Une huile de cuisson contre le gras et le cholestérol

Nouvelles

Une nouvelle huile de cuisson mise au point par des chercheurs de McGill pourrait bientôt venir en aide à ceux et celles qui comptent les calories et surveillent leur cholestérol.

Peter Jones, professeur à l'École de diététique et de nutrition humaine de McGill, vient de conclure deux études très prometteuses sur un mélange d'huiles qui favorise l'accélération du métabolisme, la réduction du cholestérol et, dans certains cas, la perte de poids. Les résultats d'une étude réalisée avec, notamment, Marie-Pierre St-Onge, une diplômée de McGill, ont été publiés dans quatre revues spécialisées : International Journal of Obesity, Journal of Nutrition, Obesity Research et Metabolism.

Dans le cadre de deux études cliniques menées à l'unité de recherche clinique en nutrition Mary Emily du Campus Macdonald, M. Jones et son équipe ont testé une huile composée de triglycérides à chaîne moyenne (TCM) plutôt que de triglycérides à chaîne longue (TCL). Les essais ont été effectués sur des hommes et des femmes présentant une surcharge pondérale d'environ 11 kg (25 lbs), durant deux périodes de 27 jours entrecoupées d'une période de retour à la normale de quatre semaines. L'huile à TCM conçue par M. Jones et son équipe, qui porte pour l'instant le nom d'Huile Fonctionnelle (Functional Oil), renferme 65 pour cent d?huiles tropicales, 12 pour cent d?huile d?olive, six pour cent d?huile de noix de coco, sept pour cent d'huile de canola, sept pour cent d?huile de lin et trois pour cent de phytostérols (extraits de plantes).

Résultats3>

Le principe de l'Huile Fonctionnelle est simple. « L'huile est acheminée vers le foie pour servir de carburant et se transformer en énergie, explique le professeur Jones. Au lieu d'être emmagasinée dans le corps sous forme de gras, elle accélère le métabolisme, la clé du poids-santé. Par ailleurs, des tests de provocation suggèrent que les huiles riches en TCM pourraient réduire l'appétit. »

En brûlant plutôt qu'en absorbant l'Huile Fonctionnelle, les hommes participant à l'étude ont perdu en moyenne près de 0,5 kg (1 lb) par mois. « En consommant l'Huile Fonctionnelle durant un an, un homme pourrait ainsi perdre 5,5 kg (12 lbs) par année », de souligner M. Jones. Chez les femmes, on a noté une accélération métabolique, mais pas de réduction mesurable du gras.

Le premier et le dernier jour de chaque période d'essai, les participants ont été soumis à des tests d'imagerie par résonance magnétique pour obtenir un scintigramme de 40 coupes de leurs corps. « Nous avons scanné les organes internes pour voir où se logeait le gras, a expliqué M. Jones. Résultats : on a constaté chez les participants une diminution du volume corporel total et du gras dans la partie supérieure du corps. »

On a observé une réduction significative des taux de cholestérol tant chez les hommes que chez les femmes. « L'Huile Fonctionnelle a permis d'abaisser de 13 pour cent les niveaux de cholestérol, a déclaré le professeur Jones. L'huile d'olive, considérée jusqu'à présent comme la plus efficace à cet égard, n'abaisse le cholestérol que de 4,5 pour cent. C'est très encourageant. »

À ceux qui s'étonneraient de l'utilisation d'huiles tropicales, susceptibles selon des études récentes d'obstruer les artères, M. Jones rétorque que l'huile mise au point à McGill contribue à abaisser le cholestérol en raison des phytostérols qu'elle contient. Les huiles tropicales courantes n'en contiennent pas. « Les participants n'ont fait état d'aucun effet secondaire, a-t-il affirmé. De plus, les huiles tropicales, avec phytostérols, contribuent à combattre le gras. »

Des études sur les TCM des huiles tropicales avaient déjà été menées sur des animaux. McGill a été la première à les tester sur des humains dans le cadre d'un essai randomisé croisé en milieu clinique. Le processus a permis aux chercheurs de McGill d'examiner pour la première fois les effets à plus long terme de la consommation de TCM sur le métabolisme.

Durant les essais, les participants ont pu manger de tout : du pain doré au sirop d'érable avec yogourt le matin jusqu'au spaghetti sauce à la viande avec baguette, céleri, carottes et carré aux dattes le soir. « Nous avons reproduit un régime nord-américain typique, du genre resto populaire », a précisé M. Jones.

L'étude sur l'Huile Fonctionnelle, réalisée au coût de 400 000 $, a été financée par Forbes Medi-Tech Inc. et Les Producteurs laitiers du Canada. La société biopharmaceutique Forbes Medi-Tech, détentrice du brevet de l'Huile Fonctionnelle, poursuivra les essais avant sa mise en marché.

« Il suffit d'un excès de 100 à 200 calories par jour durant dix ans pour devenir obèse, a affirmé M. Jones. La simple consommation de l'Huile Fonctionnelle pourrait permettre à la moyenne des Nord-Américains à maintenir un poids-santé ou de perdre quelques kilos. « Le contrôle de l'obésité réside dans l'équilibre entre les calories consommées et les calories dépensées. »

* À noter que l'Huile Fonctionnelle mise au point à McGill n'a aucun rapport avec l'Olestra, une huile de cuisson mise en marché aux États-Unis mais qui n'a jamais été approuvée par Santé Canada.