Le Laboratoire de pathologie oculaire du CUSM/McGill célèbre une décennie de progrès

Nouvelles

La Société de pathologie oculaire internationale Burnier tiendra, aujourd'hui, à Montréal, un colloque scientifique afin de marquer le dixième anniversaire du Laboratoire de pathologie oculaire Henry C. Witelson du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Centre de réputation internationale pour l'étude et le traitement des maladies oculaires, le Laboratoire est à la tête d'un réseau global de partage des connaissances et de l'expertise en matière de soins de santé. Le colloque d'une durée de trois jours comprend un banquet de gala et une conférence au cours de laquelle seront notamment annoncées plusieurs bourses de recherche en ophtalmologie. Celles-ci sont destinées à appuyer le développement des futurs chefs de file dans ce domaine.

« Au cours de la dernière décennie, nous avons formé 126 personnes, publié plus de 300 articles scientifiques, donné plus de 200 présentations et, ce qui compte sans doute beaucoup plus que tout, traité plus de 10 000 patients », souligne Dr Miguel Burnier, directeur du Laboratoire de pathologie oculaire Henry C. Witelson. Le Laboratoire, qui fut l'un des premiers au monde à se spécialiser dans ce domaine, est l'un des plus importants et des plus productifs centres de recherche, de traitement et de formation dans le domaine des maladies oculaires. « Nous avons vécu une aventure de découverte scientifique », ajoute Dr Burnier.

Le Laboratoire s'intéresse aux mécanismes qui sous-tendent plusieurs maladies oculaires au rang desquelles figurent le rétinoblastome, la dégénérescence maculaire liée à l'âge et la toxoplasmose oculaire. Cependant, l'objectif ultime tient à la quête d'un moyen de guérir du cancer oculaire ou mélanome uvéal. La maladie est rare - au Québec, seulement 60 personnes en sont frappées tous les ans - mais près de la moitié de celles auxquelles on pose un tel diagnostic en décèdent, ce qui en fait l'un des cancers les plus mortels. Ceci s'explique du fait que le cancer oculaire a la capacité de se propager aux autres organes et tout particulièrement au foie, où on le retrouve fréquemment. Lorsque tel est le cas, il est généralement trop tard pour sauver la vie du patient. La brigade d'étudiants de deuxième et de troisième cycles, de boursiers et d'étudiants au niveau postdoctoral du Dr Burnier, qui, aux dernières nouvelles, se composait de quelque 20 personnes, tente de déterminer comment se propagent ces cellules cancéreuses, ce qui pourrait avoir une incidence sur de multiples autres maladies.

Grâce aux formidables progrès qui ont été réalisés en matière de télémédecine au cours de la dernière décennie, le Laboratoire de pathologie oculaire Henry C. Witelson est également devenu un centre de référence pour les médecins et les chercheurs du monde entier. Le centre est relié à des laboratoires situés dans 24 pays à travers le monde, que ce soit au Royaume-Uni, en Argentine, au Mexique, au Brésil, aux États-Unis et en Arabie saoudite. Plusieurs des responsables de ces laboratoires sont d'ex-étudiants du Dr Burnier, qui ont étudié à l'Université McGill et au CUSM. L'équipe de Montréal partage désormais ses connaissances à travers le monde et espère repousser les frontières de la recherche et des soins cliniques au cours des prochaines décennies.

Vous pourrez en apprendre plus sur le dixième anniversaire de la fondation du Laboratoire de pathologie oculaire Henry C. Witelson à l'adresse suivante : www.mcgill.ca/ocularpathology/news_events/

Le Dr Burnier est également directeur associé de la recherche clinique à l'Institut de recherche du CUSM et professeur d'ophtalmologie, d'oncologie, de pathologie et de médecine à l'Université McGill.


À propos du Centre universitaire de santé McGill

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un établissement universitaire de santé polyvalent jouissant d'une réputation internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Ses hôpitaux partenaires sont l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital neurologique de Montréal, l'Institut thoracique de Montréal et l'Hôpital de Lachine. L'objectif du CUSM est d'offrir des soins aux patients fondés sur les connaissances les plus avancées dans le secteur et de contribuer au développement de nouvelles découvertes. Pour obtenir de plus amples renseignements, on consultera le site suivant : www.cusm.ca

 

Coordonnées

Contact: 
William Raillant-Clark
Organisation: 
Service des relations avec les médias
Courriel: 
william.raillant-clark [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-2189