Six membres de notre communauté élus à l'Académie internationale de droit comparé

Nouvelles

Publié: 26juil2021
Geneviève Saumier, Helge Dedek, Daniel Boyer, Allison Christians, Alicia Hinarejos, Marie Manikis.

La Faculté de droit a le plaisir d'annoncer que six membres de sa communauté figurent parmi les lauréats des récentes élections de l'Académie internationale de droit comparé (AIDC). Les professeur.e.s Helge Dedek et Geneviève Saumier ont été élu.e.s comme membres titulaires. Les professeures Allison Christians, Alicia Hinarejos et Marie Manikis, ainsi que Me Daniel Boyer, Ad. E., ont été élus membres associés.

Helge Dedek est un expert dans les domaines de l'histoire du droit comparé et transnational, du droit comparé, du droit privé et de la théorie du droit. Il a rejoint la Faculté de droit en 2006 en tant que Boursier Boulton et a été promu professeur titulaire en 2021. Le professeur Dedek est le co-rédacteur en chef de l'American Journal of Comparative Law. Il a dirigé l'Institut de droit comparé de la Faculté de 2012 à 2016. En 2021, il a reçu le prix John W. Durnford d'excellence en enseignement.

Geneviève Saumier est titulaire de la Chaire Peter M. Laing, c.r., de droit depuis 2016. Ses recherches portent sur le droit de la consommation, la résolution des conflits internationaux et les recours collectifs transfrontaliers. Ses articles sur le droit international privé et sur l'arbitrage en matière de consommation ont été cités à de nombreuses reprises par la Cour suprême du Canada. La professeure Saumier a reçu la médaille Paul-André-Crépeau de la section québécoise de l'Association du Barreau canadien en 2016. En 2020, elle a été nommée chercheure facultaire Norton Rose Fulbright.

Daniel Boyer, Ad. E., bibliothécaire de Wainwright et responsable de la bibliothèque de droit Nahum Gelber, est diplômé en histoire, en droit et en bibliothéconomie. Il a été directeur de la Société québécoise d'information juridique et de l'International Association of Law Libraries. En plus de ses publications et conférences sur le droit comparé, il a agi comme consultant pour d'autres bibliothèques de droit, notamment en Suisse et au Vietnam. Me Boyer a reçu le titre d'Avocat émérite du Barreau du Québec en 2018.

Allison Christians est doyenne associée (recherche) et titulaire de la chaire H. Heward Stikeman en droit fiscal. Ses recherches et son enseignement portent sur les questions de droit et de politiques fiscales nationales et internationales. En 2014, elle a reçu le prix John W. Durnford d'excellence en enseignement et, en 2018, le prix du de la Principale pour l'excellence en enseignement. La professeure Christians a été mise au palmarès des "Global Tax 50" de l'International Tax Review en 2015, 2016 et 2020. En 2018, elle a été identifiée par Economia comme l'une des 50 sources les plus influentes de nouvelles et d'informations financières sur les réseaux sociaux.

Alicia Hinarejos se spécialise dans le domaine du droit de l'Union européenne (UE) et du droit public comparé, notamment de l'évolution de l'union économique et monétaire de l'UE et de ses conséquences sur l'ordre constitutionnel de l'UE. Ses travaux ont été cités dans les décisions judiciaires les plus importantes de ces dernières années dans ce domaine, tant par la Cour de justice de l'Union européenne que par la Cour constitutionnelle fédérale allemande. La professeure Hinarejos est co-rédactrice de la European Law Review. Elle coédite un volume sur le fédéralisme fiscal de l'UE, qui sera publié par OUP en 2021.

Marie Manikis, qui est titulaire d’une Chaire William Dawson, mène des recherches dans les domaines de la justice pénale, ainsi que du droit pénal et de la procédure pénale. Elle est membre du Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique et du Centre international de criminologie comparée. Elle a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses travaux d'érudition, notamment le Prix du mérite de la recherche de la Faculté (2017), le prix du meilleur article de la Fondation du Barreau du Québec (2018) et le Prix du directeur pour les chercheurs émergents exceptionnels (2019).

« C'est une exceptionnellement bonne nouvelle pour ces collègues et pour la Faculté de droit, a déclaré le doyen Robert Leckey. Ces résultats confirment notre position à l'avant-garde du droit comparé au Canada et à l'échelle internationale. »

À propos de l'Académie internationale de droit comparé

L'AIDC, fondée en 1924 à La Haye, est un groupe d'universitaires qui se consacre à l'étude comparative des systèmes juridiques et à la promotion de la recherche en droit comparé dans le monde entier. L'AIDC compte plus de 700 membres dans le monde, dont 13 sont basés à McGill.

Back to top