Voir l’évolution en accéléré

Nouvelles

Une centaine d’étangs expérimentaux à la Réserve naturelle Gault pour tester l’impact des changements climatiques et de la pollution sur les lacs du Québec
Publié: 2sept.2016

Un nouveau laboratoire en plein air permettra d’étudier les effets des changements climatiques et de produits chimiques couramment utilisés au Québec sur nos lacs. Il consiste en une série de 96 étangs expérimentaux de 1000 litres d’eau provenant du lac Hertel de la Réserve naturelle Gault de l’Université McGill au mont Saint-Hilaire. Le réseau d’étangs baptisé LEAP (Large Experimental Array of Ponds) a été inauguré le 2 septembre 2016.

Les chercheurs testeront en simultané comment des insectes, telles les puces d’eau, et des plantes, comme les lentilles d’eau, évoluent et s’adaptent à des stresseurs environnementaux et à diverses concentrations d’herbicides (RoundUp) et d’insecticides (néonicotinoïdes). Ces petites espèces au bas de la chaîne alimentaire jouent un rôle important dans l’équilibre de l’écosystème d’un lac : elles servent de source de nourriture pour d’autres espèces et se nourrissent de bactéries et d’algues qui peuvent être nuisibles si elles prolifèrent.

« Le projet LEAP a été créé afin d’accélérer la recherche sur la résilience de nos écosystèmes aquatiques. Est-ce que la biodiversité aquatique va pouvoir s’adapter aux changements environnementaux ? » explique Andrew Gonzalez, initiateur du projet et professeur au département de biologie de l’Université McGill.

Les étangs servent aussi à la formation des chercheurs de demain en environnement et en biologie. Des étudiants universitaires et des chercheurs post-doctorants de l’Université McGill travaillent quotidiennement sur le projet à la  Réserve naturelle Gault.

Réserve naturelle Gault

La Réserve naturelle Gault est une réserve naturelle appartenant à l’Université McGill, protégeant plus de 1000 hectares de milieux naturels au mont St-Hilaire, offrant une gamme de services et un support à la recherche et l’enseignement des milieux naturels, tout en offrant un accès au public à travers son réseau de sentiers de 25 km.

Le lac Hertel se situe au sein de de la Réserve naturelle Gault. La Réserve a été reconnue en 1978 comme la première réserve de la biosphère canadienne dans le cadre du programme de l'UNESCO sur l'homme et la biosphère. En 2004, la Réserve naturelle Gault est officiellement reconnue comme Réserve naturelle en milieu privée par le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec.

Pour plus d’informations :

www.mcgill.ca/gault et www.gonzalezlab.weebly.com 

Le professeur Andrew Gonzalez est aussi détenteur de la Chaire de recherche du Canada en science de la biodiversité et directeur du Centre de la science de la biodiversité du Québec

Le projet LEAP est financé par la Fondation canadienne pour l’Innovation, le Gouvernement du Québec et la Chaire de recherche Liber Ero. 

Infos et matériel visuel: 

Julie Tremblay

Coordonnatrice des communications et des événements

Réserve naturelle Gault de l’Université McGill

julie.tremblay3 [at] mcgill.ca

450-467-4010, poste 249 

 

Coordonnées

Contact: 
Vincent C. Allaire
Organisation: 
Service des relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
vincent.allaire [at] mcgill.ca

Coordonnées secondaires

Contact: 
David Maneli
Organisation: 
Réserve naturelle Gault de l’Université McGill
Courriel secondaire: 
david.maneli [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
450-467-4010, poste 229
Back to top