La professeure Adelle Blackett enseignera le cours "Transnational Futures of International Labour Law"

Le 11 avril 2019, l'Organisation internationale du travail (OIT), célèbrera son 100e anniversaire. Pour souligner ce centenaire, la professeure Adelle Blackett, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement, enseignera un nouveau cours à la faculté de droit de l'Université McGill intitulé "Transnational Futures of International Labour Law: Celebrating the ILO's 100th anniversary." Ce cours offrira à la fois l'occasion de célébrer les accomplissements de OIT depuis sa création en 1919, ainsi qu'un moment de réflexion critique sur l'avenir transnational du droit international du travail. 

D'éminents spécialistes du droit du travail transnational et des praticiens de l'OIT participeront activement au cours en offrant des conférences tout au long du semestre.  Ainsi, les participants auront la chance unique d'en apprendre davantage sur l'Organisation internationale du travail à partir des expériences des individus qui ont façonné son passé et qui traceront son avenir et celui du droit du travail. 

Le cours sera enseigné à la session d'hiver 2019. En plus des étudiants de premier cycle et de maîtrise de la Faculté de droit de l'Université McGill, les conférences seront également ouvertes aux membres du public de près et de loin qui pourront y assister en personne, ou visionner les conférences filmées sur nos réseaux sociaux. 

Un peu plus sur l'OIT

Créé en 1919 sous l'égide du Traité de Versailles et de la Ligue des nations, l'OIT est depuis devenue une agence spécialisée des Nations Unies, chargée de la promotion des droits humains, du droit du travail et de la justice sociale. Fondée sur la conviction qu'une «paix universelle et durable ne peut être établie que si elle est fondée sur la justice sociale» (Constitution de l'OIT, préambule), l'OIT mise sur l'amélioration des conditions de travail dans le monde entier, principalement, mais non exclusivement, par l'intermédiaire de l'établissement de normes internationales du travail et de la surveillance de leurs mise en oeuvre à l'échelle mondiale. 

Ceux qui connaissent bien l'organisation savent que le Canada occupe une place spéciale dans l'histoire de l'OIT: de 1940 à 1948 le pays offrait à l'OIT un refuge de guerre temporaire à l'Université McGill à Montréal. C'est alors de sa résidence à Montréal que l'OIT a développé sa stratégie pour la période d'après-guerre et particulièrement sa vision d'un droit du travail international pouvant accompagner et même encourager la décolonisation. Ce travail a mené à l'annexe constitutionnelle de l'OIT, la Déclaration de Philadelphie de 1944 que Franklin D. Roosevelt a qualifiée de «repère dans la pensée mondiale». La déclaration de Philadelphie proclame que:

• Le travail n'est pas une marchandise;

• La liberté d'expression et d'association est indispensable au progrès soutenu;

• La pauvreté, où qu'elle existe, constitue un danger pour la prospérité de tous

• Tous les êtres humains, sans distinction de race, de croyance ou de sexe, ont le droit de poursuivre leur bien-être matériel et leur développement spirituel dans des conditions de liberté et de dignité, de sécurité économique et d'égalité des chances.

Considérant la situation mondiale actuelle, le mandat original de l'OIT - soit celui de construire un avenir pouvant profiter à tous - est tout aussi pertinent, urgent et inspirant aujourd'hui.

Participation au cours et aux conférences 

Des informations supplémentaires concernant l'inscription aux conférences et le passage des conférenciers-invités seront publiées sur notre site Web et sur nos médias sociaux au fur et à mesure qu'elles deviennent disponibles. Restez à l'écoute!

Pour les étudiants de premier et du deuxième cycle intéressés à s'inscrire au cours, s'il vous plaît consulter le site web du Bureau des affaires étudiantes pour plus d'informations sur le contenu du cours et des évaluations.

Financement de cette initiative 

Cette initiative est financée par la Fondation Pierre Elliott Trudeau et constitue l'élément central du projet de bourse Trudeau de la professeure Adelle Blackett intitulé «Contributions canadiennes à la justice sociale dans le monde du travail: avenir transnational du droit international du travail». Les objectifs du projet Trudeau de la professeure Blackett sont de souligner le centenaire de l’Organisation internationale du Travail (OIT) en décrivant le rôle qu’a joué l’organisme pour l’avancement de la justice sociale dans le monde du travail et en étudiant les défis liés aux changements de paradigmes, ainsi que de convier les principaux responsables du Canada et d’ailleurs, membres ou non de l’OIT, à formuler des diriger des discussions de fond et formuler des recommandations sur le droit transnational du travail dans un monde interconnecté. De plus amples informations sur le projet du professeur Blackett sont disponibles ici.

 

  
Lire toutes les nouvelles