Fin de la vérification scientifique indépendante de feu Justine Sergent

Nouvelles

L’Université McGill accepte de mettre fin à la vérification scientifique des travaux de feu Justine Sergent. Suite à la démission, l’automne dernier, du Dr Pierre Bois, l’un des membres du comité de deux personnes chargé de la vérification scientifique, l’avocat de la succession s’est opposé à ce que le docteur Marcus Raichle, seul membre restant du comité, poursuive la vérification. Dans la lettre qu’il adresse aujourd’hui à Me Claude - Armand Sheppard, avocat de la succession, le principal Shapiro déclare que l’Université "toujours été convaincue et le demeure, de la totale intégrité du processus ainsi que de la capacité du Dr.Raichle, spécialiste de renommée internationale, de la mener à bien." Le principal précise toutefois qu’ "étant donné que le liquidateur de la succession de Mme Sergent s’oppose à ce que la vérification se poursuive sous sa forme actuelle," il a demandé au docteur Raichle de mettre immédiatement fin à la vérification.

Le principal Shapiro a aussi avisé Me Sheppard que l’Université n’avait pas l’intention de remplacer le Dr. Raichle ni d’entamer d’autre vérification.

L’Université McGill n’a aucun autre commentaire à formuler sur cette affaire.