Des chercheurs de Montréal reçoivent un prix pour leurs travaux d’avant-garde sur la musique et la plasticité du cerveau

Nouvelles

Le 22e Prix annuel Plasticité Neuronale de la Fondation Ipsen a été attribué à Robert J. Zatorre (Institut neurologique de Montréal, Laboratoire BRAMS), Isabelle Peretz (Université de Montréal, Laboratoire BRAMS) et Helen J. Neville (Université d'Oregon, Eugene, É.-U.) pour leurs travaux d'avant-garde en « musique et plasticité neuronale ». Le prix assorti d'une bourse de 60 000 euros leur a été remis le 15 juillet 2011 par un jury international présidé par le professeur Nikos Logothetis (Institut Max Planck pour la Cybernétique biologique, Tubingen, Allemagne) lors du 8e Congrès international des neurosciences de l'IBRO (International Brain Research Organization) à Florence, en Italie.

A propos des lauréats

Robert J. Zatorre est professeur titulaire d'une chaire James McGill en neurosciences à l'Institut neurologique de Montréal de l'Université McGill. Ses recherches explorent l'organisation fonctionnelle et structurelle du cerveau humain en utilisant des méthodes de neuro-imagerie et comportementales. Il travaille sur le substrat neuronal de la cognition auditive, et tout particulièrement sur deux capacités complexes des êtres humains : la parole et la musique. Ses collaborateurs et lui ont publié plus de 200 articles scientifiques portant sur divers sujets, notamment la perception de la hauteur des sons, l'imagerie musicale, l'oreille absolue, la musique et l'émotion, la perception de l'espace auditif, et la plasticité du cerveau chez les aveugles et les sourds. En 2006, il a cofondé le Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS), un consortium innovant impliquant plusieurs universités, qui se consacre à la neuroscience cognitive de la musique et à la cognition auditive.

Isabelle Peretz, Ph.D., est professeure de psychologie et titulaire d'une Chaire de recherche en neurocognition de la musique au Canada. Elle a fondé en 2005 le Laboratoire international du cerveau, de la musique et du son (BRAMS) dont elle est codirectrice. Elle est également fondatrice-rédactrice en chef de Frontiers in Auditory Cognitive Neuroscience, lauréate de plusieurs prix, et membre de la Société Royale du Canada et de l'American Psychological Association. Elle est renommée pour ses travaux sur les troubles musicaux congénitaux et acquis (amusie) ainsi que pour ses travaux d'avant-garde sur les fondements biologiques de la musique. Ses recherches portent sur le potentiel musical, ses corrélats neuraux, son héritabilité et sa spécificité par rapport à la langue. Elle a publié plus de 150 articles scientifiques sur des sujets variés, allant de la perception, à la mémoire, en passant par les émotions associées au chant, et maintenant, à la danse.

Helen J. Neville occupe la Chaire Robert et Beverly Lewis. Elle est professeure de psychologie et de neurosciences, directrice du Laboratoire de développement du cerveau, ainsi que du Center for Cognitive Neuroscience de l'Université de l'Oregon à Eugene (É.-U.). Elle a auparavant dirigé le Laboratoire de neuropsychologie de l'Institut Salk. Elle a publié dans de nombreuses revues telles que Nature, Nature Neuroscience, Journal of Neuroscience, Journal of Cognitive Neuroscience, Cerebral Cortex et Brain Research et a réalisé un DVD sur le cerveau pour les non scientifiques. Membre de l'Académie américaine des arts et des sciences, du Conseil des gouverneurs de la Société des neurosciences cognitives, de l'Academic Panel of Birth to Three, elle a reçu de nombreuses distinctions et s'investit dans plusieurs programmes de sensibilisation et d'éducation. Elle est connue pour ses recherches sur le rôle des contraintes biologiques et de l'expérience (y compris musicale) dans le développement du cerveau, et dans la plasticité du système auditif.

 

Le Prix Plasticité Neuronale :

Créé en 1990, le Prix Plasticité Neuronale de la Fondation Ipsen compte nombre d'illustres spécialistes du monde entier parmi ses lauréats. De Montréal, mentionnons Albert Aguayo (1990), Brenda Milner (1995) et Serge Rossignol (Montréal, 2003). Pour une liste complète des lauréats, veuillez consulter http://www.ipsen.com/en/neurosciences

La Fondation Ipsen :

http://www.ipsen.com/en/la-fondation-ipsen-glance-0

L'Institut et hôpital neurologiques de Montréal :

L'Institut et hôpital neurologiques de Montréal, le Neuro, est un centre médical universitaire unique qui se consacre aux neurosciences. Cet institut de recherche et de formation rattaché à l'Université McGill est au cœur de la mission en neurosciences que s'est donnée le Centre universitaire de santé McGill. Fondé en 1934 par le réputé Dr Wilder Penfield, le Neuro est reconnu dans le monde entier pour la manière dont il intègre la recherche, des soins prodigués avec compassion aux patients et la formation de pointe, autant de facteurs sans lesquels la science et la médecine ne pourraient progresser. Ses chercheurs sont des chefs de file mondiaux dans les neurosciences cellulaires et moléculaires, en imagerie cérébrale, en neurosciences cognitives ainsi que dans l'étude et le traitement de l'épilepsie, de la sclérose en plaques et des troubles neuromusculaires. Dans son budget de 2007, le gouvernement fédéral a fait de l'Institut neurologique de Montréal un des sept centres d'excellence du Canada, ce qui a lui a permis d'obtenir 15 millions de dollars pour financer ses recherches et ses activités de commercialisation dans le domaine des maladies neurologiques et des neurosciences.

 

 

Coordonnées

Contact: 
Anita Kar
Organisation: 
Adjointe aux communications - Le Neuro
Courriel: 
anita.kar [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-3376