Éminent expert du génie minier à l'Université McGill

Nouvelles

Roussos Dimitrakopoulos rehausse la réputation du Canada à titre de chef de file mondial dans le domaine de l'exploitation minière

L'exploitation minière est l'un des secteurs d'activité où le Canada excelle. Il n'est donc pas étonnant qu'un expert de renommée internationale du génie minier ait choisi de s'y installer pour poursuivre ses recherches. Le professeur Roussos Dimitrakopoulos approfondira ses travaux de recherche à l'Université McGill grâce à des subventions de quelque 3,5 millions de dollars.

Interrogé sur sa décision de quitter l'Université du Queensland pour poursuivre ses recherches à Montréal, le Pr Dimitrakopoulos a indiqué qu'elle s'expliquait avant tout par l'excellente position qu'occupent le Canada et l'Université McGill sur le plan universitaire. « McGill et l'Amérique du Nord sont en mesure d'offrir le niveau de développement qui correspond à mon champ d'intérêt. Plus particulièrement, la réputation dont jouit McGill m'a permis de recruter un nombre important de sociétés minières mondiales intéressées par des partenariats de recherche », a-t-il indiqué.

Le travail du Pr Dimitrakopoulos consiste à mettre au point et en œuvre des techniques susceptibles d'aider à gérer les risques associés à la planification et à la gestion de gisements de minerai. Il s'agit d'un travail essentiel compte tenu du degré d'incertitude associé à l'exploitation minière mais négligeable pour la plupart des industries. L'exploitation minière suppose le recours à des technologies complexes dans des terrains particulièrement accidentés, mais aussi la recherche de filons de minerai inapparents. C'est ce niveau élevé d'incertitude qui explique l'échec de l'exploration dans environ 73 pour cent des sites miniers nord-américains.

Le Pr Dimitrakopoulos a mis au point des techniques qui permettent d'atténuer les risques inhérents au processus de l'exploitation minière. Il fait appel aux processus stochastiques (qui correspondent à l'expression mathématique de l'incertitude) pour modéliser les corps de minerai et optimiser le processus lié à l'aménagement minier. Cette dernière utilisation permet aux sociétés de tenir compte des incertitudes liées à la technologie, à la fluctuation des prix ainsi qu'à d'autres facteurs.

Les recherches du Pr Dimitrakopoulos suscitent des commentaires très favorables de la part de collègues universitaires et de l'industrie minière, où ses découvertes devraient avoir des répercussions directes sur l'exploration et la production. De l'avis de Peter Ravenscroft qui travail comme exécutif de Rio Tinto, le travail réalisé contribuera à l'émergence d'un nouveau paradigme en exploitation minière et en géologie grâce à de nouvelles méthodes, de nouveaux concepts ainsi qu'à la technologie appliquée.

Le Pr Dimitrakopoulos est titulaire de l'une des prestigieuses chaires de recherche du Canada à l'Université McGill et dispose du soutien financier d'importants organismes subventionnaires gouvernementaux. Par ailleurs, lors d'une cérémonie tenue le 10 juin dernier, la société multinationale australienne BHP Billiton a souligné ses travaux en lui remettant une bourse de 800 000 $.