Robert D'Intino

J’ai aussitôt arrêté la voiture, j’ai regardé dans le rétroviseur et j’ai constaté que le côté gauche de mon visage s’affaissait. Ne sachant pas ce qui se passait, j’ai essayé de sortir de la voiture. Comme je n’arrivais pas à ouvrir la portière de la main gauche, je me suis aidé de la main droite pour ouvrir la portière et de ma jambe droite pour sortir de la voiture. En tentant de me mettre debout, je me suis écroulé immédiatement au sol.

Ex-patient traité pour un anévrisme au cerveau. 

Pendant des vacances en Floride le 6 août 2001, j’étais en voiture avec un ami, lorsque soudainement j’ai échappé la bouteille d’eau que je tenais de la main gauche. 

J’ai aussitôt arrêté la voiture, j’ai regardé dans le rétroviseur et j’ai constaté que le côté gauche de mon visage s’affaissait. Ne sachant pas ce qui se passait, j’ai essayé de sortir de la voiture. Comme je n’arrivais pas à ouvrir la portière de la main gauche, je me suis aidé de la main droite pour ouvrir la portière et de ma jambe droite pour sortir de la voiture. En tentant de me mettre debout, je me suis écroulé immédiatement au sol.

Mon ami m’a aidé à m’asseoir du côté passager de la voiture. Il m’a conduit à mon domicile où, à nouveau, je suis tombé au sol en tentant d’entrer chez moi. Mon ami et un autre ami en visite chez moi m’ont aidé à entrer. 
 

Ils ont appelé sans tarder une ambulance et les ambulanciers ont diagnostiqué un anévrisme cérébral. On m’a opéré en Floride pour retirer le sang, mais l’anévrisme était très profond et complexe. Par bonheur, j’avais une assurance voyage, qui couvrait tout. Ce sont les 80 $ que j’ai le mieux investi! On a fait venir une infirmière de Montréal pour accompagner mon retour au pays.

Les médecins ont conclu qu’il me fallait de la radiothérapie pour réduire ou sceller la malformation artérioveineuse. J’ai reçu mon traitement de radiothérapie en avril 2002.

Le 22 juin 2002, par un beau samedi après-midi, je me trouvais dans un café de Saint-Léonard lorsque j’ai ressenti le PIRE mal de tête imaginable; le moindre bruit me causait une douleur atroce et insupportable. Mes parents ont appelé l’ambulance et j’ai été conduit à l’Hôpital Royal Victoria. On m’a donné de l’oxygène, on a effectué un examen d’imagerie et on a joint le Dr Rolando Del Maestro, vers 11 h pour m’opérer. L’intervention a pris fin vers 4 h le jour suivant.

Le Dr Del Maestro est un chirurgien fabuleux. Il a avivé l’espoir. Tous les membres du personnel ont été admirables et extraordinaires. Chaque personne que j’ai rencontrée avait une mission, y compris le Dr Del Maestro qui m’a dit que « tout finirait par bien aller ».  Je le vénère. C’est un être humain hors du commun et un médecin FANTASTIQUE.

Le Neuro 

Le Neuro est un institut de recherche et d’enseignement de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

Back to top