Experts : Joe Biden toujours en quête d’une vice-présidente

Nouvelles

Publié: 5aoû2020

À près de 100 jours de l’élection américaine du 3 novembre le choix du candidat au poste de vice-président, qui accompagnera Joe Biden sur le « ticket », revêt une importance particulière, l’ancien sénateur du Delaware ayant admis qu’il serait « un candidat de transition » qui pourrait préparer le terrain pour une nouvelle génération de leaders démocrates. Joe Biden s’est déjà engagé à choisir une femme — qui serait en cas de victoire la première de l’Histoire à ce poste — et, avec les récentes manifestations contre le racisme, beaucoup de responsables démocrates lui ont demandé de choisir une femme de couleur. (La Presse)

Voici des experts de l’Université McGill qui peuvent s’exprimer à ce sujet :

Barry Eidlin, professeur adjoint, Département de sociologie

« Joe Biden a passé toute sa carrière comme une girouette, ajustant ses positions au gré des vents politiques. Dans les années 80 et 90, il s'est ainsi vanté de la réduction des programmes sociaux et a soutenu avec enthousiasme les politiques de "lutte contre la criminalité" qui ont aggravé nombre des problèmes qui motivent les manifestants de #BlackLivesMatter aujourd'hui, notamment les incarcérations massives et les brutalités policières. Aujourd'hui, dans le sillage de #MeToo et de #BlackLivesMatter, cela signifie qu'il sait qu'il doit choisir une femme, de préférence une femme noire, comme colistière. C'est un progrès, et un changement par rapport au racisme et à la misogynie flagrants de Trump. Cependant, un Parti démocrate plus diversifié, avec Biden en tête, ne résoudra pas les problèmes qui ont déclenché l'un des plus grands mouvements de protestation de l'histoire des États-Unis. Au-delà du symbolisme que représente la nomination éventuelle de la première femme noire à la vice-présidence, il est peu probable que les politiques de Biden répondent aux appels à la justice raciale et à la réforme structurelle qui se sont fait plus pressants ces derniers mois ».

Barry Eidlin est professeur adjoint au Département de sociologie. Ses recherches explorent l’évolution des relations entre la mobilisation sociale, les processus politiques et l’idéologie dans les démocraties capitalistes les plus avancées.

barry.eidlin [at] mcgill.ca (anglais, français)

Jason Opal, professeur agrégé et directeur, Département d'histoire et d'études classiques

« Biden a deux choix pour le poste de vice-président : une personnalité expérimentée et connue pour évoquer une sorte de "retour à la normalité à la Obama", ou quelqu'un qui fait appel et représente les éléments de la gauche progressiste au sein du Parti démocrate. Dans la première catégorie, Susan Rice ou Kamala Harris seraient les premières têtes de liste, tandis que dans la deuxième catégorie, Stacy Abrams serait la championne probable. Bien entendu, le choix de Biden reflète la tension politique plus large qui traverse toute sa campagne, voire toute sa carrière : comment faire appel simultanément à l'insaisissable classe moyenne des États-Unis et aux éléments activistes et progressifs? »

Jason Opal est professeur agrégé et directeur du Département d'histoire et d'études classiques, où il enseigne et écrit sur la Constitution américaine à différentes périodes de l'histoire américaine. Son travail tente d'intégrer l'histoire sociale, culturelle et intellectuelle et de faire la lumière sur des sujets aussi vastes que le nationalisme, le capitalisme, la démocratie et les relations canado-américaines.

jason.opal [at] mcgill.ca (anglais, français)

Coordonnées

Contact: 
Frederique Mazerolle
Organisation: 
Université McGill
Courriel: 
frederique.mazerolle [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6693
Téléphone cellulaire: 
(514) 617-8615
Back to top