Pleins feux sur nos nouveaux professeurs : Sali Farhan

Exploration des causes génétiques des maladies neurodégénératives

La plus récente personne à intégrer le corps professoral du Neuro, Sali Farhan, est une génomicienne accomplie qui fait le pont entre le laboratoire et le milieu clinique pour comprendre le rôle des gènes dans les troubles neurologiques.

Sali Farhan arrive de Boston, où elle avait obtenu une bourse postdoctorale à l’hôpital général du Massachusetts et à l’institut Broad du MIT et de Harvard. Avant cela, elle avait fait son doctorat en biochimie et génétique à l’Université Western et obtenu une bourse du Collège canadien des généticiens médicaux au CHEO/Université d’Ottawa.

En tant que spécialiste du génome humain, Sali Farhan étudie l’ensemble des gènes qui font de nous qui nous sommes. Elle axera ses travaux sur la recherche de variants ou de mutations génomiques chez les patients qui contribuent aux maladies dégénératives comme la sclérose latérale amyotrophique.

Pour la pratique clinique, Sali Farhan mettra au point des tests génétiques à l’intention des patients qui lui sont aiguillés par des neurologues. Ces tests vérifieront la présence de variants génétiques connus qui pourraient expliquer les symptômes des patients. Côté recherche, elle espère découvrir de nouveaux gènes susceptibles de causer la maladie dans le but de mettre au point de meilleurs tests dans l’avenir.

Grâce à ses travaux, Sali Farhan espère aider la neurologie à rattraper d’autres secteurs, comme l’oncologie et la cardiologie, qui ont recours au dépistage génétique pour choisir les patients qui prendront part à des essais cliniques pouvant sauver des vies. Adaptées au profil génétique du patient, ces thérapies ont un potentiel d’effets bénéfiques supérieur aux approches conventionnelles.

Sali Farhan a bien hâte de mettre son expertise au profit des équipes de recherche et de soins cliniques du Neuro.

« C’est un grand honneur pour moi d’intégrer un environnement à la fois axé sur la collaboration et compétitif sur le plan universitaire », affirme-t-elle. « Je suis privilégiée de travailler aux côtés des scientifiques qui ont découvert les gènes que j’ai étudiés durant mes études supérieures et mis au point les méthodes que j’utilise couramment. »

Le Neuro 

Le Neuro est un institut de recherche et d’enseignement de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

Back to top