Mintzberg expose l'essentiel de 'Managers Not MBAs'

Nouvelles

Henry Mintzberg expose l'essentiel de Managers Not MBAs et louange McGill pour son soutien aux idées novatrices

À l'occasion du lancement de son plus récent ouvrage, entouré d'amis, de membres de sa famille, de collègues, ainsi que de diplômés et d'alliés de l'Université McGill, Henry Mintzberg a prononcé une stimulante allocution sur son approche novatrice de la gestion. Une vidéo de ce discours est maintenant disponible sur le Web (format Media Player).

Henry Mintzberg a lu des extraits de son dernier livre, intitulé Managers Not MBAs, une critique en règle de l'enseignement de la gestion et de ses effets sur les pratiques de gestion. Il peint le leadership authentique comme engagé plutôt qu'héroïque.

« À des postes d'influence, nous n'avons pas plus besoin de héros que des technocrates. Nous avons besoin de personnes équilibrées et dévouées pratiquant un style de gestion qui pourrait être qualifié d'engagé. L'héritage de ces personnes devrait être un accroissement de la vigueur de l'organisation plutôt que de sa valeur actionnariale. Ces personnes ne font pas preuve d'orgueil déplacé au nom du leadership. »

Il explique également comment, avec des collègues de par le monde, il a développé une série de programmes novateurs s'attardant aux problématiques qu'il dénonce dans l'ouvrage.

« Des collègues du Canada, de l'Angleterre, de la France, de l'Inde et du Japon, ainsi que moi-même avons passé une bonne partie de la dernière décennie à donner corps à ces idées », explique-t-il. « Nous ne voulions pas ne concevoir qu'un programme de plus, si novateur soit-il. Nous cherchions à changer le cours de l'enseignement de la gestion, à présenter une approche adaptée à l'enseignement et au développement des praticiens du management. La diffusion des connaissances et la mise en valeur des compétences sont fondamentales, mais notre programme devait les surpasser pour permettre aux gens de devenir non seulement de meilleurs gestionnaires mais aussi des êtres humains plus sages — plus réfléchis, plus universels et plus engagés. C'est ainsi que le programme International Masters in Practicing Management a vu le jour. »

Du coup, cela a entraîné le développement d'une série de programmes sortant des sentiers battus, à l'instar du McGill-McConnell Program for Voluntary Sector Leaders, du Advanced Leadership Program et de l'imminent International Masters for Health Leadership.

Dans son exposé, Henry Mintzberg a reconnu le caractère distinctif de la Faculté de gestion de l'Université McGill. « McGill est une excellente institution qui encourage le savoir et l'attitude que je prône dans ce livre. McGill est à l'origine de nombreuses innovations. J'avancerais qu'il s'agit peut-être de l'école de gestion la plus progressive au monde en regard de ces développements créatifs. La gamme de programmes novateurs offerts à McGill est probablement plus vaste que celle de toute autre école de gestion, où qu'elle soit. »

Henry Mintzberg a clos son propos en faisant l'éloge de la tolérance de McGill. « La nature de cet ouvrage n'a jamais été questionnée. À mon avis, cela n'aurait été possible dans aucune autre école de gestion. Je n'aurais probablement pas pu accomplir tout ce que j'ai fait dans ma carrière sans le soutien de McGill, ni sans l'atmosphère qui y règne. »

Le professeur Henry Mintzberg est l'un des plus éminents auteurs contemporains en gestion. Titulaire de la chaire Cleghorn de l'Université McGill où il enseigne à la faculté de gestion depuis 1968, Henry Mintzberg est reconnu dans le monde entier pour sa réflexion novatrice en matière de management. Le Financial Times le considère comme l'un des dix grands penseurs du globe dans sa spécialité et le magazine Fast Company l'a qualifié d'un des esprits les plus originaux du domaine de la gestion.

Des articles traitant de Managers Not MBAs sont disponibles sur le site de Mintzberg.