Professeur de Psychiatrie de l'Université McGill gagne un prix prestigieux

Nouvelles

Docteur Samarthji Lal, professeur titulaire de psychiatrie à l’Université McGill de Montréal, est le gagnant pour 1997 du prix Joey et Toby Tanenbaum, remis à un chercheur canadien émérite dans le domaine de la schizophrénie. Ce prix, d’une valeur de 50 000$, est remis annuellement par la Fondation canadienne de recherche psychiatrique au chercheur canadien qui s’est classé parmi les plus distingués au niveau international dans la recherche des causes, de la psychopathologie, du traitement et de la prévention de la schizophrénie.

Né à Londres, en Angleterre, le docteur Lal a reçu sa formation doctorale au Guy’s Hospital Medical School. Il arriva au Canada en 1962, compléta un internat à l’Hôpital Victoria de London, Ontario, puis deux ans de résidence en psychiatrie à l’Hôpital Connecticut Valley aux États-Unis, résidence qu’il devait compléter à l’Université McGill avec mention. Pendant les quatre prochaines années, le docteur Lal a reçu une formation en techniques de recherche scientifique de base en tant que moniteur du Conseil médical de recherche, dans le laboratoire du docteur Theodore L. Sourkes à l’Université McGill.

En tant que chercheur, le docteur Lal fit ses débuts avec des projets de recherche cliniques à l’Hôpital pour vétérans Queen Mary, projets qu’il devait mener à terme à l’Hôpital général de Montréal et à l’Hôpital Douglas. On attribue au docteur Lal l’introduction de l’apomorphine et de la clonidine comme sondes pharmacologiques dans l’investigation du rôle de la dopamine et de la noradrénaline dans les fonctions cérébrales chez l’homme. Les recherches du docteur Lal se sont aussi penchées sur l’étude des effets secondaires causés par les médicaments employés dans le traitement de la schizophrénie. Actuellement, il est à investiguer une substance plutôt méconnue, la levomépromazine, comme agent thérapeutique dans le traitement des formes pharmaco-résistantes de la schizophrénie.

Le docteur Lal est un des membres fondateurs du Centre de recherche de l’Hôpital Douglas, lequel jouit d’une renommée internationale dans le domaine de la recherche psychiatrique. Le rôle du docteur Lal a été capital dans l’obtention d’une bourse de 1,13 million de dollars de la Fondation EJLB afin d’établir le Centre de recherche en schizophrénie à l’Hôpital Douglas. Le succès que remporte le Centre fut déterminant dans l’attribution d’un fonds de 1,5 million de dollars par la Fondation de la famille Boeckh, afin que soit crée la Chaire de schizophrénie Graham Boeckh à l’Université McGill.

Le docteur Lal est l’auteur ou le co-auteur de plus de 175 publications scientifiques. En 1986, il fut le recipiendaire du prix Heinz Lehmann, remis annuellement par le Collège canadien de neuropsycho-pharmacologie, pour des contributions d’excellence dans le domaine de la neuropsychopharmacologie par des chercheurs canadiens.

En ce moment, le docteur Lal est Directeur par intérim du Centre de recherche en schizophrénie, Hôpital Douglas, et Directeur de la recherche psychiatrique à l’Hôpital général de Montréal.

On estime que un pour cent de la population sera atteint d’un épisode de schizophrénie au moins une fois dans leur vie. Cela équivaut à environ 300 000 canadiens.