Le Centre des sciences du sport se dote d'une chambre à oxygène hyperbare

Nouvelles

Des responsables de l’Université McGill ont annoncé aujourd’hui que l’Université allait faire l’acquisition d’une chambre hyperbare Sigma Plus dernier cri, qui sera aménagée dans le Centre Seagram des sciences du sport au Complexe sportif de l’Université, avenue des Pins. Cette chambre portera le nom de Laboratoire Cleghorn d’oxygénothérapie hyperbare.

"Il s’agit de la première unité destinée à la recherche sur les traumatismes sportifs et à leur traitement clinique au Québec", souligne le docteur David Montgomery de la faculté des sciences de l’éducation de McGill et co-directeur du Centre Seagram des sciences du sport. "Nous sommes en contact avec plusieurs sites aux États-Unis ainsi qu’avec des confrères à Vancouver, afin de bien nous renseigner sur leurs expériences avant de lancer nos recherches."

Des laboratoires identiques ont gagné une certaine notoriété du fait de leur popularité auprès des équipes sportives professionnelles d’Amérique du Nord. C’est ainsi que les Red Wings de Détroit, les Canucks de Vancouver et les Cowboys de Dallas utilisent l’oxygénothérapie hyperbare pour accélérer la guérison des traumatismes comme les foulures et les lésions des tissus mous, laquelle a pour effet d’écourter de manière significative la convalescence des athlètes.

"Il est évident qu’il s’agit d’un élément de plus en plus important dans la prise en charge efficace des traumatismes sportifs", indique le docteur David Mulder, directeur médical de la Clinique de médecine du sport de McGill et chirurgien en chef à l’Hôpital général de Montréal. "Notre objectif est de combiner les efforts des chercheurs du Centre Seagram des sciences du sport et des médecins de la Clinique de médecine du sport de McGill, afin de faire des recherches sur l’efficacité de l’oxygénothérapie hyperbare. Avec l’approbation des facultés de médecine et des sciences de l’éducation, nous espérons répondre à cette question de manière empirique."

Ce projet est accueilli avec enthousiasme par Ronald Corey, président des Canadiens de Montréal, qui lui a d’ailleurs apporté son appui.

Dans le cadre des paramètres de ce projet, l’oxygénothérapie hyperbare sous pression sera administrée aux tissus musculo-squelettiques qui ont été lésés ou fatigués par l’activité sportive. La durée du traitement dans la chambre Sigma Plus est généralement de 90 minutes par séance. Le nombre de traitements recommandés varie selon la nature du traumatisme ou de la fatigue.

L’unité hyperbare Sigma Plus a été conçue et fabriquée par Perry Baromedical Corporation de Riviera Beach en Floride. Son président, Kerrigan H. Turner, a joué un rôle clé dans la conception et la mise au point de ce projet de recherche. La famille Turner a fourni cette chambre dans le cadre d’un contrat extrêmement généreux pour permettre à McGill et à ses partenaires d’entreprendre des recherches dans le domaine de la médecine sportive. L’exploitation du laboratoire bénéficie de l’appui de la famille Molson, du Fonds Ed Ricard de l’Hôpital général de Montréal, de la Fondation Maurice Richard, de la Canadian Arena Co. et de John et Pattie Cleghorn.