McGill s’engage à atteindre la carboneutralité d’ici 2040

Nouvelles

Le plan d’action inclut des politiques sur les systèmes énergétiques des campus, les déplacements aériens et le transport

L’Université McGill s’engage à devenir carboneutre d’ici 2040, en vertu de son nouveau Plan d’action pour le climat et la durabilité (2017-2020), qui a été dévoilé aujourd’hui.

Conçu pour intensifier les efforts de l’Université à l’égard du développement durable, le plan d’action expose plusieurs initiatives particulières destinées à réduire l’empreinte carbone de McGill au cours des trois prochaines années. On y établit également un objectif à plus long terme, soit obtenir d’ici 2030 la cote Platine en matière de durabilité – la plus élevée que décerne le programme STARS de l’Association pour la promotion du développement durable dans le milieu de l’enseignement supérieur.

« Nous savions que la lutte contre les changements climatiques sur le campus allait devoir se poursuivre au-delà de 2020. C’est pourquoi nous avons établi ces objectifs à long terme », a dit François Miller, le directeur de la durabilité de McGill. « La vaste collection d’édifices patrimoniaux et le profil à forte intensité de recherche de McGill constituent un enjeu unique en vue de l’atteinte de ces objectifs. Or, ce nouveau plan d’action trace notre itinéraire à suivre au cours de ce long périple. »

Pour qu’un établissement atteigne la carboneutralité, la quantité de gaz à effet de serre (GES) émise doit être équivalente à celle qui est séquestrée ou compensée. Le plan d’action de McGill visant la carboneutralité comprend des stratégies relatives aux systèmes énergétiques des campus, aux déplacements aériens et au transport, entre autres sources d’émissions de GES. Pour atteindre la carboneutralité d’ici 2040, McGill prévoit éliminer les émissions de GES au moyen d’une réduction significative des émissions de carbone et, dans une moindre mesure, par la séquestration du carbone et la compensation des émissions de CO2. Cette quantité de carbone éliminé équivaut au retrait de 11 576 automobiles de nos routes.

De 1990 à 2015, McGill a réduit ses émissions de GES totales de 12 %, pour atteindre 54 060 tonnes d’équivalent en dioxyde de carbone (CO2e) par année. La réduction globale comprend une diminution des émissions de GES produites par les bâtiments de 25 %. Les émissions provenant d’autres sources ont augmenté durant cette même période, en raison de la croissance de la population de l’Université.  

Le plan d’action décrit 22 mesures à court terme réparties dans cinq catégories (recherche, enseignement, réseaux, gestions des installations, de même que gouvernance et administration), et bon nombre d’entre elles permettront à l’Université de se rapprocher de son objectif d’obtenir la cote Platine du programme STARS d’ici 2030.

La Stratégie de développement durable Vision 2020 de McGill a été lancée en 2014 dans le sillon d’un processus d’engagement communautaire d’une durée de deux ans, de pair avec le Plan d’action pour la durabilité (2014-2016). Le Plan d’action pour le climat et la durabilité (2017-2020), qui couvre la phase finale de Vision 2020, est également le fruit d’une vaste consultation menée auprès de plus de 500 membres de la communauté mcgilloise.

« Non seulement la stratégie Vision 2020 a-t-elle bénéficié de l’apport de nombreux membres de la communauté mcgilloise œuvrant dans diverses disciplines dans l’élaboration du Plan d’action pour le climat et la durabilité, mais elle décrit également une série de mesures à prendre par l’ensemble des unités de l’Université », a mentionné Yves Beauchamp, vice-principal (administration et finances). « Cette démarche multisectorielle fait partie intégrante de la stratégie visant à rendre notre établissement plus résilient et durable. » 

Le résumé du plan d’action est disponible en français et sera également traduit dans les trois principales langues autochtones du Québec : innu, cri et kanien'keha (mohawk).

Principales mesures à prendre de 2017 à 2020

·         Convertir les systèmes énergétiques des bâtiments du campus en sources à carbone zéro

·         Élaborer un programme de responsabilisation en matière d’empreinte carbone pour compenser les émissions de GES associées aux déplacements aériens

·         Augmenter le nombre d’espaces de stationnement pour vélos

·         Mettre au point une stratégie de réduction et de réacheminement des déchets

·         Réduire les émissions de GES du parc automobile de McGill

·         Favoriser et soutenir la planification d’événements axés sur la durabilité sur les campus

·         Recruter un chercheur ou un artiste en résidence autochtone 

Coordonnées

Contact: 
Chris Chipello
Organisation: 
Relations avec les medias, Université McGill
Courriel: 
christopher.chipello [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
5143-398-4201

Secondary Contact Information

Contact: 
Toby Davine
Organisation: 
McGill Office of Sustainability
Secondary Email: 
toby.davine [at] mcgill.ca