming description.

Patrick Garon-Sayegh (more information to come)

 

The Crépeau Centre thanks the Chambre des notaires du Québec and the Department of Justice Canada for their financial support.

  

 

Back to top