Un adhésif médical inspiré du ver plat pour stopper les hémorragies

Nouvelles

Inspirés par la nature, des chercheurs de l’Université McGill ont mis au point un adhésif médical qui pourrait sauver des vies
Publié: 13oct.2022
Flatworm (Phylum platyhelminthes) / Ver plat (Phylum platyhelminthes)

Les hémorragies tuent environ deux millions de personnes par année dans le monde. Les hémorragies non jugulées sont responsables de plus de 30 % des morts consécutives à un traumatisme. Souvent, le médecin stoppe les saignements en exerçant une pression sur la plaie, puis en la scellant à l’aide d’une colle médicale. Mais que faire lorsque la compression est difficile ou risque d’aggraver l’état du patient? Ou lorsque la colle n’adhère pas, parce qu’il y a trop de sang à la surface de la plaie? Inspirés par la nature, plus précisément par des structures présentes chez des animaux marins comme les moules et les vers plats, des chercheurs de l’Université McGill ont mis au point un adhésif médical qui pourrait sauver des vies.

« Lorsqu’on l’applique au siège de l’hémorragie, le nouvel adhésif absorbe le sang par succion, puis une fois la surface nettoyée, se fixe aux tissus de façon étanche. Comme l’application est rapide et ne nécessite pas de compression, le produit convient bien en présence d’hémorragies qui ne peuvent pas être endiguées par compression et qui, souvent, menacent le pronostic vital », explique l’auteur principal de l’article, Guangyu Bao, qui vient d’obtenir son doctorat sous la direction du PrJianyu Li, du Département de génie mécanique.

En mettant leur nouvelle technologie à l’épreuve, les chercheurs ont constaté que leur adhésif favorisait la coagulation. En outre, on peut le retirer sans provoquer la reprise de l’hémorragie, voire le laisser à l’intérieur de l’organisme, où il sera absorbé. « Par rapport à d’autres produits offerts sur le marché, notre matériau s’est montré beaucoup plus sûr et efficace pour stopper les saignements. Mais au-delà de son efficacité antihémorragique, il pourrait un jour remplacer les points de suture ou prodiguer des bienfaits thérapeutiques en libérant des médicaments », avance l’auteur en chef, le Pr Jianyu Li.

L'étude

L’article « Liquid-infused microstructured bioadhesives halt non-compressible hemorrhage », par Guangyu Bao et coll., a été publié dans Nature Communications.


L’Université McGill

Fondée en 1821, à Montréal, au Québec, l’Université McGill figure au premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de médecine et de doctorat et se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. Institution d’enseignement supérieur de renommée mondiale, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans trois campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 39 000 étudiants, dont plus de 10 400 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 000 étudiants internationaux représentant 30 % de sa population étudiante. Au-delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, et environ 20 % sont francophones.

Coordonnées

Contact: 
Shirley Cardenas
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
shirley.cardenas [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6751
Back to top