Employée en lumière : Mois de la nutrition

Joignez-vous à nous pour célébrer le Mois de la nutrition en mars et le 20 mars, la Journée des diététistes !

Qu'est-ce qui vous a amené à devenir diététiste ?    

Tout d'abord, je suis une grande cuisinomane, une foodie quoi ! J'aime tous les aliments et je ne fais aucune discrimination (à l'exception de l'aneth). En même temps, j'ai une grande passion pour la science, pour le corps et la volonté d'aider les gens. Lorsque j'ai découvert qu'il existait un programme combinant tous ces éléments, j'ai su que c'était ce que je voulais faire. Pouvoir aider les gens grâce à la nutrition m'a apporté beaucoup de joie et d'épanouissement. Tout le monde ne comprend pas le pouvoir de la nutrition sur notre santé, et le fait de pouvoir éduquer et mettre cela en œuvre dans un environnement de soins aigus a été très significatif.  

Le Neuro est un hôpital qui m'est très cher. Après avoir vu mon grand-père souffrir de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et les soins extraordinaires que le Neuro lui a prodigués, ainsi qu'à ma famille, j'ai voulu faire ma part pour aider des patients et des familles comme la mienne. Le Neuro m'a permis de m'épanouir en tant que diététiste et en tant que personne, et il occupe une place particulière dans mon cœur grâce aux personnes qui y travaillent.  

Quel est le meilleur conseil qu'un employé du CUSM vous ait donné ?         

L’un des conseils les plus marquants que j’ai reçus d’un collègue du CUSM est que, alors que les compétences et les connaissances cliniques continueront de se développer tout au long de notre carrière, c’est la compassion et la compréhension qui sont les aspects les plus importants des soins aux patients. Ce conseil a trouvé un écho profond en moi, car il me rappelle que derrière chaque état pathologique se trouve une personne qui a besoin non seulement d’un traitement, mais aussi d’empathie et de soutien. En donnant la priorité à la compassion dans ma pratique, je crois que je peux faire une différence significative dans la vie de mes patients, en particulier dans un environnement comme le nôtre, où les patients sont confrontés à des problèmes de santé importants.  

Parlez-nous du travail avec vos collègues diététistes.   

 L’équipe de diététistes du Neuro est l’une des principales raisons pour lesquelles j’aime ce que je fais. Lorsque je passe une journée difficile, je peux toujours compter sur mes collègues pour me remonter le moral. Nous apprenons constamment les uns des autres et nous nous entraidons sans jugement. Je ne peux pas imaginer aimer autant mon travail s’ils n’étaient pas là !   

Comment aimez-vous vous détendre et vous relaxer après un service ?    

Après une garde, je passe du temps avec ma famille (y compris mes adorables nièces et neveux), je fais de l’exercice ou je lis un bon livre sentimental. L’une des choses les plus importantes que je retiens de mon expérience au Neuro est de prendre du temps pour moi, de passer du temps avec les gens que j’aime et d’être reconnaissante pour chaque jour qui passe. 

Amanda Prizant


Republié avec l'autorisation de l'auteur. Ce texte a été publié à l'origine dans CUSM nouvelles

RECEVEZ NOTRE INFOLETTRE

 

Le Neuro McGillMcGill University Health CentreKillam Laureates

 

Le Neuro (L'Institut-hôpital neurologique de Montréal) - un institut de recherche et d’enseignement bilingue de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients - est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

 

 

Facebook instagram x, formerly known as twitter linkedIn youtube

Back to top