Opinion d’experts – Vaccin contre la COVID-19 : probablement pas avant l’automne 2021

Nouvelles

Parmi les experts sondés, beaucoup sont néanmoins d’avis que la mise au point sera accélérée
Publié: 1oct.2020

Selon des experts en mise au point de vaccins, il est peu probable que le grand public ait accès à un vaccin efficace contre la COVID-19 avant l’automne 2021. Une équipe dirigée par des chercheurs de l’Université McGill a publié récemment, dans le Journal of General Internal Medicine, les résultats d’un sondage mené auprès de 28 experts en vaccinologie.

L’enquête a été réalisée à la fin de juin 2020. La majorité des répondants sont des chercheurs canadiens ou américains possédant en moyenne 25 ans d’expérience dans le domaine.

« Les experts sondés y sont allés de prévisions généralement moins optimistes que celles des autorités américaines, qui évoquent l’arrivée d’un vaccin au début de 2021. La plupart d’entre eux semblent d’avis que dans le meilleur des cas, le grand public pourrait avoir accès à un vaccin l’été prochain, mais que ce vaccin pourrait aussi n’arriver qu’en 2022 », résume le Pr Jonathan Kimmelman, titulaire d’une chaire James-McGill, directeur de l’Unité d’éthique biomédicale à l’Université McGill et auteur en chef de l’article.

Par ailleurs, de nombreux experts entrevoient quelques faux départs. « Selon les répondants, il y a une chance sur trois qu’une mise en garde d’innocuité soit émise après l’homologation du vaccin, et quatre chances sur dix que l’on conclue à l’inefficacité du vaccin après le premier essai à grande échelle en conditions réelles », déclare Patrick Kane, auteur principal de l’article et scientifique spécialiste des processus décisionnels ainsi que boursier postdoctoral à l’Université McGill.

Horizon temporel

On a demandé aux experts de faire des prévisions temporelles pour trois jalons de l’élaboration d’un vaccin. Ils devaient, plus précisément, indiquer quel était à leur avis le moment le plus probable, le plus rapproché et le plus éloigné de leur survenue.

  1. Question – À quel moment le grand public aura-t-il accès à un vaccin aux États-Unis ou au Canada?

    Réponses
    Moment le plus probable : septembre-octobre 2021 (moyenne)
    Moment le plus rapproché : juin 2021 (moyenne)
    Moment le plus éloigné : juillet 2022 (moyenne)
     
  2. Question – À quel moment seront annoncés les résultats d’un essai en conditions réelles comptant au moins 5 000 participants?

    Réponses
    Moment le plus probable : mars 2021 (moyenne)
    Moment le plus rapproché : décembre 2020 (moyenne)
    Moment le plus éloigné : juillet 2021 (moyenne)
     
  3. Question – À quel moment les personnes les plus vulnérables auront-elles accès à un vaccin aux États-Unis ou au Canada?

    Réponses
    Moment le plus probable : mars-avril 2021 (moyenne)
    Moment le plus rapproché : février 2021 (moyenne)
    Moment le plus éloigné : décembre 2021 (moyenne)

Selon les chercheurs, on obtient un portrait plus complet de l’opinion des experts en leur demandant de se prononcer sur divers jalons temporels, comme on l’a fait ici, plutôt qu’en les citant individuellement dans les médias.

Revers à prévoir

Environ le tiers des répondants pensent que le processus d’élaboration du vaccin risque de se heurter à quelques revers. Ainsi, à leur avis :

  1. Le premier vaccin distribué à grande échelle aux États-Unis ou au Canada fera l’objet d’un encadré de la FDA sur la survenue possible d’effets indésirables graves ou engageant le pronostic vital; ou
     
  2. Au terme du premier essai à grande échelle mené en conditions réelles aux États-Unis ou au Canada, on conclura à un résultat nul ou négatif sur le plan de l’efficacité.

« Notre étude met en lumière un vaste consensus des experts sur la trame chronologique de la mise au point d’un vaccin contre le SARS-CoV-2 », conclut Stephen Broomell, professeur agrégé au Dietrich College of Humanities and Social Sciences de l’Université Carnegie Mellon. « Bien que leur optimisme soit plus tempéré que celui de nombreuses administrations publiques, les experts sondés croient manifestement que le processus d’élaboration est plus rapide que ce qu’on a vu précédemment pour d’autres vaccins. »

#########

L’article « Expert Forecasts of COVID-19 Vaccine Development Timelines », par Patrick Bodilly Kane et coll., a été publié dans le Journal of General Internal Medicine.

DOI : 10.1007/s11606-020-06244-9

Financement : subvention de recherche de l’Initiative interdisciplinaire en infection et immunité de McGill

L’Université McGill

Fondée en 1821 à Montréal, au Québec, l’Université McGill figure au premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de médecine et de doctorat. Année après année, elle se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. Établissement d’enseignement supérieur renommé partout dans le monde, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans deux campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 800 étudiants internationaux représentant 31 % de sa population étudiante. Au-delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, et environ 19 % sont francophones.

Coordonnées

Contact: 
Katherine Gombay
Courriel: 
katherine.gombay [at] mcgill.ca
Back to top