Margaret Lock récompensée par la Fondation Trudeau

News

La professeure de McGill parmi les cinq récipiendaires d'un prix de 150 000 $

Margaret Lock, professeure d'études sociales en médecine à l'Université McGill, est l'une des cinq lauréats récompensés aujourd'hui par la Fondation Trudeau pour la contribution exceptionnelle qu'ils ont apportée aux secteurs des sciences humaines.

La Fondation Trudeau remet à chaque récipiendaire une bourse de 150 000 $, dont le versement sera échelonné sur trois ans, ainsi qu'un appointement annuel de 25 000 $ destiné aux dépenses liées aux voyages et à la recherche. Les lauréats ont été soumis à un processus de mise en candidature confidentiel et rigoureux.

« Nous espérons que ces prix inspireront les lauréats à poursuivre les recherches fascinantes et fort importantes qu'ils mènent. Nous sommes sans cesse à la recherche de penseurs créatifs qui abolissent les barrières en ce qui a trait aux enjeux cruciaux qui touchent le Canada et le monde », a indiqué M. Stephen J. Toope, président de la Fondation Trudeau.

À propos de Margaret Lock
Margaret Lock occupe la chaire Marjorie Bronfman d'études sociales en médecine de l'Université McGill. Experte dans les relations qu'entretiennent la culture, la technologie et le corps, sain ou malade, Mme Lock a effectué des recherches au Japon et en Amérique du Nord sur le vieillissement ainsi que sur les technologies de reproduction et de greffe. Son plus récent ouvrage, Twice Dead: Organ Transplants and the Reinvention of Death, est le fruit de 12 années de recherche. La Pre Lock est membre de la Société royale du Canada et officière de l'Ordre national du Québec. En 1997, Mme Lock a reçu le Prix du Québec (domaine des sciences humaines) ainsi que la Médaille Wellcome de la Société anthropologique royale de Grande-Bretagne. En 2002, le Prix Molson du Conseil des Arts du Canada lui a été attribué et, plus tôt cette semaine, le Prix Killam 2005 lui a été décerné par le Conseil des Arts du Canada.

À propos de la Fondation Trudeau
La Fondation Pierre Elliott Trudeau entretient un dialogue unique entre de brillants universitaires versés en sciences humaines et des individus aux idées novatrices œuvrant au gouvernement, dans les professions libérales, dans le milieu des affaires et des arts ainsi que dans le secteur communautaire, et s'intéressant aux questions d'affaires publiques. Bien au-delà du financement de la recherche, la Fondation a pour mission de susciter et d'alimenter un débat public portant sur les plus importantes problématiques de notre société, et de permettre aux citoyens du Canada et du monde de vivre une expérience plus concrète et plus engagée de la démocratie.

À propos de l'Université McGill
Principale université canadienne à forte intensité de recherche, l'Université McGill s'est forgée une réputation mondiale au titre de ses travaux savants et de ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, McGill compte 21 facultés et écoles professionnelles qui dispensent plus de 300 programmes, du baccalauréat au doctorat. L'Université attire des professeurs et des chercheurs renommés du monde entier et des étudiants de plus de 150 pays, ce qui lui donne l'un des corps étudiants les plus dynamiques et les plus diversifiés de toute l'Amérique du Nord. Environ 23 000 étudiants de premier cycle et 7 000 étudiants de 2e et 3e cycles y sont inscrits à temps plein ou à temps partiel. Elle est l'une des deux seules universités canadiennes à faire partie de l'American Association of Universities. Ses deux campus sont situés à Montréal, au Canada.