Offres d'emploi

(Information en anglais seulement)

FAQ sur les programmes de recherche

Je n’ai pas beaucoup d’expérience en recherche et je n’ai jamais produit de mémoire de recherche. Puis-je quand même faire une demande d’admission au doctorat?

Oui. Les étudiants fortement motivés ayant un excellent dossier et dont le potentiel de succès en recherche est élevé peuvent être admis directement, sans aucune expérience de recherche. Dans ce cas, les étudiants doivent réussir une année de qualification qui consiste à suivre des cours de sciences de la communication humaine et de statistiques, ainsi qu’à réaliser un projet de recherche. Avec l’année de qualification, le parcours de ces étudiants dure un minimum de quatre ans plutôt que trois.

J’ai seulement un baccalauréat. Puis-je faire une demande d’admission au doctorat?

Oui. Les étudiants qui travaillent dans un domaine lié aux sciences de la communication humaine mais qui n’ont pas produit de mémoire de maîtrise peuvent être admis au doctorat, à condition de passer par une année de qualification.

Quels sont les prérequis du programme de doctorat?

Nous acceptons les étudiants de fort calibre, détenteurs d’un baccalauréat ou d’une maîtrise (ou l’équivalent) en sciences de la communication humaine ou dans un domaine étroitement lié (p. ex. linguistique, psychologie, sciences cognitives). Compte tenu de la nature interdisciplinaire des recherches menées dans notre discipline, environ la moitié de nos doctorants ont d’abord été formés dans un domaine autre que les sciences de la communication humaine. Puisque les étudiants admis proviennent de milieux très différents, aucun cours particulier n’est requis pour être admis au doctorat. Nous examinons plutôt le dossier dans son ensemble afin de déterminer si un étudiant a les qualifications nécessaires pour entrer dans notre programme.

J’ai une idée globale du type de recherches que je voudrais réaliser au doctorat, mais j’ignore encore sur quel sujet précis et comment présenter une demande. Que devrais-je faire?

La meilleure solution consiste à examiner les domaines de recherche des membres du corps professoral de l’École des sciences de la communication humaine afin de déterminer ce qui vous intéresse et de trouver un domaine actuellement à l’étude à l’École qui correspond à vos intérêts généraux. Lorsque vous aurez trouvé d’éventuels superviseurs avec qui vous voudriez collaborer, communiquez avec eux pour discuter de vos intérêts et de vos objectifs. Ces discussions devraient vous aider à choisir votre sujet de recherche et à préparer l’énoncé ou la proposition de recherche à soumettre avec votre demande d’admission au programme de doctorat.

Dois-je parler français pour étudier à McGill?

Non. Les cours sont donnés en anglais à McGill, alors il n’est aucunement nécessaire de connaître le français pour réussir le programme de doctorat. Par contre, puisque Montréal est une ville francophone, vous vivrez une expérience plus enrichissante au Québec si vous connaissez ou apprenez le français. De plus, pour travailler auprès de certaines populations, la connaissance du français pourrait être un atout ou même essentielle à vos recherches.

L’anglais n’est pas ma langue maternelle. Dois-je prouver mes compétences en anglais pour être admis?

Oui. Si vous n’êtes pas Canadien et que vous ne détenez pas un diplôme universitaire d’un établissement anglophone reconnu, vous devrez fournir une preuve de compétence en anglais et répondre aux critères minimaux du Bureau des études supérieures et postdoctorales. Pour des renseignements précis, consultez la page sur les compétences en anglais.

Dois-je communiquer avec un éventuel superviseur avant de faire une demande d’admission au doctorat?

Ce n’est pas obligatoire, mais nous vous recommandons fortement de le faire. Quels que soient la qualité de son dossier et son potentiel de réussite, aucun candidat ne peut être admis sans qu’un membre du corps professoral de l’École accepte de superviser ses recherches. Les candidats qui postulent sans contacter d’abord d’éventuels superviseurs s’exposent à deux scénarios problématiques: il arrive qu’aucun professeur possédant l’expertise adéquate n’accepte de nouveaux étudiants au moment où la demande est présentée, ou encore que la recherche proposée ne cadre pas avec les domaines à l’étude à l’ÉSCH. Afin d’éviter de telles situations, il est toujours préférable d’entreprendre des démarches d’avance et de communiquer directement avec des professeurs dont les recherches vous intéressent, afin de discuter de vos projets pour le doctorat. Il est à noter que le fait de discuter de la question avec un membre du corps professoral ne garantit pas votre admission au programme.

Comment évaluez-vous les candidats?

Le comité des admissions du département évalue individuellement la qualité de chaque candidature. Afin de déterminer si le candidat présente un profil et des qualifications en recherche qui conviennent au programme de doctorat, nous évaluons soigneusement le dossier scolaire du candidat, ses lettres de recommandation, son expérience clinique ou en recherche, ainsi que son énoncé ou sa proposition de recherche. Si aucune relation de supervision n’a encore été établie, le comité des admissions doit trouver un membre du corps professoral dont le domaine de recherche correspond aux objectifs du candidat avant de recommander son admission.

Quel est le délai nécessaire pour rendre une décision?

Vous devriez normalement recevoir une réponse dans un délai de 6 à 8 semaines après la date limite de demande d’admission.

Habituellement, combien de temps faut-il pour obtenir un doctorat?

Il faut au minimum trois ans (quatre ans si vous commencez par l’année de qualification). Dans de nombreux cas, les doctorants ont besoin d’une ou deux années de plus que la durée de résidence minimale. Cela varie beaucoup d’un étudiant à l’autre, en fonction des recherches effectuées par chaque étudiant, de sa participation à d’autres projets de recherche, de ses possibles activités d’enseignement à McGill et d’autres facteurs personnels.

Puis-je étudier à temps partiel au doctorat?

Non, nous n’offrons pas le programme à temps partiel. Tous les doctorants de l’ÉSCH se consacrent à temps plein à leurs recherches, afin de préparer de façon optimale un avenir où ils contribueront au plus haut niveau à la recherche et à l’enseignement.

Puis-je suivre le programme de doctorat à distance?

Non, du moins pendant la période de résidence (d’un minimum de 6 sessions). En plus d’assister aux cours, les doctorants de McGill reçoivent une formation en recherche s’appuyant sur le mentorat. Il est donc important que vous soyez sur place afin de développer vos aptitudes de recherche avec l’aide de votre superviseur. De plus, en étudiant à distance, vous n’auriez pas accès à certaines autres composantes de votre formation en recherche (comme les colloques, les réunions en laboratoire, etc.).

Après la période de résidence obligatoire, il est possible que vous puissiez effectuer une partie de vos recherches ailleurs qu’à McGill. Vous devez discuter de cette possibilité avec votre superviseur et le comité de programme, qui peuvent donner leur accord si ce cheminement est avantageux pour votre développement et l’avancement de vos recherches.

Vais-je pouvoir enseigner tout en étudiant au doctorat?

Le programme de doctorat ne comprend aucune exigence officielle d’enseignement, mais dans la mesure du possible, les doctorants auront l’occasion d’acquérir de l’expérience d’enseignement (généralement dans la deuxième moitié du programme). Par exemple, vous pourriez être invité à donner une conférence, ou encore à préparer et donner un cours complet ou une partie d’un cours du programme de maîtrise en orthophonie.

Quels sont les avantages du programme de doctorat de McGill?

McGill est l’une des meilleures universités canadiennes à forte intensité de recherche. En fait, nombreux sont ceux qui considèrent que McGill est LA meilleure! McGill se classe aussi fréquemment parmi les meilleures universités au monde. Notre réputation en matière de formation des chercheurs n’est plus à faire à l’échelle internationale.

Nous avons été les premiers à mettre en place un programme de doctorat en sciences de la communication humaine au Canada et notre programme de formation en recherche dynamique a connu une croissance considérable au cours des dernières années. Tous nos professeurs sont des chercheurs actifs, dont les travaux sont financés, qui collaborent à des recherches d’envergure nationale et internationale bénéficiant d’une très grande visibilité. Nos étudiants peuvent prendre part non seulement aux travaux de recherche de l’École, mais aussi à ceux du Centre de recherche sur le cerveau, le langage et la musique (CRBLM), un groupe interdisciplinaire. L’École et le CRBLM donnent aux étudiants l’accès à d’imposantes installations qui leur permettent d’examiner différentes questions relevant des sciences de la communication humaine. Ils peuvent employer des méthodes comportementales, acoustiques et cliniques, de même que diverses techniques d’exploration cérébrale (comme l’électroencéphalographie, la stimulation magnétique transcrânienne et l’IRMf).

Montréal est une ville formidable et le coût de la vie y est beaucoup plus bas que dans la plupart des autres grandes villes d’Amérique du Nord! Consultez notre page sur la vie à Montréal pour en savoir plus.

Puis-je suivre une formation clinique en orthophonie pendant mes études de doctorat?

Non. Ces deux programmes très différents doivent absolument être suivis séparément, à temps plein. Pour acquérir des compétences cliniques en orthophonie, vous devez faire une demande d’admission au programme de maîtrise ès sciences appliquées (M.Sc.A.).

Si je présente une demande, vais-je être admissible à du financement pour mes recherches?

Oui, tous les étudiants sont automatiquement admissibles à du financement en présentant une demande, selon la disponibilité des fonds. L’aide financière aux étudiants est accordée en fonction de la situation particulière de chaque étudiant, de la qualité de son profil et des fonds dont dispose le département lorsque la demande est présentée. Les candidats au doctorat qui présentent leur demande avant la date limite du mois de février ont plus de chances d’obtenir du financement, puisque cette période correspond au moment où la Faculté de médecine attribue les fonds à l’École.

À l’heure actuelle, la plupart des étudiants reçoivent du soutien sous différentes formes, souvent combinées : financement externe, financement interne (offert par McGill), ou encore allocations de recherche et assistanat offerts par les superviseurs. Ce financement a pour but de couvrir les dépenses des étudiants pour leurs études et leur hébergement au cours de la période de résidence, ce qui favorise leur cheminement. Dans de nombreux cas, l’étudiant doit assumer une partie des coûts de ses études. Chaque étudiant devrait aborder ces questions cruciales avec son éventuel superviseur.

Je suis un étudiant étranger. Ai-je droit à des solutions de financement particulières pour étudier au doctorat?

Oui. Tous les étudiants étrangers admis dans un programme de doctorat de McGill peuvent obtenir une bourse d’excellence aux cycles supérieurs. Le processus d’attribution est concurrentiel et le montant octroyé varie. Il n’est pas nécessaire de présenter une demande pour obtenir cette bourse, les étudiants étrangers admis sont automatiquement candidats. Les étudiants étrangers ont également accès à d’autres bourses attribuées selon des processus concurrentiels. Consultez la page sur l’aide financière aux études de cycles supérieurs et postdoctorales pour en savoir plus. (Remarque : Le programme MIDAs n’est plus en vigueur.)

Je suis un étudiant canadien. Comment puis-je financer mes recherches doctorales?

En plus d’être admissibles aux bourses offertes par l’université, les étudiants canadiens sont admissibles à des bourses externes, offertes par les trois grands conseils de recherche du Canada (IRSC, CRSNG et CRSH). Les résidents du Québec sont également admissibles à du financement de différents fonds de recherche québécois (FQRNT, FQRSC et FRQS). La planification est extrêmement importante pour participer à ces processus. Les dates limites se situent toujours entre septembre et novembre de l’année qui précède la date de votre admission prévue au programme de doctorat. Pour de plus amples renseignements et des liens vers les sites Web des fonds de recherche, consultez la page sur le financement externe.

Je veux acquérir de l’expérience de recherche en sciences de la communication humaine, mais je ne veux pas étudier au doctorat. Est-ce possible?

Oui. Vous pouvez faire une demande d’admission à la maîtrise ès sciences (M.Sc.) pour faire de la recherche. Si vous êtes admis, vous suivrez des cours donnés par le département et des cours de statistiques, en plus de préparer un mémoire de maîtrise sous la direction d’un superviseur de recherche. Ce programme dure un ou deux ans. Consultez la page du programme de maîtrise ès sciences (M.Sc.) pour en savoir plus.

En général, les possibilités de financement sont moins nombreuses pour les élèves du programme de maîtrise axé sur la recherche que pour les doctorants. Il est à noter que les étudiants étrangers à la maîtrise doivent assumer la totalité des droits de scolarité.

Vais-je obtenir un emploi après mes études de doctorat?

Les diplômés de notre programme de doctorat obtiennent des postes autant en milieu universitaire que dans le secteur privé. À l’heure actuelle, les docteurs en sciences de la communication humaine sont très recherchés pour occuper des postes de recherche ou d’enseignement universitaire dans cette discipline. De plus, les diplômés de notre programme de doctorat obtiennent souvent des postes dans d’autres départements universitaires où l’on étudie la communication humaine et les troubles connexes, notamment dans les domaines de la psychologie, des sciences de la réadaptation ou de la linguistique appliquée. On ne peut prédire exactement ce que l’avenir vous réserve, mais de nombreuses avenues vous seront ouvertes!

Back to top