L'Université McGill célèbre la nouvelle vitalité de son département d'études juives

Nouvelles

En cette période de compressions budgétaires et d’élagage des unités d’enseignement, l’Université McGill est fière d’annoncer l’octroi d’importantes contributions au département d’études juives. Deux dons valant chacun 1 million de dollars permettront à l’unique département d’études juives d’une université canadienne de prospérer et de continuer à offrir à ses étudiants des cours de civilisation juive, du niveau préparatoire au niveau des 2e et 3e cycles. Les récentes compressions budgétaires ont amputé le nombre de professeurs à temps plein du département de huit à quatre.

Grâce à ces dons, l’Université McGill a le plaisir d’annoncer la création de la dotation Leanor and Alvin Segal d’études juives et de la dotation Jack Cummings d’études juives. La générosité d’Alvin et Leanor Segal et de Steven Cummings, de sa mère, Norma Cummings, et de sa soeur, Nancy Cummings Gold, "traduit leur confiance dans l’Université McGill comme grand centre d’enseignement", selon Mme Gretta Chambers, chancelière de l’Université. "De plus, ces dons exceptionnels sont un puissant témoignage de la vitalité de la communauté juive de Montréal."

Les étudiants du département, qui célébrera son 30e anniversaire l’automne prochain, sont issus d’horizons et d’identités religieuses divers. Ä vrai dire, des étudiants de toute l’Université suivent des cours d’études juives dans des domaines aussi variés que la langue et la littérature yiddish et hébraïque, l’histoire juive, la Bible, les études sur l’Holocauste, la langue rabbinique et la pensée juive.

Le principal de McGill, M. Bernard Shapiro, souligne l’importance des dons en faisant observer que "ces dotations garantiront que des générations d’étudiants qui s’intéressent aux sciences humaines pourront s’instruire sur la culture et la civilisation juives".

Ces dons sans précédent des familles Cummings et Segal permettront au département d’études juives de poursuivre ses activités d’enseignement, de recherche et de service à la collectivité. Grâce à l’appui prévoyant de ces deux grandes familles montréalaises, le département consolidera son rôle à la faculté des arts et continuera de contribuer à la tradition intellectuelle de l’Université.