Avis d'alerte des experts : Le mois de la sensibilisation au cancer du sein

Nouvelles

Les experts de McGill et du MUHC font part de leurs commentaires

Le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue chez les Canadiennes. Cette année, plus de 21 000 d'entre elles en seront atteintes et environ un quart de ces femmes ne réussiront pas à vaincre cette maladie mortelle. La sensibilisation et un mode de vie sain peuvent contribuer à réduire sensiblement le risque de manifestation du cancer. Octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du sein au Canada.

McGill et le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) présentent leurs experts en cancer du sein :

Médias de langues française et anglaise :
Genetics, oestrogen and breast cancer tumours (La génétique, l'estrogène et les tumeurs du cancer du sein) :
Docteur Vincent Giguère, directeur du groupe d'oncologie moléculaire du MUHC

Les recherches effectuées récemment par le docteur Giguère sur la génétique du cancer du sein nous ont permis d'approfondir nos connaissances sur l'estrogène et la croissance des cellules du cancer du sein. Grâce à une technologie de pointe utilisée dans le cadre du projet du génome humain, il a pu reconnaître 153 gènes qui répondent à l'estrogène et un pouvant s'utiliser pour réduire de moitié la croissance des cellules du cancer du sein. En désactivant ce gène, connu sous l'appellation FOXA1, dans des cultures cellulaires en laboratoire, l'équipe du docteur Giguère a réussi à bloquer l'effet de stimulation de croissance de l'estrogène et diminuer ainsi de moitié la prolifération des cellules du cancer du sein.

Stamping out breast cancer (Comment enrayer le cancer du sein) :
Docteur David Fleiszer, co-directeur de la Clinique du sein Cedars au MUHC

En tant que chirurgien généraliste et co-directeur de la Clinique du sein Cedars au MUHC, le docteur Fleiszer est en mesure de répondre aux questions ayant trait à plusieurs aspects du cancer du sein et ce, du diagnostic au traitement. Constamment engagé dans des campagnes de financement, le docteur Fleiszer fait partie intégrante de l'équipe du MUHC à qui on doit la création du timbre pour la recherche sur le cancer du sein au Canada qui promet d'engendrer des millions de dollars pour la recherche au pays.

'Switching off' breast cancer: genetics, prevention and cure (Comment « désactiver » le cancer du sein : la génétique, la prévention et la guérison) :
Docteur William Muller, chercheur au MUHC, chaire de recherche CRC et professeur au Département de biochimie

Le docteur Muller faisait partie de l'équipe de chercheurs qui ont découvert un nouvel intervenant dans le domaine du cancer du sein, soit un gène connu sous le nom de bêta-1 intégrine. Leur rapport marquant publié dans le journal Cancer Cell a souligné le rôle primordial que joue ce gène dans l'apparition et le développement des cellules du cancer du sein.

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec Ian Popple, coordonnateur des communications (recherche) du MUHC.