Selon le Financial Times, le MBA de McGill et le plus international de ceux offerts en Amérique du Nord

Nouvelles

Montréal, le 20 janvier 2003 - Un sondage du Financial Times, paru aujourd'hui et réalisé auprès de 100 programmes de maîtrise en administration des affaires (MBA) à travers le monde, place le programme de MBA de l'Université McGill au haut du palmarès pour son aspect international. Ainsi, en Amérique du Nord, ce sont les gradués de McGill qui ont la plus grande mobilité internationale, et c'est McGill qui affiche la plus forte proportion de professeurs étrangers. Le programme s'y classe également parmi les cinq premiers au chapitre de la proportion d'étudiants étrangers. Au niveau mondial, les gradués de McGill sont parmi les 10 groupes ayant la plus grande mobilité internationale, et ce pour une troisième année d'affilée. Ce critère mesure entre autres le pourcentage de diplômés qui oeuvrent dans différents pays après leurs études.

« Le Programme de MBA de McGill est depuis longtemps celui qui offre la meilleure perspective internationale en Amérique du Nord », souligne Gerald Ross, doyen de la Faculté de gestion. « Plus des deux-tiers de ses professeurs proviennent de tous les coins de la planète et la majorité participent aux nombreux projets de la Faculté à l'étranger. Par conséquent, le programme d'études se penche naturellement vers une meilleure compréhension des enjeux mondiaux ».

Un élément clé du programme de MBA de McGill réside dans la très grande diversité de ses étudiants. Chaque année, plus de la moitié proviennent de l'étranger, représentant un large éventail de contextes sociaux et professionnels. « En plus d'étudier les questions liées aux réalités internationales, ils y font face chaque jour avec leurs collègues de classe », explique Alfred Jaeger, Directeur du Programme de MBA. Le MBA de McGill prépare les étudiants à devenir des gestionnaires avertis de calibre international possédant une très bonne compréhension et une grande sensibilité aux problématiques interculturelles et internationales. Les employeurs qui font du recrutement pour des postes à l'étranger y trouvent souvent les candidats recherchés.

L'Université McGill est la seule école au Québec et ce, pour une deuxième année d'affilée, à figurer dans le sondage mené par le Financial Times. L'automne dernier, lors d'un autre sondage effectué auprès de 500 dirigeants par le Canadian Business Magazine, le Programme de MBA de McGill s'est classé au premier rang au Québec.

Dans l'ensemble, McGill se situe au 37e rang du sondage réalisé par le Financial Times, une position qu'elle a réussi à conserver au cours des quatre dernières années. Les résultats étaient fondés sur un sondage mené auprès d'anciens étudiants de 1999 et sur une analyse des activités de chacune des écoles.