Experts : Mois des fiertés | Juin 2021

Nouvelles

Publié: 8juin2021

Le mois de juin est le Mois des fiertés au Canada. C'est une période où l'on célèbre la diversité et les communautés LGBTQ+, où l'on reconnaît leur histoire, les épreuves qu'elles ont endurées et les progrès qui ont été réalisés. (CBC News)

Voici des experts de l’Université McGill qui peuvent s’exprimer à ce sujet :

Antoine Damiens, chercheur postdoctoral, Département d'anglais et Institut d'études sur le genre, la sexualité et le féminisme

« Le Mois des fiertés est une émeute, une célébration de la résilience queer, et un hommage à la créativité des personnes LGBTQ+. C'est l'occasion parfaite pour non seulement lutter contre la discrimination et la violence, mais aussi pour réfléchir aux contributions des membres des communautés trans, racialisées et autochtones - qui ont toujours été au premier plan de nos histoires collectives ».

Antoine Damiens est chercheur postdoctoral au Département d'anglais et à l'Institut d'études sur le genre, la sexualité et le féminisme. Ses recherches portent sur l'histoire du cinéma queer et les politiques d'organisation culturelle queer.

antoine.damiens [at] mail.mcgill.ca (anglais, français)

Nate Fuks, professeur adjoint, Département de psychopédagogie et de psychologie du counseling

« Il n'est pas rare d'entendre des membres de la communauté dire que les célébrations de la Fierté sont devenues obsolètes, car la communauté LGBTQ+ au Canada jouit de l'égalité des droits et des libertés depuis de nombreuses années. S'il est vrai que la communauté a fait d'énormes progrès dans sa lutte pour l'égalité et l'acceptation, le combat est loin d'être terminé. Il est important de se rappeler que la communauté n'est pas homogène mais plutôt diverse. Par conséquent, de nombreux systèmes d'oppression et de hiérarchie sont encore souvent représentés en son sein, où les membres sont discriminés en fonction de leur origine ethnique, de leur identité de genre, de leur âge, de leur morphologie et de leur statut socio-économique. En outre, les célébrations de la Fierté permettent de sensibiliser et d'encourager la solidarité avec les personnes queer dans les pays où le fait d'être membre de la communauté LGBTQ+ est toujours illégal et passible de la peine de mort, ce qui continuera à jouer un rôle déterminant dans la lutte pour les droits de la personne jusqu'à ce que de telles atrocités cessent d'exister ».

Nate Fuks est professeur adjoint au Département de psychopédagogie et de psychologie du counseling, où il est directeur de la Clinique de psychopédagogie et de counseling de McGill. Ses recherches récentes portent principalement sur les identités croisées et la santé mentale des personnes LGBTQ+, des immigrants et des réfugiés.

nate.fuks [at] mcgill.ca (anglais)

Richard Montoro, professeur agrégé, Département de psychiatrie

« Accepter son identité authentique est un élément important pour la santé mentale de chacun. Le Mois des fiertés renforce la dignité et le respect de soi de la communauté LGBTQ+ contre l'homophobie et la transphobie qui tentent de nous faire honte ».

Richard Montoro est professeur agrégé au département de psychiatrie et codirecteur du Centre d'identité sexuelle de l'Université McGill. Son expertise porte sur la psychiatrie d'urgence et la psychiatrie LGBTQ+.

richard.montoro [at] mcgill.ca (anglais, français)

Pierre-Paul Tellier, professeur agrégé, Département de médecine de famille

« Le Mois des fiertés est une occasion de reconnaître et de célébrer les personnes qui nous ont aidés à obtenir les droits dont nous jouissons actuellement. C'est l'occasion pour notre communauté d'être perçue comme un groupe uni et fier de ce qu'il est, afin que les membres de la communauté, par exemple les jeunes qui peuvent avoir l'impression d'être seuls dans leur combat, puissent commencer à avoir plus confiance en eux et sortir de ce nuage noir qu'est le doute de soi. Nous sommes une force unie contre la haine, les préjugés et les partis pris, et nous nous protégeons mutuellement contre les dommages physiques et émotionnels. Néanmoins, nous devons attendre et exiger le respect de nos concitoyens et des autres dans le monde entier ».

Pierre-Paul Tellier est professeur agrégé au Département de médecine de famille et a occupé le poste de directeur de la santé des étudiants à l'Université McGill pendant plus de 30 ans avant de quitter ses fonctions en 2015. Expert en médecine des adolescents et en santé LGBTQ+, il est le co-convoqueur d'un nouveau groupe d'intérêt spécialisé sur la santé des adolescents au sein de l'Organisation mondiale des médecins de famille.

pierre-paul.tellier [at] mcgill.ca (anglais, français)

Alanna Thain, professeure agrégée, Département d'anglais

« Le Mois des fiertés est à son meilleur lorsqu'il se souvient de ses racines politiques et militantes ».

Alanna Thain est professeure agrégée au Département d'anglais et directrice du Laboratoire de recherche sur les images animées. Elle est spécialisée dans les études culturelles, les cinémas du monde et les études sur le genre, la sexualité et le féminisme.

alanna.thain [at] mcgill.ca (anglais, français)

Coordonnées

Contact: 
Frédérique Mazerolle
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
frederique.mazerolle [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6693
Téléphone cellulaire: 
(514) 617-8615
Back to top