Bâtir un avenir en meilleure santé grâce à la recherche : L’Université McGill lance un nouvel institut de médecine génomique

Nouvelles

Un don remarquable d’un diplômé, Victor Phillip Dahdaleh, accélérera les progrès en santé partout au monde grâce à la médecine génomique pour offrir éventuellement des diagnostics et des soins personnalisés aux patients
Publié: 20oct.2022

Un ancien étudiant originaire du Royaume-Uni et donateur de longue date, Victor Phillip Dahdaleh, a versé un don d’exception en la faveur des programmes de recherche et d’éducation en génomique de grand renom de l’Université McGill afin de propulser toujours plus loin la recherche en génomique. Grâce à des dons de Victor Dahdaleh totalisant plus de 30 millions de dollars, McGill lance l’Institut de médecine génomique Victor Phillip Dahdaleh. L’annonce d’aujourd’hui coïncide avec les Retrouvailles annuelles de l’Université McGill, et elle couronne plus d’une année de célébrations du bicentenaire et de force transformatrice philanthropique en l’honneur du 200e anniversaire de McGill.

McGill est depuis longtemps un chef de file au Canada et en Amérique du Nord dans les domaines de plus en plus vitaux de la recherche sur l’ARN et la génomique. L’investissement de Victor Dahdaleh renforcera le leadership international de l’Université en génomique, tout en permettant à l’Institut d’élargir ses programmes de recherche à fort impact, d’investir dans les meilleurs talents et de former la prochaine génération de leaders scientifiques mondiaux.

« Au nom de la communauté de McGill, je souhaite exprimer ma profonde gratitude à Victor et Mona Dahdaleh pour ce don visionnaire offert par ce couple qui sont de bons amis de McGill, mais aussi de loyaux donateurs de longue date », a signifié le professeur Christopher Manfredi, principal et vice-chancelier par intérim de l’Université McGill. « Le soutien de Victor Dahdaleh servira à propulser la recherche en génomique dans le but d’améliorer la santé des collectivités du monde entier. Son engagement à bâtir un avenir en meilleure santé grâce à la recherche est véritablement inspirant. »

Recherche sur la découverte de médicaments de nouvelle génération

L’Institut mettra à contribution l’expertise interdisciplinaire ainsi que les infrastructures de recherche des facultés de McGill afin de déployer une approche globale en médecine génomique fondée sur l’ensemble des gènes d’une personne et de ses interactions dans le but d’offrir des soins cliniques personnalisés. Les chercheurs de McGill mèneront des recherches novatrices visant à mettre au point des outils de diagnostic de pointe, des traitements ciblés et de nouveaux produits pharmaceutiques et vaccins préventifs. En outre, le pilier intégral des sciences sociales de l’Institut s’inspirera de l’expertise de toute l’Université pour mener d’importantes recherches sur les implications éthiques, politiques et juridiques de la médecine génomique.

« C’est un honneur pour moi de contribuer au programme de génomique le plus important de l’Université McGill », a déclaré Victor Dahdaleh. « Je crois fermement que la médecine génomique est la clé pour prévenir, traiter et guérir éventuellement bon nombre de maladies qui touchent des vies, des familles et des communautés partout dans le monde. Je suis fier de participer à cet important effort visant à améliorer la santé dans le monde entier. »

De concert avec la Faculté de médecine et des sciences de la santé et les hôpitaux affiliés au Centre universitaire de santé McGill, l’Institut maximisera les possibilités d’interventions cliniques dans des domaines hautement prioritaires où McGill est déjà un leader établi — comme le cancer, les neurosciences et la santé mentale, les maladies inflammatoires chroniques et les maladies infectieuses, y compris la COVID-19.

« Le généreux don de Victor Dahdaleh fournit des ressources essentielles pour nous aider à attirer de talentueux jeunes scientifiques, étudiants et stagiaires du monde entier et à créer des conditions qui permettront à ces scientifiques de poursuivre leurs activités de recherche et d’avoir une portée mondiale sur la santé publique », a affirmé Mark Lathrop, directeur de l’Institut. Ce don fournira également un soutien important pour obtenir du financement supplémentaire pour l’Institut.

Former des étudiants issus de tous les milieux

Le programme de formation de l’Institut sera particulièrement axé sur la formation des étudiants des pays à revenu faible et intermédiaire, un objectif très important pour Victor Dahdaleh, qui a dirigé beaucoup de ses efforts philanthropiques pour offrir des bourses et des possibilités de formation à des étudiants défavorisés dans des universités de renommée internationale, y compris la London School of Economics.

De même, l’investissement de Victor Dahdaleh en médecine génomique à McGill est une extension de son héritage exceptionnel de soutien à la recherche novatrice en santé mondiale et en sciences de la santé au Canada et à l’échelle internationale. Il a déjà donné plus de 20 millions de dollars pour établir la Dahdaleh Institute for Global Health Research à l’Université York de Toronto, son alma mater. Il est également un donateur de longue date du National Heart and Lung Institute de l’Imperial College de Londres, de la British Heart Foundation et de la Asthma + Lung UK, où il a contribué à la recherche de pointe sur les maladies cardiovasculaires et le cancer, y compris le mésothéliome.

« Victor Dahdaleh partage l’engagement de McGill à propulser l’innovation en médecine génomique à l’échelle mondiale afin d’améliorer le diagnostic, le traitement et les soins de santé préventifs », a déclaré Philippe Gros, premier vice-principal adjoint à la recherche et l’innovation et professeur au Département de biochimie ainsi que fondateur et codirecteur du Centre de recherche de l’Université McGill sur les maladies infectieuses et inflammatoires chroniques. « Grâce à son soutien, les chercheurs de l’Institut établiront de nouveaux partenariats et approfondiront les liens existants avec les principaux programmes de génomique à l’échelle internationale, notamment au Royaume-Uni, où McGill travaille déjà en étroite collaboration avec des chercheurs de l’Université d’Oxford et de l’Imperial College London, et au Japon, où nous partageons un programme de doctorat conjoint avec l’Université de Kyoto. »


Victor Dahdaleh

Victor Dahdaleh est un éminent homme d’affaires canadien et philanthrope, dont le travail caritatif à l’échelle mondiale a soutenu l’éducation, la recherche en santé et le développement social et économique. Grâce à sa Fondation Victor Dahdaleh, il soutient plusieurs programmes de bourses destinés aux étudiants étrangers défavorisés afin de leur offrir l’occasion de fréquenter les meilleures universités. Cette aide est une façon d’ouvrir la porte à l’enseignement supérieur dans des régions du monde où les possibilités sont limitées. Entre autres, il a soutenu certains des meilleurs centres de recherche médicale au monde, y compris plusieurs facultés de santé universitaires, en apportant un financement indispensable à des domaines précis comme la santé cardiovasculaire, les neurosciences et les questions de santé et de politiques mondiales.

Ce plus important donateur de McGill originaire du Royaume-Uni est un bénévole actif et un fidèle de l’Université de longue date. Depuis près de 30 ans, Victor Dahdaleh est membre du conseil d’administration du Fond de l’Université McGill du Royaume-Uni, lequel soutient des programmes et des initiatives à McGill, notamment les bourses du Fonds de l’Université McGill destinées aux étudiants britanniques souhaitant étudier à l’Université. En 2007, il s’est associé à la William J. Clinton Fondation et a créé le programme de bourses Victor Dahdaleh-Clinton Foundation, qui offre, année après année, 32 bourses d’études à des étudiants de premier cycle exceptionnels issus de pays à faible revenu. En 2016, il a fondé la chaire Victor Dahdaleh en neurosciences afin de soutenir une approche intégrée de l’étude des maladies chroniques du cerveau, y compris la neurologie, la psychiatrie et la science de la réadaptation, entre autres disciplines. Plus d’informations sur le travail philanthropique de la Fondation Victor Dahdaleh sont accessibles sur le site suivant.

Victor Dahdaleh est propriétaire et président de Dadco [est. 1915], un groupe privé d’investissement, de fabrication et de commerce. Il est également membre honoraire et gouverneur de la London School of Economics, membre du Duke of Edinburgh’s International Award, membre du conseil d’administration de l’International Aluminium Institute et ancien président de la Chambre de commerce Canada–Royaume-Uni.

Université McGill

Fondée à Montréal, au Québec, en 1821, l’Université McGill est la plus grande université de médecine du Canada. Elle figure habituellement parmi les meilleures universités au pays et aussi à l’international. Il s’agit d’un établissement d’enseignement supérieur de renommée mondiale qui déploie des activités de recherche à partir de trois campus, 11 facultés, 13 écoles professionnelles et 300 programmes d’études fréquentés par plus de 39 000 étudiants, dont plus de 10 400 étudiants aux cycles supérieurs. Les étudiants de McGill proviennent de plus de 150 pays dans le monde entier, et ses 12 000 étudiants internationaux représentent 30 % du corps étudiant. Plus de la moitié des étudiants de McGill considèrent avoir une langue maternelle autre que l’anglais, et c’est près de 20 % de notre clientèle étudiante qui a le français comme langue maternelle.

Coordonnées

Contact: 
Cynthia Lee
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6754
Téléphone cellulaire: 
(514) 793-6753
Back to top