RADIO-CANADA | Le mécanisme de développement du glioblastome mieux compris

Nouvelles

Publié: 9juil2020

Les cellules cancéreuses à division rapide qui réagissent aux traitements contre le glioblastome ont été mises en évidence par des chercheurs du Neuro (Institut et hôpital neurologiques de Montréal) associé à l’Université McGill.Le glioblastome est le type le plus courant et le plus agressif de tumeur cérébrale primaire maligne.

Jusqu’à maintenant, les chercheurs pensaient que les cancers du cerveau résistaient aux traitements parce que chaque tumeur était formée de différents types de cellules. La présente étude met plutôt en évidence une hiérarchie cellulaire issue d’un seul type de cellule cancéreuse. Le Dr Kevin Petrecca et ses collègues, dont les travaux publiés dans la revue Nature Communications(Nouvelle fenêtre) (en anglais), pensent qu’on pourrait cibler ce type de cellules pour en ralentir la progression. Cette découverte a été rendue possible grâce au plus ambitieux projet de séquençage des ARN de cellules cancéreuses jamais réalisé. Pas moins de 55 000 cellules de glioblastomes et 20 000 cellules cérébrales saines ont été analysées dans ces travaux.

Lire la suite

Back to top