Étudier le langage de A à Z

Nouvelles

McGill lance un programme de recherche sur l’acquisition du langage

Alors que la langue continue d’alimenter les débats au Canada, le langage constitue un terrain de recherche extrêmement fertile à McGill. En effet, l’Université a créé cet automne un nouveau Programme de recherche sur l’acquisition du langage (PAL) au niveau du doctorat, dans le cadre duquel étudiants et professeurs se penchent sur les différents aspects de l’apprentissage du langage, depuis la langue des signes jusqu’au multilinguisme.

Seul programme de son genre en Amérique du Nord, le PAL ’appui sur l’expérience très riche de McGill dans le domaine de l’acquisition du langage. En effet, selon une enquête récente de la Boston University Conference on Language Development (BUCLD), McGill se situe au premier rang de la recherche sur l’acquisition du langage en Amérique du Nord. En novembre dernier, la BUCLD a révélé que McGill avait présenté 160 études sur l’acquisition du langage au cours des 25 dernières années, dépassant le nombre d’études réalisées par d’autres universités au nombre desquelles on recense Stanford, le MIT et Harvard.

Dans la mesure où le PAL est une nouveauté à McGill, l’Université doit le renom dont elle jouit actuellement dans ce domaine aux recherches de professeurs appartenant à des programmes connexes dans les domaines suivants : sciences de la communication humaine, linguistique, psychologie et enseignement des langues secondes. Ce sont ces mêmes professeurs qui enseignent désormais les cours du PAL, ce qui donne au programme une dimension véritablement pluridisciplinaire.

« Aucune autre université d’Amérique du Nord ne réalise un éventail aussi varié de recherches sur l’acquisition du langage que McGill », souligne Fred Genesee, directeur du PAL. Parmi les intérêts de recherche des professeurs, mentionnons l’acquisition du langage des enfants d’âge préscolaire et scolaire ainsi que des adultes; l’apprentissage de la langue des signes et de la langue orale; le monolinguisme, le bilinguisme et le multilinguisme; le langage naturaliste par opposition au langage enseigné et le développement normal et anormal du langage. Les chercheurs du PAL étudient également les dimensions sociales, cognitives, linguistiques, neurologiques et psychologiques de l’acquisition du langage. La liste ci-dessous présente cinq professeurs du PAL et leurs intérêts de recherche. (SVP notez que ces derniers sont parfaitement bilingues.) :

- mcrago [at] po-box.mcgill.ca (Martha Crago,) professeur à l’École des sciences de la communication humaine, étudie l’acquisition de différentes langues par des personnes normales, atteintes d’un handicap et bilingues. Ses coordonnées sont les suivantes : 514-398-3175

- genesee [at] ego.psych.mcgill.ca (Fred Genesee), directeur du PAL et professeur de psychologie, s’intéresse au développement du langage des enfants qui apprennent deux langues ou plus en même temps pendant leurs années préscolaires. Coordonnées : 514-398-6022

- lyster [at] education.mcgill.ca (Roy Lyster), professeur de langues secondes, étudie l’acquisition d’une deuxième langue à l’école et les effets de l’instruction et de la rétroaction corrective sur le développement du langage en classe d’immersion et dans d’autres contextes pédagogiques. Coordonnées : 514-398-5942

- lwhite [at] po-box.mcgill.ca (Lydia White) professeur de linguistique, s’intéresse à la connaissance linguistique inconsciente des personnes qui apprennent une deuxième langue et à la grammaire universelle. Coordonnées : 514-398-4143

- Le professeur de psychologie pettito [at] hebb.psych.mcgill.ca (Laura Ann Pettito) s’intéresse aux fondements cognitifs ou neuraux des repères chez les très jeunes enfants et aux mécanismes cérébraux à l’origine du bilinguisme précoce, dans l’acquisition du langage oral et de la langue des signes. Coordonnées : 514-398-6140/6143