Johanne Poirier reçoit le prix John W. Durnford d’excellence en enseignement

Nouvelles

Publié: 5juin2019
Johanne Poirier receiving her award from Principal Fortier. Johanne Poirier recevant son prix des mains de la principale Fortier.

La Faculté de droit est ravie d’annoncer que la professeure Johanne Poirier (BCL’91, LLB’91) a reçu le Prix d’excellence en enseignement John W. Durnford 2019 lors de la cérémonie de collation des grades en droit le 30 mai 2019. C’est la professeure Colleen Sheppard qui l’a présentée. Ce prix, nommé en l’honneur du défunt professeur émérite et ancien doyen John W. Durnford (BCL’52), reconnaît chaque année la pédagogie exceptionnelle d’un.e professeur.e de droit choisi.e par les étudiant.e.s via l’Association des étudiant.e.s en droit.

La professeure Poirier s'est joint à la Faculté de droit en août 2015 à titre de première titulaire de la Chaire Peter MacKell en fédéralisme. Auparavant, elle a enseigné le droit comparé, le fédéralisme et le régionalisme européen à l'Université libre de Bruxelles (ULB) et a également dirigé le Centre de droit public de l'ULB. La professeure Poirier a été professeure invitée dans de nombreuses universités, et elle a participé à plusieurs missions d'experts sur la conception constitutionnelle dans plusieurs pays. Avant sa carrière universitaire, elle a été auxiliaire juridique auprès du juge Charles Gonthier (BCL'51, LLD'90) de la Cour suprême du Canada, et a été également conseillère juridique spécialisée en contentieux constitutionnels et administratifs pour le Ministère de la Justice du Canada.

« Dans leurs lettres de candidature de la professeure Poirier, les étudiant.e.s ont souligné son engagement, son ouverture et sa véritable sollicitude pour ses etudiant.e.s, ainsi que sa capacité exceptionnelle à transmettre sa passion pour le droit constitutionnel », a remarqué le doyen Robert Leckey. « Ce prix est une reconnaissance bien méritée de l’excellence de la professeure Poirier dans la salle de classe et de son profond engagement en faveur de l’apprentissage et de la croissance des étudiant.e.s. »