Qui est Tom Hudson?

Nouvelles

Quelques données sur le directeur du Centre du Génome de Montréal

Reconnu mondialement pour ses recherches d'avant-garde, le docteur Thomas J. Hudson est le directeur du Centre du Génome de Montréal.

Ancien directeur-adjoint du réputé Center for Genome Research du Whitehead Institute/Massachusetts Institute of Technology (MIT), laboratoire principal du Projet Génome Humain aux États-Unis, le docteur Hudson a acquis une renommée internationale pour avoir dirigé les projets de cartographie des génomes de l'homme et de la souris. Il est un chef de file dans la conception et l'application de systèmes robotisés et de puces d'ADN dans la recherche en génomique.

En 1996, le docteur Hudson a mis sur pied un centre de recherche de pointe qui est maintenant devenu le Centre d'expertise de Génome Québec. Le laboratoire du docteur Hudson étudie les maladies génétiques humaines dites "complexes", comme par exemple les gènes de prédisposition au lupus, aux maladies intestinales inflammatoires, à la coronaropathie, à l'asthme et au diabète. Il travaille aussi à la caractérisation de cancers du sein et de l'ovaire à l'aide de la technologie de puce d'ADN.

Le docteur Hudson est aussi professeur adjoint aux départements de génétique humaine et de médecine à l'Université McGill, en plus d'être médecin-spécialiste en immunologie clinique et allergologie au Centre universitaire de santé McGill (pavillon Hôpital général de Montréal). Il s'est vu attribuer plusieurs prix et bourses, dont la bourse de chercheur-clinicien des Instituts de recherche en santé du Canada, le Prix 2001 de Jeune Chercheur de la Société Canadienne de Génétique, le Chercheur de l'Année 2000 de Radio-Canada et le prix Top 40 under 40 en 1999.

Quelques statistiques essentielles :

  • Tom Hudson, qui vit aujourd'hui à Notre-Dame-de-Grâce, est né à Jonquière (Québec).
  • Date de naissance : le 12 juin 1961.
  • Le docteur Hudson a étudié la médecine à l'Université de Montréal et parachevé ses études de deuxième cycle à Boston au MIT et à l'Institut Whitehead.