Le gouvernement du Canada fait la promotion de l’équité et investit dans la recherche axée sur la découverte à McGill 

Nouvelles

L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, se rend à McGill pour signer la charte Dimensions du Canada et annoncer le plus récent investissement à l’intention des chercheurs et des étudiants. 
Publié: 11juil2019

Par Meaghan Thurston 

Le 11 juillet 2019 Aujourd’hui, à l’occasion de l’annonce d’un financement de 35 millions de dollars en soutien à 128 chercheurs par l’entremise du Programme de subventions à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), la ministre des Sciences et du Sport du Canada, Kirsty Duncan, s’est rendue sur le campus pour signer la charte Dimensions. 

Dimensions est un programme pilote visant à surmonter les obstacles qui se posent, entre autres, aux femmes, aux Autochtones, aux personnes handicapées, aux membres des minorités visibles, aux groupes racisés et aux communautés LGBTQ2+. Dernièrement, la principale et vice-chancelière de l’Université McGill, Suzanne Fortier, a endossé la charte et, aujourd’hui, le vice-principal (administration et finances), Yves Beauchamp, a accompagné la ministre Duncan à une cérémonie de signature. 

« McGill adhère avec fierté au groupe croissant d’universités canadiennes qui s’engagent à offrir à tous des occasions d’étudier et de travailler dans des établissements postsecondaires », de souligner la professeure Fortier. Grâce à son endossement de la charte canadienne Dimensions, la communauté universitaire mcgilloise affirme que l’inclusion et l’embauche de personnes aux antécédents, aux points de vue et aux expériences les plus divers qui soient enrichissent l’innovation et la créativité en recherche. » 

La ministre Duncan a lancé le programme pilote et a dévoilé la charte le 9 mai, à Waterloo, en Ontario. Dimensions comprend un programme de bourses évalué à 5,3 millions de dollars pour seconder les universités à la création d’un cadre de recherche inclusif. 

Financement de la recherche axée sur la découverte 

En outre, la ministre Duncan était de passage sur le campus aujourd’hui pour annoncer la remise à McGill de bourses du Programme de subventions à la découverte du CRSNG qui totalisent 35 millions de dollars issus des 4 milliards de dollars consacrés à la recherche portés au budget 2018. Ces bourses accordent aux chercheurs la souplesse de poursuivre des avenues prometteuses qui se profilent. Les candidats sont encouragés à améliorer l’inclusion et la progression des femmes et des membres des autres groupes sous-représentés dans les domaines des sciences naturelles et du génie. Alors qu’elle prenait la parole à l’occasion de l’annonce, la professeure Nathalie Tufenkji, récipiendaire d’une subvention, a déclaré que « le financement du Programme de subventions à la découverte du 

CRSNG s’est révélé essentiel au soutien de la recherche fondamentale qu’a menée mon équipe au cours des 15 dernières années pour déboucher sur une myriade de découvertes, de collaborations et d’occasions de formation, de sorte à alimenter la croissance d’une communauté diversifiée de chercheurs. » L’équipe de la professeure Tufenkji étudie les répercussions de la pollution par les microplastiques et les nanoplastiques sur les eaux et les sols canadiens. Elle contribue ainsi aux évaluations des risques environnementaux et à l’élaboration de lignes directrices réglementaires que formulent les agences gouvernementales canadiennes. 

« L’Université McGill remercie le Conseil de sa grande générosité et de sa souplesse en financement de la recherche fondamentale », a souligné Martha Crago, vice-principale (recherche et innovation). Grâce au Programme de subventions à la découverte, les chercheurs de haut niveau de l’Université explorent quantité de sujets, de la matière quantique "sur mesure", un domaine en plein essor, aux effets des changements climatique