Consécrations des nouveaux chercheurs de McGill

Nouvelles

Les chercheurs de McGill ont remporté un autre triomphe cet été en obtenant un nombre record de subventions de «fonds de relève». Treize demandes sur 14 ont été approuvées par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) qui portent sur des questions aussi variées que le VIH/SIDA et le virus de l’hépatite C ou encore les troubles d’élocution, la photonique et les technologies sans fil. Le professeur de géographie Renée Sieber a obtenu la première subvention de la FCI pour un projet de sciences de gestion, qui consiste à analyser le commerce électronique comme banc d’essai du développement économique communautaire.

«L’an dernier, nous avons obtenu le plus important montant de la FCI de toutes les universités du Canada, et cette année, c’est au tour des nouveaux chercheurs de McGill d’obtenir la consécration», déclare avec fierté M. Pierre Bélanger, vice-principal (recherche).

Les heureux candidats de McGill qui doivent solliciter une subvention dans les 18 mois qui suivent leur entrée en fonctions à l’Université, ont reçu pour 1,76 million de dollars de nouveaux équipements et installations, soit environ 150 000 $ en moyenne pour chaque chercheur. «Il s’agit en fait de 40 % de ce que coûte un projet. Le gouvernement du Québec a accepté d’égaler ce montant, et l’Université aide à trouver les 20 % restants», déclare M. Shapiro. «La tâche n’est pas facile, mais je suis sûr que nous réussirons.»

Après l’évaluation préliminaire du ministère de l’Éducation, les fonds de la FCI sont attribués à McGill après une évaluation indépendante d’experts du Canada et de l’étranger qui se fonde sur trois critères principaux :

  • la qualité des recherches et les infrastructures nécessaires;
  • la contribution au renforcement du potentiel d’innovation;
  • les retombées possibles des recherches sur le Canada.

Outre les projets réalisés sur le campus, d’autres établissements rattachés à McGill ont reçu des subventions de «fonds de relève», parmi lesquels l’Institut Lady Davis, l’Institut neurologique de Montréal (INM) et deux des sites du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), l’Hôpital de Montréal pour Enfants et l’Hôpital Royal Victoria.

Projets fructueux :
visitez le site web.

Antoniou, John
Génie tissulaire et disque intervertébral

Brown, Wayne
Laboratoire de biotechnologie pour la caractérisation moderne des procédés de biorestauration

Chen, Lawrence
Architectures de réseautique, conception des systèmes et technologies de transmission des ondes lumineuses et sans fil à haute performance

Driesen, Karel
Laboratoire de simulation par modélisation et de calcul adaptatif

Fon, Edward
Infrastructures pour l’étude de la fonction de la dopamine dans les neurones

Gatignol, Anne Expression du VIH et marqueurs génétiques de l’hôte dans la progression du sida (HIV expression and host genetic markers in AIDS
progression)

Glannacopoulos, Dennis Installation d’analyse d’éléments finis adaptatifs hybrides pour la simulation électromagnétique des interconnexions d’un système
micro-électronique

Gosden, Roger
Études expérimentales et moléculaires du développement des cellules germinales

Götte, Matthias
Découverte et mise au point d’un médicament contre le VIH/HC

Gracco, Vincent
Laboratoire pour l’étude physiologique des troubles de la communication humaine

Prakash, Satya
Infrastructures pour un laboratoire de recherche sur les biomatériaux, la biomédecine et la technique de micro-encapsulation

Ryan, Aimée
Approches novatrices du développement précoce de l’embryon

Sieber, Renée
Le commerce électronique comme banc d’essai du développement économique communautaire