Marie Manikis remporte le prix de l’Association canadienne des professeur.e.s de droit

Nouvelles

Publié: 2sep2022
A white woman with shoulder length black hair leaning against the wall and smiling. She is wearing a blue shirt and a navy blazer.

La Faculté de droit est ravie d’annoncer que la professeure Marie Manikis a reçu le prix du Concours d’essai juridique 2022 de l’Association canadienne des professeur.e.s de droit (ACDP). Son article « Recognising State Blame in Sentencing: A Communicative and Relational Framework » (Cambridge Law Journal, à paraître) a remporté le concours annuel. Visant à reconnaître la recherche de chercheuses et chercheurs dans les sept premières années de leur carrière universitaire, ce prix est remis pour un article qui apporte une contribution substantielle à la littérature juridique.  

Le professeur Ignacio Cofone a reçu une mention d’honneur pour son article « Immunity Passports and Contact Tracing Surveillance ».  

Trois membres de la communauté diplômée de la Faculté ont aussi été à l’honneur. Stefanie Carsley, BCL/LLB’11, DCL’20, a reçu une mention d’honneur pour son article « Regulating Reimbursements for Surrogate Mothers ». Laverne Jacobs, BCL’99, LLB’99, professeure à la Faculté de droit de l’Université de Windsor, a reçu le prix de l’ACDP pour l’excellence universitaire. David Sandomierski, BCL/LLB’08, professeur à la Faculté de droit de l’Université Western, a reçu le prix pour l’avancement des connaissances dans l’enseignement et l’apprentissage.  

Ouverte à toutes les personnes enseignant le droit dans une université canadienne, l’Association canadienne des professeur.e.s de droit est née d’une réunion informelle organisée en 1947 par F.R. Scott, feu professeur et doyen de la Faculté de droit de l’Université McGill. Son statut d’association s’est officialisé en 1951 et l’ACDP tient depuis une réunion annuelle pour ses membres. L’ACDP promeut les intérêts des professeures et professeurs de droit au pays, contribue à la dissémination de leur recherche et contribue aux échanges entre les membres de différentes facultés et régions.   

« Je suis ravi que la recherche d’avant-garde de la professeure Manikis soit ainsi reconnue, et de voir cette forte représentation mcgilloise parmi les récipiendaires de prix de l’ACDP », a souligné le doyen Robert Leckey. « Cette reconnaissance de la part de notre association nationale témoigne de la recherche de pointe et de la vie intellectuelle riche que cultive la Faculté de droit de McGill. »  

 

Back to top