Les experts en télécommunications du Québec sur la même longueur d'ondes

Nouvelles

Des chercheurs de cinq universités du Québec ont décidé de joindre leurs forces pour promouvoir l'excellence dans la recherche et la formation sur les télécommunications.

Le Centre pour les systèmes et technologies avancés en communications (SYTACom) a été inauguré aujourd'hui à l'Université McGill, qui lui servira de base. La cérémonie s'est déroulée en présence de Mme Sylvie Dillard, responsable du Fonds québécois de la recherche sur la nature et technologies (FQRNT) — principal partenaire financier du Centre — et des représentants des universités participantes.

Plus de 30 experts des universités McGill, Concordia et Laval, de l'Institut national de la recherche scientifique – Énergie, Matériaux et Télécommunications et de l'Université de Sherbrooke font partie de SYTACom.

SYTACom s'intéressera essentiellement aux réseaux avancés, aux logiciels de communication, au traitement des signaux intelligents et à la transmission à large bande. Ses recherches permettront de faire avancer la technologie et de former les intervenants du secteur des communications et de l'information, notamment dans les domaines émergeants du commerce électronique, de la sécurité électronique et de la télémédecine.

Le Centre favorisera les recherches concertées sur les systèmes complexes de communication grâce à la constitution d'équipes pluridisciplinaires formées de chercheurs de toutes les universités participantes. Il organisera aussi des réseaux et formations de manière à ce que les universitaires puissent nouer des liens avec l'industrie.

Le Fonds Nature et Technologie investira près de 1,5 million de dollars sur six ans dans SYTACom, en partenariat avec les universités participantes.

« SYTACom sera couronné de succès si nous parvenons à créer un environnement véritablement connecté, à même de regrouper utilement les chercheurs pour favoriser les échanges et la créativité et aider l'industrie à avoir accès aux talents et aux idées de notre réseau », affirme le professeur David V. Plant, directeur du Centre et titulaire de la chaire James McGill de génie électrique et informatique à McGill.

« Cette collaboration a pour ambition d'asseoir et de conforter la réputation internationale de la recherche québécoise en télécommunications », ajoute le professeur Tho Le-Ngoc, directeur scientifique du Centre. « Cette initiative favorisera le développement industriel et partant, les créations d'emplois pour nos futurs diplômés. »

« La création de SYTACom témoigne de la vigueur de la recherche et de la formation de pointe en télécommunication au Québec et de son potentiel pour notre développement économique », a fait valoir madame Sylvie Dillard, présidente-directrice générale du Fonds Nature et Technologie, lors de l'inauguration.

La cérémonie d'inauguration de vendredi a été suivie d'une série d'ateliers consacrés aux tendances et priorités de la recherche et à l'amorce d'un dialogue avec l'industrie.