McGill et l'UQAC honorées au Cercle de presse

Nouvelles

Mme Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l'Université McGill et M. Michel Belley, recteur de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), étaient les invités du Cercle de presse du Saguenay aujourd'hui. Au cours de la rencontre qui sera diffusée sur Canal Vox, les dirigeants étaient invités à discuter des diverses questions touchant leurs universités.

Mme Munroe-Blum était dans la région du Saguenay pour souligner les nombreuses collaborations entre scientifiques et universitaires de la région du Saguenay et chercheurs de l'Université McGill sur une kyrielle de projets. La plus récente entreprise de collaboration entre les deux établissements, Panorama sur le Québec, a été annoncée hier. Il s'agit d'un nouveau site Web, www.panorama-quebec.com, qui se veut une passerelle reliant le Québec au reste du monde. Le site est né de la collaboration entre l'École de langue française et de culture québécoise de l'UQAC, le Programme d'études sur le Québec et le Programme de langue française de l'Université McGill et l'Association internationale des études québécoises.

Hier soir, un autre événement a eu lieu mettant en vedette l'Orchestre baroque de l'Université McGill et l'Ensemble baroque du Conservatoire de musique du Saguenay. Il s'agissait du tout premier concert donné conjointement par ces deux groupes. Le 18 novembre prochain, les étudiants en musique de l'Ensemble baroque du Conservatoire de musique du Saguenay, âgés de 11 à 23 ans, visiteront l'Université McGill pour y assister à un atelier maître.

La principale Munroe-Blum, qui a séjourné dans la région du Saguenay à deux reprises afin de suivre des classes d'immersion en français, était ravie d'y retourner. « J'ai eu l'occasion de redécouvrir de beau coin du monde et ses habitants des plus chaleureux. C'est une région pour laquelle j'ai une affection toute particulière. Le Saguenay est une partie du Québec hautement dynamique et nous sommes heureux de travailler conjointement à différents projets avec plusieurs de ses habitants », a-t-elle indiqué.

Sous-financement des universités et diplômés de McGill

Au cours de sa visite au Cercle de presse du Saguenay, la principale Munroe-Blum a abordé l'enjeu du sous-financement auxquelles sont confrontées les universités québécoises. « Notre plus grand défi demeure celui du sous-financement chronique. Il s'agit d'une question complexe que nous devons régler d'urgence pour permettre aux universités québécoises de continuer d'assurer un enseignement de qualité. »

La principale a également souligné que bien que McGill soit l'université canadienne qui jouit de la plus haute réputation sur le plan international — avec une population étudiante issue de plus de 140 pays — au-delà de 50 pour cent des étudiants de McGill viennent du Québec. En réalité, des 32 000 étudiants inscrits à l'Université McGill, 6 000 sont francophones.

Plusieurs des étudiants francophones de McGill, notamment ceux de la région du Saguenay, accomplissent de grandes choses. Un exemple typique est M. Jean-Pierre Martin, un diplômé de McGill en chimie physique (PhD 1980), qui a été nommé directeur du nouveau Centre des technologies de l'aluminium cette semaine. Parmi les autres diplômés notoires de McGill de la région de Chicoutimi, mentionnons les professeurs de l'UQAC Michael D. Higgins (PhD 1980, géologie) et Judit Ozoray (MSc 1983, géologie).