Baisse des réserves alimentaires mondiales. Faut-il s'en inquiéter?

Nouvelles

Combien d’êtres humains la Terre peut-elle nourrir ? "Si on se met tous au tofu et qu’on réunit les conditions écologiques, socio-économique et politiques idéales, on peut théoriquement nourrir 20 milliards de personnes par une redistribution équitable des récoltes mondiales de céréales, ce qui représente 3,5 fois la population actuelle. Mais la qualité de vie serait telle que, personnellement, je préfère ne pas être là!" répond Don Smith du département de phytotechnie de l’Université McGill. Le professeur Smith est un spécialiste de la production de soja et l’un des conférenciers invités du colloque d’une journée sur les perspectives en matière de réserves alimentaires mondiales.

"Lors de ce colloque, des personnalités d’envergure internationale aborderont des questions aussi brûlantes d’actualité à l’échelle de la planète que la montée en flèche de la demande de céréales, le plafonnement des rendements, la disparition des terres agricoles, la diminution de l’aide alimentaire et la mondialisation des marchés" précise l’un des organisateurs du colloque, le vice-doyen Marcel Couture de la faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement. Le public est invité à se joindre aux industriels, chercheurs et haut fonctionnaires du secteur agro-alimentaire nord-américain le lundi 5 juin prochain dans l’amphithéâtre H. Noël Fieldhouse du pavillon Leacock, sur le campus principal de l’Université McGill, à l’angle des rues McTavish et du Dr Penfield. Le vice-doyen Couture espère que le colloque Les réserves alimentaires mondiales - perspectives incitera les participants à échanger entre eux et avec les conférenciers d’ici et de l’étranger afin de mieux comprendre les impacts de la nouvelle donne alimentaire et économique sur leur secteur d’activité.

Le colloque est organisé par la faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement et par la section Ste-Anne-de-Bellevue de l’Ordre des agronomes du Québec. L’inscription comprend l’admission au colloque, les pauses-santé, le déjeuner et le cahier des conférences. Les frais d’inscription sont de 145$ pour les inscriptions reçues avant ou le 5 mai 1997 et de 195$ après cette date. Étudiants: 75$ pour les inscriptions reçues avant ou le 5 mai, 125$ après cette date. Renseignements : Service des conférences de McGill (514) 398-3770. Les internautes sont invités à consulter le site du colloque à l’adresse suivante : www.agrenv.mcgill.ca

N.B. Le colloque se déroulera en anglais et en français avec traduction simultanée










Les réserves alimentaires mondiales - perspectives

PROGRAMME

9 heuresAllocution de bienvenue
Gretta Chambers, chancelière, Université McGill
9 h 10Perspectives canadiennes sur la sécurité alimentaire mondiale
L’honorable Ralph Goodale, ministre, Agriculture et Agro-alimentaire Canada.
9 h 40Démographie pour le 21e siècle
Jacques Henripin, professeur émérite, Département de démographie, Université de Montréal.
10 h15Accroître l’activité agricole : une avenue viable à long terme?
Edward Tyrchniewics, Senior Fellow, Institut international pour le développement durable. Winnipeg.
10 h 35Le Canada et l’accès au développement agricole
Huguette Labelle, Ph.D., présidente, Agence canadienne de développement international, Ottawa
11 heuresQuestions, commentaires et discussions
13 heuresGlobalisation des marchés : perspectives des États-Unis
Luther Tweeten, titulaire de la chaire Anderson, département d’agro-économie, Université de l’Ohio.
13 h 30Perspectives québécoises

Capacité de production et opportunités de marché.
Mario Dumais, secrétaire général, Coopérative fédérée de Québec

Approche collective des marchés mondiaux
Claude Lafleur, directeur général et trésorier, Union des producteurs agricoles.
14 h 25Recherche et développement : plus de potentiel, moins d’impact
Donald L. Smith, département de phytotechnie, faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement, Université McGill, Ste-Anne-de-Bellevue, Canada
14 h 40Distribution et disponibilité des réserves alimentaires mondiales
Catherine Bertini, directrice générale, Programme alimentaire mondial des Nations unies, Rome.
15 h 10Questions, commentaires et discussions
15 h 45Allocution de clôture
Deborah Buszard, doyenne, faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement, Université McGill, Ste-Anne-de-Bellevue, Canada