Trois générations de gratitude

« Il a sauvé ma mère! Qui eût pensé que je serais ici aujourd’hui? »

Ma mère, Freda Clavier Edelson, racontait souvent un de ses premiers souvenirs d’enfance.

C’était la fin des années 1920.
 

On ne laissait pas les enfants entrer dans les hôpitaux à l’époque. Ce jour-là, elle se tenait devant l’imposant Hôpital Royal Victoria avec ses frères, sous la fenêtre de la chambre de sa mère.

Sa mère, Tilly Clavier, était à la fenêtre.

Sa tante dit alors : « Regardez là-haut. Votre mère est un ange. »

Freda leva les yeux et vit sa mère, tout de blanc vêtue et la tête recouverte de bandages.

Tilly lança du chocolat et des friandises à ses trois jeunes enfants.

La vie peut basculer en un rien de temps, comme on dit.

En un rien de temps

Peu de temps auparavant, Tilly attendait le tramway à Montréal, avec ses enfants. Son fils aîné s’amusait derrière un tramway immobilisé quand un second tramway s’approcha soudainement, mettant l’enfant en danger. Tilly se précipita sur son fils et le poussa hors de danger. Ce faisant, malheureusement, elle fut elle-même frappée. Le crâne fracturé et sa vie en péril, Tilly fut transportée d’urgence à l’Hôpital Royal Victoria.

Dans tous ses états, son mari Joseph implora le médecin : « Vous devez la sauver! Comment puis-je vivre sans elle? J’ai trois petits enfants! »

Le médecin lui répondit qu’il ferait de son mieux.

Ce médecin s’appelait Wilder Penfield.

Tilly survécut. Son corps – lui – ne se remit jamais vraiment de ses blessures. Tilly garda de ce jour des séquelles physiques permanentes, mais conserva son esprit vif. Ses facultés cognitives ne furent aucunement touchées.


Tilly était une mère et une grand-mère attentionnée, qui vécut jusqu’à l’âge de 80 ans. Avec son mari Joseph, elle éleva trois enfants qui lui donnèrent six petits-enfants.

Le Dr Penfield occupa toujours une place privilégiée dans le cœur de ma mère, comme dans le mien.

Cette petite fille, dont les premiers souvenirs étaient de sa mère à l’Hôpital Royal Victoria, se retrouva de nouveau à cet établissement 92 ans plus tard, en tant que patiente cette fois-là.

Retour au Neuro

En décembre 2019, à l’âge de 95 ans, ma mère Freda eut un anévrisme cérébral.

Encore autonome et pleinement responsable de sa personne, Freda se réveilla un matin souffrant de maux de tête graves et d’une vision brouillée.

Elle appela le 911 et l’équipe d’intervention d’urgence la transporta immédiatement à la salle des urgences du site Glen.

Après avoir établi qu’il ne s’agissait pas d’une tumeur au cerveau, les médecins déterminèrent en consultation avec le Dr Sirhan du Neuro qu’elle devait passer une IRM. L’IRM confirma que Freda souffrait d’un anévrisme cérébral, et on la transféra à l’unité de traitement des AVC du Neuro.

La solution médicale à l’état de Freda consistait à lui insérer une endoprothèse en profondeur dans le cerveau. Le Dr Sirhan ne se laissa pas dissuader par l’âge avancé de sa patiente. À l’époque, son état de santé général était bon. Le médecin conclut que l'intervention chirurgicale pouvait aller de l’avant!

Ce fut une intervention de plus de quatre heures, sous anesthésie générale. Elle fut exécutée par une brillante équipe, sous la direction des Drs Cortez et Paz.

Grâce aux Drs Sirhan, Cortez et Paz, ma mère connut 18 mois de vie supplémentaires, sans trouble cognitif quel qu’il soit.

Freda Clavier Edelson by the portrait of Dr. Wilder Penfield at The Neuro.Durant son rétablissement, je pus accompagner ma mère au joli jardin intérieur du Neuro. En chemin, je lui montrai le portrait du Dr Penfield, suspendu dans le couloir. Cela réjouit ma mère qui s’exclama : « Il a sauvé ma mère! Qui eût pensé que je serais ici aujourd’hui? »

C’est à ce moment qu’on prit sa photo avec le portrait du Dr Penfield

Naissance d’un arrière-petit-fils

Freda traversa cette épreuve en gardant une attitude très positive.

En mai 2020, elle développa la COVID-19, dont elle se rétablit également. Encore là, elle put surmonter cet obstacle de taille grâce à son attitude positive et à des médecins et une équipe médicale hors pair.

Grâce au Neuro et à une intervention chirurgicale réussie au cerveau en 2019, Freda accueillit son premier arrière-petit-fils en septembre 2020, un bébé en santé né en Californie. En raison des mesures relatives à la COVID-19, Freda n’eut jamais la possibilité de le rencontrer en personne, mais adorait ses photos et leurs visites virtuelles.

Malheureusement, Freda est aujourd’hui décédée. Elle nous quitta le 2 juillet 2021, des suites d’un infarctus. Au début, les médecins pensaient qu’elle s’en tirerait. Vu ses antécédents, nous gardions espoir. Mais toute bonne chose a une fin.

Nous avons été choyés. Jusqu’à la fin, Freda garda son esprit vif et son courage légendaire.

Nous sommes reconnaissants de l’avoir eu parmi nous jusqu’à l’âge de 96 ans.


 

 

Le Neuro McGillMcGill University Health CentreKillam Laureates

Le Neuro (L'Institut-hôpital neurologique de Montréal) est un institut de recherche et d’enseignement de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

Back to top